Abdullah Ibn Salam (partie 1 de 2): Qu’y a-t-il dans un nom?

Site Team

En 622, le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) et la majeure partie de la communauté musulmane émigra de la Mecque à Médine.  À cette époque, Médine s’appelait Yathrib et ce n’était pas tant une ville qu’une série de forteresses où diverses factions politiques étaient unies par des alliances fragiles.  Médine était dirigée par deux grandes tribus arabes, les Khazraj et les Aws. 


Un groupe de leaders influents avait invité le prophète Mohammed et ses fidèles à Médine.  Lorsque le Prophète arriva sur place, plusieurs des clans juifs furent pour le moins préoccupés.  Durant ces premières années, qui furent assez pénibles pour les musulmans, le Prophète établit le premier État islamique.  Également durant cette période, certains juifs embrassèrent l’islam.  Le plus connu d’entre eux, Abdoullah Ibn Salam, était un érudit et un rabbin très aimé et respecté.


Husain Ibn Salam, comme on l’appelait alors, était un homme religieux qui consacrait une grande partie de sa vie à l’étude et à la méditation religieuse.  Il travaillait également sur son petit verger, qui comprenait un certain nombre de dattiers, mais organisait son temps de telle sorte que ses études et ses prières avaient toujours préséance sur le reste.  Il avait étudié la Torah en détail et c’est la raison pour laquelle il connaissait les versets qui faisaient mention de la venue d’un prophète qui viendrait amender et compléter le message des prophètes précédents.  Quand il entendit parler d’un homme, à la Mecque, qui prétendait être prophète et messager de Dieu, cela éveilla tout de suite son intérêt.

 


Dans un hadith authentique, nous retrouvons ces paroles de Husain/Abdullah :

« Lorsque j’entendis parler de l’apparition d’un messager de Dieu, je tentai d’en apprendre plus sur lui : son nom, sa généalogie, ses caractéristiques, son âge et son lieu de naissance et je comparai les informations que je reçus à celles contenues dans nos livres.  C’est à ce moment que je fus convaincu de l’authenticité de sa mission prophétique et que j’y crus. »

 


Pendant quelques années, Husain Ibn Salam continua d’étudier ses écritures tout en cherchant à en apprendre davantage sur le prophète Mohammed.  Puis, un jour de l’an 622, des messagers furent envoyés dans les rues de Médine pour annoncer l’arrivée du Prophète à Quba, non loin de là.  On raconte qu’à ce moment, Husain était dans sa plantation, au sommet d’un palmier.  Lorsqu’il entendit les messagers, dans les rues, il cria « Allahou Akbar! » (Dieu est grand).  Sa vieille tante décela l’excitation dans sa voix et lui fit remarquer, sur un ton de reproche, qu’il n’aurait pas été aussi excité si Moïse lui-même venait d’arriver en ville.


Cette remarque ne heurta pas les sentiments de Husain, car pour lui, Mohammed était le frère de Moïse, puisqu’ils étaient tous deux prophètes.  Husain se joignit donc sans hésitation à la foule grandissante qui attendait de rencontrer et de saluer le prophète Mohammed.  Il raconte qu’il se faufila du mieux qu’il put, parmi la foule, pour se rapprocher de celui qu’il avait si longtemps attendu.  Les premières paroles qu’il entendit de la bouche du Prophète furent : « Ô vous qui m’écoutez!  Répandez la paix parmi vous… Partagez votre nourriture… Priez durant la nuit lorsque les gens dorment… et vous entrerez au Paradis en paix. »[1]


Husain regarda le prophète de Dieu droit dans les yeux, il scruta son visage, puis dit, avec conviction : « Nul ne mérite d’être adoré en dehors d’Allah et Mohammed est Son messager. »  En entendant ces paroles sortir de la bouche de cet homme de manière si spontanée, le Prophète se tourna vers lui et lui demanda : « Comment t’appelles-tu? »  Husain répondit : « Husain Ibn Salam ».  « À partir de maintenant », dit Mohammed, « tu seras connu sous le nom d’Abdoullah Ibn Salam. »




Note de bas de page:

[1] At-Tirmidi & Ibn Majah

Related Articles with Abdullah Ibn Salam (partie 1 de 2): Qu’y a-t-il dans un nom?