ADAM ET EVE : (ADEM ET HAOUA)

Site Team

ADAM  ET  EVE : (ADEM ET HAOUA)

Le Coran possède cette particularité d'être le seul Livre Sacré, à remonter le temps jusqu'à la création de l'univers, qu’il ne faut pas confondre avec la Genèse biblique, consacrée essentiellement à la formation de la Terre et de son ciel. Il décrit les phénomènes grandioses, qui ont présidé à la création de cet univers illimité, que les savants commencent à peine à découvrir,  éprouvant d’immenses difficultés à en comprendre aussi bien la genèse que le fonctionnement. La création de l’univers et de la terre est rapportée avec précision  par le Coran ; l’aménagement de la planète Terre et son habitabilité précédèrent l'apparition de la vie,  et notamment celle de l’homme, ce qui est conforme à la logique. Nombre d’autres phénomènes  sont traités dans la  seconde partie de cet ouvrage réservée à ce sujet. La création du premier homme Adam, puis de sa femme Eve, constitue l’acte fondamental à partir duquel l’humanité allait voir le jour.  Après une périodede vie indéterminée, Adam et Eve succombèrent conjointement à la tentation incarnée par Satan (Iblis).

Le Coran s'écarte ici de la Bible qui accuse Eve d'avoir été tentée par le serpent avant d’entraîner Adam à manger le fruit défendu. En conséquence, il ne  culpabilise pas outre mesure la compagne d’Adam et reconnaît en elle, un être soumis aux mêmes penchants que les autres humains dans leur essence primordiale. En outre, le Livre Sacré des Musulmans ne considère pas   le « péché originel »comme un crime dont l’ensemble de l’humanité aurait à en assumer la charge indigne. La faute incombe personnellement à Adam et Eve, qui sont tenus d’en supporter les conséquences sans aucune répercussion sur leurs descendants.  Dieu agréa le repentir d’Adam et d’Eve, ainsi qu’il est précisé dans la sourate suivante : « Ils dirent (Adam et Eve) : Seigneur, nous nous sommes lésés nous-mêmes ; si Tu ne nous pardonnes pas et si Tu ne nous fais pas miséricorde, nous serons au nombre des perdants. » (Coran 7. 23). « Nous leur dîmes : Descendez de ces lieux, ennemis les uns des autres (Satan et l’homme). Vous trouverez sur terre un lieu de séjour et de jouissance éphémère. Adam accueillit les Paroles de Son Seigneur et revint à Lui repentant. Dieu est en vérité, celui qui revient sans cesse vers le pécheur repentant. Il est Miséricordieux. » (Coran 2. 36. 37).

Ainsi, point de péché originel en Islam. Le Seigneur de l’univers n’allait pas entacher  Son Œuvre créatrice, par une fausse disposition, aussi malencontreuse que mal venue et déplacée. Un Dieu de Justice allait-il déjà faire endosser à une humanité qui n’avait même pas été créée, une transgression commise par d’autres ? Allah est un Dieu de Justice et non un Dieu d’iniquité. Ceux qui ne l’ont pas compris, ont surchargé la descendance d’Adam et d’Eve, d’un poids avilissant qu’elle n’avait pas à supporter. L’Islam ne culpabilise pas les gens avant leur naissance, comme s’ils avaient été maudits d’avance par Dieu. C’est méconnaître La Miséricorde, l’Indulgence, la et Mansuétude du Seigneur de l’univers que de croire qu’Il puisse damner les gens sans raison et avant même leur création.

Si le cas était avéré, Il n’avait pas besoin d’invoquer le péché originel, Il aurait agi librement, sans contrainte et sans motif. Aussi, les Musulmans n’ont pas à assumer la responsabilité du  péché originel, ils en  laissent la charge à ceux qui ont été « choyés » par leurs propres religions. Si la Bible cautionne un tel comportement, elle le fait à ses risques et périls et dans le cas où les fidèles juifs et chrétiens sont enchantés d’avoir été condamnés rétroactivement par le Dieu biblique, alors qu’ils sont innocents, grand bien leur fasse. Il est vrai cependant, que les Chrétiens ont été rachetés par le « sacrifice du Christ », mais tout cela s’est fait verbalement et sans l’accord de l’intéressé, puisqu’une fois sur la croix, il s’écria : «  Eli, Eli, lema sabachtani ? (« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? L’Evangile selon Matthieu. 27. 46). Aussi, il ne reste plus que les Juifs pour se faire du mauvais sang sur le sort qui les attend. A moins qu’eux aussi, ne disposent d’une botte secrète qu’ils sortiraient au dernier moment, pour tout remettre en cause.

Adam avait été doté de facultés appropriées, comme l'intelligence, la raison, la ferveur.  Dieu lui inculqua la compréhension des secrets-de la création qu’Il lui plut de porter à sa connaissance, et  en fit un être supérieur à l’ensemble des autres créatures  vivant sur Terre. Le Coran dit : « Nous (Allah) avons honoré les fils d'Adam, Nous les avons portés sur la terre ferme et sur la mer; Nous leur avons accordé d'excellentes nourritures et leur avons donné la préférence sur un grand nombre (d’êtres) que Nous avons créés. » (Coran 17. 20). Relativement à ce sujet, il faut souligner la différence  effectuée par le Coran, entre les créatures terrestres (animales et végétales), qui ont été soumises en totalité et sans exception  à l’homme,  et les créatures extraterrestres ou cosmiques, sur lesquelles, les fils d’Adam ne disposent que d’une ascendance relative, signifiant par là, que d’autres êtres créés dans l’univers sont plus éminents que l’être humains.  Ainsi, l’homme n’est plus la seule créature de l’univers, selon les croyances judéo-chrétiennes et d’autres religions, mais bien un être perdu, dans les immenses espaces intersidéraux qui comportent d’autres créations parfois supérieures à l’homme. C’est le sens de cette sourate, qui sera explicitée plus loin et qui porte en elle, les germes d’une remise en cause d’un Fils unique de Dieu, envoyé à une humanité unique existant de par l’univers !

En parlant de secrets de la création, il s’agit de toute évidence, des phénomènes dont Dieu a bien voulu instruire Adam, et non des mystères de la Création qui relèvent de la seule Omniscience divine. De  même qu’un animal ou un végétal possède son propre capital génétique, qui le fait agir de telle ou telle façon, en général dans le sens de la préservation et même de l’évolution de l’espèce considérée, sans jamais faillir à son programme, l’être humain a été doté des connaissances nécessaires, infiniment plus vastes et plus complexes, qui lui permettent d’évoluer dans la vie, dans le sens qui lui est profitable  et ce, conformément à la prédétermination divine.  Quand Dieu chassa Adam et Eve, Il ne voulut pas les laisser errer dans le désespoir, et c’est là une nouvelle preuve de Sa Mansuétude infinie : « Nous leur dîmes : - Descendez, d’ici. Toutes les fois que Je vous enverrais un guide (un Prophète ou un Enseignement) ceux qui le suivront seront exempts de toute crainte et n'auront point à s'affliger. Quant aux incrédules qui traitent Nos Signes de mensonges, ils auront l’enfer pour séjour éternel. »  (Coran 2. 39-40). Ainsi l’homme aura été averti à l’avance des conséquences de ses actes ; celui qui est raisonnable s’activera à les embellir, conformément aux prescriptions divines. Tandis les criminels et les gens négligents et irréfléchis, se laisseront entraîner par les mondanités de la vie et oublieront ou renieront volontairement, jusqu’à leur comparution devant le Tribunal divin.

Adam et Eve eurent des enfants. Leurs noms ne sont pas mentionnés par le Coran. Selon la Bible,  l'aîné s'appelait Caïn (Qabil en arabe) et  ledeuxième fils  Abel (Babil). Ils offrirent des sacrifices au Seigneur. Celui de Babil fut agréé, alors que celui de Qabil futrejeté. Qabil tua son frère, par jalousie et devint le premier meurtrier parmi la descendance d'Adam.

Le Seigneur reprocha son crime à Caïn. Il lui dit selon l’Ancien Testament :« Désormais, le sol te maudit, lui qui s'est ouvert pour recueillir le sang de ton frère, ta victime. C’est pourquoi tu auras beau le cultiver, il ne te donnera plus ses fruits. Tu seras un déraciné, toujours vagabond sur la terre. Caïn se plaignit au Seigneur :- Seigneur, Ma peine est trop lourde à porter. Tu me chasses  aujourd’hui du sol cultivable et je vais devoir me cacher loin de Toi. Je serai un déraciné toujours vagabond sur terre. Quiconque me trouvera pourra me tuer. » (Genèse 4. 10 à 14).  Les appréhensions de Caïn, ne sont pas justifiées,  puisqu'en dehors de ses parents, il était le seul être existant sur une terre vide et le Coran ne reprend pas à son compte l'inquiétude infondée du meurtrier. Ce genre de méprise et courant dans la Bible, démontrant son altération, car  si Dieu en avait été vraiment l’Auteur, une telle bévue n’aurait pu trouver un terrain favorable pour germer. Le Livre Sacré est exemplaire à ce sujet,  il est dépourvu de contradiction, car il émane véritablement et entièrement d’Allah, le Seigneur et Créateur de l’univers. D’autres aberrations bibliques seront relevées, sans qu’il s’agisse d’établir un acte d’accusation à l’égard de ce Livre Sacré, car une grande partie de son contenu est véritablement d’origine divine. De nombreuses générations se succédèrent par la suite jusqu'à Noé (Nouh).

Related Articles with ADAM ET EVE : (ADEM ET HAOUA)