CINQUIEME PARTIE - CLARIFICATION DES TERMES SUIVANTS : L’IGNORANCE

Site Team

 

Cinquième partie
 
Clarification des termes suivants : l’ignorance, la perversité, l’égarement, l’apostasie
 
L’ ignorance djahilliya)
 
C’est la période dans laquelle ont vécu les Arabes avant l’avènement de l’islam, elle se traduit par l’ ignorance en Allah et ses prophètes, l’ignorance des rites religieux, la fierté en leurs lignées, l’orgueil, l’oppression, etc.[1]En rapport à l’ignorance  djahl)  qui est le fait de ne pas connaître ou de ne pas se conformer à la science. Le cheikh de l’islam, Ibn Taimiya dit : "Celui qui ne connaît pas la vérité est un simple ignorant, quant à celui qui a une croyance contraire à la vérité est doublement ignorant. Et s’il prononce ce qui est contraire à la vérité, qu’il la connaisse ou pas, est également ignorant. Si cela est clair, alors sache que les gens avant la mission du prophète   étaient dans la djahilliya  en rapport au terme djahl, qui est l’ignorance). Leurs actes et paroles étaient la source de l’innovation d’un ignorant, et seul un ignorant peut faire cela. Il est ainsi de tout ce qui s’oppose à la mission des envoyés, que cela vienne du judaïsme ou du christianisme, tout cela est ignorance. Cela était la période de l’ignorance générale. Après la mission du prophète   elle est demeurée dans quelques contrées, comme c’est le cas en terre de mécréance. Elle peut être l’attribut d’une personne sans être l’attribut d’une autre, comme c’est le cas de l’homme avant qu’il se convertisse à l’islam, il vit dans l’ignorance, et même s’il se trouve en terre d’islam. Et pour ce qui est du temps absolu, il n’y a pas de période d’ignorance après la mission du prophète  , car il ne cesse d’exister un groupe de gens de cette communauté, triomphant de la vérité jusqu’à ce que vienne l’heure du jugement[2]. Par contre, l’ignorance restreinte se trouve dans quelques pays des musulmans et dans beaucoup de musulmans comme le prophète   a dit: "quatre choses de l’ignorance resteront dans ma communauté…" et il dit à Abou dhar: "Il se trouve dans ta personne de l’ignorance".[3]
 
Le résumé de cela est le suivant : La période d’ignorance se réfère au terme djahl  ignorance) qui est le manque de connaissance, elle se divise en deux parties :
 
cL’ignorance générale : c’est la période d’avant la venue du prophète  , elle s’est achevée par sa mission.
 
cL’ignorance relative à quelques états, contrées ou personnes, et elle ne cesse d’être présente. Cela nous éclaircit sur l’erreur de certaines personnes qui disent : "l’ignorance de ce siècle" ou "l’ignorance du vingtième siècle" et ce qui va dans ce sens, alors que la bonne expression est de dire "l’ignorance de certaines personnes de ce siècle" ou "la plupart des gens de ce siècle". Le fait de généraliser est une erreur et n’est pas permis, car il n’existe plus de période d’ignorance générale après la mission du prophète  .
 
 
[1]A-nihaya de Ibn Al-atheer.
 
[2]Le cheikh fait allusion au hadith cité par l’imam Boukhari dans son authentique sous le chapitre : "la parole du prophète r: "Il ne cesse d’exister un groupe de gens de ma communauté triomphant par la vérité et combattant", ils sont les gens de la science". Le hadith est le suivant : Al-moughaouiya ibn chou’ba rapporte que le prophète rdit:"Il ne cesse d’exister un groupe de gens de ma communauté triomphant jusqu’à que leur vienne l’ordre d’Allah et ils sont (constamment) victorieux". Ce Hadith a différentes versions, celle-là est la plus courte. (NDT)
 
[3]Iqtida a-sirat al-moustaqim (1/225-227)
 
s�"lf8;( �y:"Wingdings 2"'>aLa première catégorie : L’hypocrisie dans la croyance  nifaq i’tiquadi), c’est l’hypocrisie majeure : son auteur manifeste l’islam et dissimule la mécréance, cette forme d’hypocrisie fait sortir totalement de l’islam et condamne son auteur à demeurer dans le plus bas fond du feu. Allah a décrit ses partisans par les pires des caractéristiques : la mécréance, l’absence de foi, la moquerie et la dérision de la religion et de ses adeptes, le penchant total vers les ennemis de l’islam par le fait qu’ils s’associent à eux dans leur aversion pour l’islam. Ils sont présents de tout temps, et particulièrement lorsque l’islam est à son point fort et qu’ils ne peuvent y faire face de manière apparente, alors ils feintent d’y rentrer afin de ruser contre lui et ses adeptes et afin de pouvoir vivre avec les musulmans et de protéger ainsi leurs sangs et leurs biens.
 
 
L’hypocrite manifeste sa foi en Allah, ses anges, ses livres, ses envoyés et le jour dernier alors que dans son for intérieur, il est complètement détaché  de cette croyance) et la dément, il ne croit pas en Allah, il ne croit pas qu’Allah puisse dire des paroles qu’il  fait descendre sur un humain le désignant comme prophète afin qu’il guide les gens par son autorisation, les avertit de sa punition et leur fait peur de son châtiment. Allah a levé le rideau  sur la vérité) de ces hypocrites et a dévoilé leurs secrets dans le coran et mis en évidence leurs plans, dans le but que l’on prenne garde de ces plans et de ses auteurs. Dans le début de la sourate "la vache", Allah a cité les trois groupes de gens présents dans le monde : les croyants  4 versets), les mécréants  2 versets) et les hypocrites  13 versets) à cause de leur grand nombre, du fléau qu’ils provoquent et des dures épreuves qu’ils font subir à l’islam et à ses adeptes. L’adversité qu’éprouve l’islam de leur part est très intense, car ils se revendiquent de l’islam, de sa victoire, alors qu’ils sont, en vérité, ses ennemis, ils manifestent leur animosité dans une image telle que l’ignorant la considère comme science, moyen de réforme alors qu’elle est pure ignorance et corruption.[1]
 
cCette hypocrisie se compose de six formes :
 
Renier le prophète  .
 
Renier un de ses enseignements.
 
Haïr le prophète  .
 
Avoir de l’aversion pour un de ses enseignements.
 
Se réjouir de l’affaiblissement de sa religion.
 
Détester que sa religion triomphe.
 
aLa deuxième catégorie : L’hypocrisie dans les actes  nifaq al ‘amali), c’est accomplir un des actes des hypocrites tout en ayant la foi, ceci ne fait pas sortir de l’islam, mais il est un moyen d’y parvenir. Son auteur a dans son cœur foi et hypocrisie, et si cette hypocrisie augmente alors il devient un pur hypocrite, la preuve de cela est la parole du prophète  : "celui qui possède les quatre attributs suivants, est un pur hypocrite, et celui qui possède un de ces quatre attributs, possède un signe d’hypocrisie jusqu’à ce qu’il le laisse: lorsqu’on lui fait confiance il trahit, lorsqu’il parle il ment, il ne tient pas ses promesses, et lorsqu’il débat il s’écarte volontairement de la vérité".[2]
 
Lorsque ces quatre attributs sont présents chez une même personne, c’est le mal qui s’est regroupé en lui et il s’est attribué les caractéristiques d’un hypocrite. Et celui qui possède un de ces attributs possède alors un signe d’hypocrisie. Il se peut que des attributs bons et mauvais, de foi, de mécréance et d’hypocrisie soient présents chez un serviteur, il méritera récompense et punition en fonction de ce qu’il a pratiqué  en fonction des bonnes et mauvaises actions qui impliquent récompense ou châtiment).
 
Parmi cela, la fainéantise d’accomplir la prière en groupe dans la mosquée, car cela est une propriété des hypocrites. L’hypocrisie est donc un mal et est très dangereux. Les compagnons avaient très peur d’être atteints de cela, Ibn abi Malika dit : "j’ai rencontré trente compagnons, tous avaient la crainte de l’hypocrisie".
 
aLes différences entre l’Hypocrisie majeure et mineure :
 
cL’Hypocrisie majeure fait sortir de l’islam contrairement à l’hypocrisie mineure.
 
cL’Hypocrisie majeure est la divergence entre la croyance apparente et cachée et l’hypocrisie mineure est la divergence entre les actes apparents et cachés sans la croyance.
 
cL’Hypocrisie majeure ne se manifeste pas d’un croyant, quant à l’hypocrisie mineure, elle peut apparaître chez un croyant.
 
cL’auteur de l’Hypocrisie majeure ne se repent généralement pas. Les savants ont même divergé sur l’acceptation de son repentir auprès du juge. Par contre, l’auteur de l’hypocrisie mineur peut se repentir à Allah, il accepte son repentir. Le cheikh de l’islam, Ibn Taimiya dit : "Plus que souvent, le croyant est exposé aux différentes branches de l’hypocrisie, et Allah accepte son repentir. Il se peut que son cœur soit opposé à ce qui implique l’Hypocrisie, et Allah le protège de cela. Le croyant est éprouvé par les tentations du diable et par les tentations de la mécréance qui lui serrent la poitrine, comme a dit un des compagnons : "Ô envoyé d’Allah, un de nous éprouve en lui-même des choses dont il préfère qu’on le projette du ciel à la terre plutôt que d’en parler" il dit: "ceci est la foi évidente", et dans une des versions : "ce qui lui semble monstrueux à prononcer" il dit : "Louange à Allah qui a déjoué la ruse de cette tentation", c'est-à-dire que l’apparition de cette tentation avec cette répulsion et ce rejet du cœur, relatent la véracité de la foi.
 
Quant aux gens de l’hypocrisie majeure, Allah dit à leur sujet :
 
)صُمٌّ بُكْمٌ عُمْيٌ فَهُمْ لا يَرْجِعُونَ(
 
« Sourds, muets, aveugles, ils ne peuvent donc pas revenir. »  La vache - 18), c'est-à-dire revenir à l’islam.
 
) أَوَلا يَرَوْنَ أَنَّهُمْ يُفْتَنُونَ فِي كُلِّ عَامٍ مَرَّةً أَوْ مَرَّتَيْنِ ثُمَّ لا يَتُوبُونَ وَلا هُمْ يَذَّكَّرُونَ(
 
« Ne voient-ils pas que chaque année on les éprouve une ou deux fois ? Malgré cela, ils ne se repentent, ni ne se souviennent. »  Le repentir - 126)
 
Le cheikh de l’islam, Ibn Taimiya dit : "Les savants ont divergé sur l’acceptation de leur repentir apparent, car on ne peut en prendre connaissance et, car il manifeste l’islam de façon continue".[3]
 
-----------------
 
[1]Tiré du livre d’ibn Al Quayim sur la mise en évidence des caractéristiques des hypocrites.
 
[2]Rapporté par Boukhari et Mouslim.
 
[3]Madjmou’ al fatawa (27/434-435).

Related Articles with CINQUIEME PARTIE - CLARIFICATION DES TERMES SUIVANTS : L’IGNORANCE