CONSOLATEUR

Site Team

CONSOLATEUR
 

«Et je prierai le Père, et il vous donnera un autre Consolateur, pour demeurer avec vous éternellement » (Jean 14 :16)

Nous ignorons quel a été le mot araméen original utilisé par Jésus pour "consolateur".  Les Bibles anglaises utilisent les mots "consolateur", "défenseur", "secoureur", et les Bibles grecques le mot "paraclet".  Les Prêtres et l’Eglise le définissent de plusieurs manières: le Saint Esprit, la Parole, etc.

Le Saint Coran dit dans la Sourate 61 verset 6 que Jésus a explicitement mentionné le nom de Ahmad : «Et quand Jésus fils de Marie dit : « O Enfants d’Israël, je suis vraiment le Messager d’Allah [envoyé] à vous, confirmateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi, dont le nom sera "Ahmad".»  (Ce nom est également celui du Prophète Mohamed et signifie au sens littéral « celui qui loue Allah plus que quiconque »).

Quelle que soit la définition du mot "consolateur", nous pouvons conclure de ce qui précède que Jésus n’a pas délivré un message exhaustif et que quelqu’un allait lui succéder pour le parachever.  A la lumière de la Bible, examinons si les caractéristiques de ce consolateur s’appliquent à Mohamed (PSAL) :

1.« Un autre Consolateur » : tant de consolateurs (prophètes) avait déjà été envoyés sur terre et il en restait un à venir.
2.« pour demeurer avec vous éternellement » : en d’autres mots, sa venue devait suffire et il n’était pas nécessaire qu’un autre lui succède car il était le Sceau des Prophètes.  Son enseignement, à savoir le Saint Coran, demeurera éternellement, et sera préservé de toute altération ou interpolation.  En réalité, le Saint Coran est demeuré aussi pur qu’à l’époque où il a été révélé il y a plus de 1400 ans.
3.« il convaincra le monde de péché »(Jean 16 :8).  Tous les autres Prophètes, à savoir Abraham, Moïse, David et Salomon (PSAE) ont livré un combat contre le péché au sein de leur propre peuple mais seul le Prophète Mohamed (PSAL) a mis ce combat au service du monde entier.  Non seulement il a éradiqué l’idolâtrie dans toute l’Arabie en l’espace de 23 ans, mais il a également envoyé des ambassadeurs auprès de Héraclite, souverain des empires perse et romain, Négus, Roi d’Ethiopie et Muquauqis, Gouverneur d’Egypte.  Les copies des missives qu’il a adressées à ces souverains se trouvent encore aujourd’hui dans le Topkapi Muséum en Turquie.
Il a vilipendé les chrétiens qui ont altéré le dogme de l’Unicité de Dieu en imposant un Dieu Trin et ont élevé Jésus au rang de fils de Dieu et de Dieu Lui-même. C’est lui qui a dénoncé l’altération par les juifs et les chrétiens de leurs propres Ecritures et leur refus de reconnaître à Ismaël le droit de naître (PSAL), et c’est encore lui qui a innocenté les Prophètes d’accusations aussi calomnieuses que l’adultère, l’inceste, le viol et l’idolâtrie.

1.«…parce que le Prince de ce monde est [déjà] jugé. » (Jean 16:11)  Il est ici question de Satan comme l’énoncent Jean 12 :31 et 14 :30.  La mission du Prophète Mohamed (PSAL) était donc de combattre le mal dans le monde entier
2.« l’Esprit de vérité » (Jean 16 :13)  Depuis son enfance, le Prophète Mohamed (PSAL) était appelé al-Ameen, c’est-à-dire "celui qui est honnête et sincère" ; et « il vous guidera en toute vérité » (Jean 16 :13)
3.« car il ne parlera point de soi-même, mais il dira tout ce qu'il aura ouï, … » (Jean16 :13)  Le Saint Coran est textuellement la parole de Dieu. L’ange Gabriel l’a  récité au Prophète Mohamed (PSAL) qui l’a mémorisé et a autorisé ses scribes à l’écrire.  Pas un seul mot du Prophète Mohamed (PSAL) ou de ses compagnons n’a été inclus dans le texte du Saint Coran.  Les imams Bukhari et Muslim ont compilé séparément les paroles et les enseignements du prophète. Cet inventaire porte le nom de Ahadith (Traditions).
A titre comparatif, lisez le Deutéronome 18:18 : « … et je mettrai mes paroles en sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui aurai commandé. » Le Coran va dans le même sens dans les versets 2 à 4 de la Sourate 53: «Votre compagnon [Mohamed] ne s’est pas égaré et n’a pas été induit en erreur.  Et il ne prononce rien sous l’effet de la passion. Ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée.»

7. «  …et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16 :13) Toutes les prophéties annoncées par le Prophète Mohamed (PSAL) se sont réalisées

8. « Celui-là me glorifiera» (Jean 16 :14)  Il ne fait aucun doute que le Saint Coran et le Prophète Mohamed (PSAL) sont plus déférents envers Jésus (PSAL) que la Bible et les chrétiens eux-mêmes.  En effet, croire qu’il est mort sur la croix discrédite qu’il ait été prophète.

« Mais on fera mourir ce prophète-là ou ce songeur de songes … » (Deutéronome 13:5), et « … car celui qui est pendu est malédiction de Dieu … » (Deutéronome 21 :22-23) ainsi que «…Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? » (Matthieu 27:46) Dans ces versets de la Bible,Jésus est clairement dépeint comme un être maudit (qu’ALLAH me pardonne).

Même un non prophète serait bienheureux de savoir que son agonie lui procurerait l’honneur de mourir en martyr.  N’est-il pas insultant pour Jésus (PSAL) de ne pas avoir foi en Allah ?

« Ne donnez point les choses saintes aux chiens, et ne jetez point vos perles devant les pourceaux, ... » (Matthieu 7 :6), «Mais Jésus lui[1]répondit : qu'y a-t-il entre moi et toi, femme ?» (Jean 2 :4).  En tant que musulmans, nous pensons que Jésus (PSAL) n’aurait jamais pu qualifier les Gentils de chiens et de pourceaux et s’adresser à sa mère en l’appelant "femme".  Ces termes sont manifestement des interpolations.  Jésus ne s’adresserait jamais à sa mère bien aimée de la sorte.

      Le Saint Coran cite Jésus dans la Sourate 19 verset 32 : «et la bonté envers ma mère.  Il ne m’a fait ni violent ni malheureux. »

 
 
 


--------------------------------------------------------------------------------

[1]À savoir Marie

Related Articles with CONSOLATEUR