Conversations au Paradis et en Enfer (partie 2 de 3) : Dialogues et discussions

Site Team

Conversations entre les gens du Paradis et ceux de l’Enfer

Certains des dialogues qui auront lieu entre les gens du Paradis et ceux de l’Enfer sont cités dans le Coran.  Quand nous lisons et méditons sur ces versets, il nous incombe de tirer une leçon du désespoir de ceux qui devront faire face aux horreurs de l’Enfer.  Nous devons ressentir leur peur et apprendre de leurs erreurs.  Lire à leur sujet, dans le Coran, nous permet d’avoir une idée claire de ce qu’ils ressentiront, mais cela nous permet également de comprendre à quel point il nous est facile d’éviter cette destination.


« Dans des jardins, ils interrogeront les coupables : « Qu’est-ce qui vous a poussés vers l’Enfer? », leur demanderont-ils.  Ils répondront : « Nous n’étions pas de ceux qui accomplissent leurs prières et nous ne nourrissions pas le pauvre.  Nous tenions des conversations futiles avec de vains parleurs, et nous traitions de mensonge le Jour du Jugement, jusqu’au jour où la mort inévitable vint [nous chercher]. » (Coran 74:40-47)


« Et les habitants du Jardin crieront aux habitants du Feu : « Nous avons trouvé véridique la promesse de notre Seigneur.    En est-il de même de celle qu’Il vous a faite? »  Ils répondront : « Oui, en vérité. » (Coran 7:44)


« Et les habitants du Feu crieront aux habitants du Jardin : « Déversez sur nous de l’eau, ou de ce que Dieu vous a attribué ! »  Ils répondront : « Dieu les a interdits aux mécréants. » (Coran 7: 50)


Il est clair, ici, que la souffrance des gens de l’Enfer est d’autant augmentée qu’ils ont connaissance des bénédictions accordées aux habitants du Paradis.


Conversations entre les habitants du Paradis

Dieu, dans le Coran, nous apprend que les habitants du Paradis s’interrogeront mutuellement sur leur séjour sur terre.


« Et ils se tourneront les uns vers les autres, se parlant entre eux.  Ils diront : « Nous vivions, parmi les nôtres, dans la crainte constante [de Dieu].  Mais Dieu a été bon envers nous et nous a protégés du souffle brûlant de l’Enfer. » (Coran 52:25-27)


       La plupart des versets décrivant les conversations entre les gens du Paradis confirment qu’ils continueront de se comporter de manière vertueuse en louant Dieu pour les bénédictions reçues.  Sur terre, ils avaient cru à la promesse de Dieu et s’étaient comportés en conséquence et, une fois au Paradis, ils sont submergés de reconnaissance en constatant la suprême splendeur de ce lieu.


« Ils diront : « Louange à Dieu, qui a éloigné de nous toute affliction.  Notre Seigneur est certes Pardonneur et Reconnaissant.  Par Sa grâce, Il nous a installés dans la demeure de l’éternité où ni labeur ni fatigue ne peuvent nous toucher. » (Coran 35:34-35)


« Louanges à Dieu, qui a tenu Sa promesse envers nous et nous a fait hériter de la terre!  Nous pouvons demeurer au Paradis [et nous installer] là où bon nous semble. »  Comme est généreuse (et excellente) la récompense de ceux qui font le bien. » (Coran 39:74)


Conversations entre les gens de l’Enfer

Quand les gens destinés à passer l’éternité en Enfer auront été rassemblés dans le feu, ils seront choqués de constater qu’ils ne peuvent recevoir d’aide des gens et des idoles en qui ils avaient eu confiance et qu’ils avaient suivis durant leur vie.  Les leaders, appelés les arrogants, dans le Coran, admettront aux faibles qui les auront suivis qu’ils étaient eux-mêmes égarés.  Ainsi, quiconque les suivait les aura suivis dans une vie et une destination finale privées de miséricorde.

 

« … ils s’approcheront les uns des autres et s’interrogeront mutuellement.  [Ceux qui auront été les plus faibles] diront : « C’est vous qui nous forciez (à ne pas croire, nous jurant que vous disiez la vérité). »  Les autres répondront : « Non, vous étiez vous-mêmes des mécréants.  Nous n’avions aucun pouvoir sur vous; vous étiez vraiment un peuple rebelle.  La parole de notre Seigneur s’est donc réalisée contre nous, et nous voici sur le point de goûter (au châtiment).  Oui, nous vous avons égarés, étant (nous-mêmes) égarés. » (Coran 37:27-32)


 « Tous comparaîtront devant Dieu.  Puis, ceux qui auront été faibles diront à ceux qui auront été arrogants : « Nous n’étions que vos suiveurs.  Pouvez-vous détourner de nous, [maintenant], quoi que ce soit du châtiment de Dieu? »  Alors les autres répondront : « Si Dieu nous avait guidés, nous vous aurions certainement guidés aussi.  Que nous nous mettions en colère ou que nous endurions avec patience revient au même pour nous, maintenant; nous n’avons aucun moyen de nous échapper. » (Coran 14:21)


Puis, lorsque l’affaire est décidée, i.e. qui ira au Paradis et qui ira en Enfer, l’occupant le plus notoire de l’Enfer, Satan lui-même, révélera une grande vérité.  Il s’agit d’une vérité et d’un scénario que Dieu nous a révélés, dans le Coran, mais que trop peu de gens ont pris au sérieux, à savoir que Satan est un grand menteur.  Ses promesses ne se sont jamais réalisées et… il croit lui-même en Dieu!


« Et lorsque toute l’affaire sera décidée, Satan dira : « Certes, Dieu vous avait fait une promesse véridique tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n’ai pas tenue.  Je n’avais aucun pouvoir sur vous si ce n’est que je vous ai appelés et que vous avez répondu à mon appel.  Alors ne me blâmez pas, mais blâmez-vous vous-mêmes.  Je ne peux en rien vous aider et vous ne pouvez en rien m’aider.  Certes, je rejette le fait que vous m’ayez associé à Dieu.  Et certes, un douloureux châtiment attend les injustes. » (Coran 14:22)

 

 

Related Articles with Conversations au Paradis et en Enfer (partie 2 de 3) : Dialogues et discussions