Disposition de la Charia relatif au sacrifice d’une bête qui a eu un défaut après avoir été choisie

Site Team

 Question

 

Lorsque mon frère a voulu attraper la bête du sacrifice, elle a fait un bond et s’est cassé une jambe. Est-elle bonne pour le sacrifice ou pas ?

Réponse

 

Louange à Allah, Paix et Salut soit sur Son Prophète :

 

Les savants ont des avis divergents quant au fait de savoir si la bête à sacrifier qui a acquis un défaut après avoir été choisie et avant son immolation, convient ou pas. Il y a deux avis à ce sujet et  l’avis correct et prépondérant est qu’elle convient ; cela est l’avis de la majorité des savants. Ibn Qodaamah, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit dans Al-Moghnii : « Si une bête en bonne santé et sans défauts a été choisie pour être sacrifiée, puis qu’elle acquiert un défaut suite à un incident arrivé ultérieurement, même si ce défaut va en principe à l’encontre de la validité du sacrifice, qu’il l’immole et son sacrifice reste valable. Cela est l’avis de ‘Attaa’, Al-Hassan, An-Nakha’ii, Az-Zouhrii, Ath-Thawrii, Maalik, Ach-Chaafi’ii et Is-haaq ».

 

La preuve de cela est ce qui fut rapporté par Ibn Az-Zobayr, qu'Allah soit satisfait de lui, qui dit lorsque l’on lui apporta, parmi ses offrandes, une chamelle borgne : « Si cela lui est arrivé après que vous l’avez achetée, alors gardez-la parmi les offrandes mais si cela lui est arrivé avant que vous ne l’ayez achetée, alors échangez-la par une autre.» (Al-Baïhaqii, An-Nawawii : Sahiih)

 

Chaykh-Ol-Islam Ibn Taïmiyyah, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Si on achète une bête à sacrifier et qu’elle acquiert un défaut avant de l’immoler, selon l’un des deux avis des savants on l’immole».

 

La validité du mouton qui acquiert un défaut après avoir été choisi pour être sacrifié est liée à deux conditions :

 

La première : Que le défaut ne soit pas survenu suite à une négligence de la part de la personne qui fait ce sacrifice. Si tel est le cas, alors son sacrifice n’est pas valable.

 

La deuxième : Que le sacrifice ne soit pas obligatoire vis-à-vis la personne qui allait sacrifier cette bête. C’est le cas, par exemple, d’une personne qui a fait un vœu d’immoler une bête en sacrifice puis choisit un mouton pour ce vœu et qu’ensuite survient un défaut en lui, il n’est pas valable, car cette personne est obligée de réaliser son vœu et cette obligation comporte le fait d’immoler une bête qui convient au sacrifice; et la bête qu’elle a désigné à cet effet n’est plus valable car elle ne répond plus aux critères que doit remplir une bête destinée au sacrifice. Mais, si une personne choisit un mouton exempt de tout défaut pour le sacrifier puis survient un défaut à celui-ci sans aucune négligence de sa part, il est alors valable de l’immoler selon l’opinion de nombreux savants, comme nous l’avons mentionné précédemment.

 

Et Allah sait mieux.

Related Articles with Disposition de la Charia relatif au sacrifice d’une bête qui a eu un défaut après avoir été choisie