E) L’aînesse de Jésus par rapport aux autres enfants

Site Team

 

E) L’aînesse de Jésus par rapport aux autres enfants

Les Chrétiens voit dans la filiation de Jésus à Dieu une caractéristique qui lui est propre par rapport aux autres enfants. Ils ne contestent pas l’utilisation allégorique de cette notion quand elle est appliquée aux autres créatures. Leur contestation consiste dans les traits octroyés à Jésus réellement. Ses adeptes, pour prouver leur évidence, se fondent sur plusieurs points : il a été dit qu’il était le fils aîné de Dieu ou encore son fils unique (Voir Epître aux Hébreux 1/6 et Jean 3/18) ou qu’il fut qualifié de fils de Dieu le très Haut (Voir Luc 1/32) ou encore qu’il n’est pas né de ce monde comme tous les enfants mais qu’il est né du ciel ou encore plus haut. (Voir1/18).

Cependant, toutes ces particularités sont attribuées, par les textes à d’autres prophètes. Israël fut l’aîné de son père : «Israël, mon aîné… » (L’Exode 4-22/23). C’était également le cas d’Ephraïm : «Oui je deviens un père pour Israël, Ephraïm est mon fils aîné.» (Jérémie 31/9)David jouit de la même valeur : «Lui m’appellera : « Mon père ! Mon Dieu ! Le rocher qui me sauve et moi je ferai de lui l’aîné¸ le très haut parmi les rois de la terre. » (Les Psaumes 89-26/27).Si Jésus est le Fils de Dieu le très Haut, l’ensemble des Israélites le sont aussi : « Vous êtes tous des fils du Très haut. » (Les Psaumes 82/6).Enfin les apôtres de Jésus le sont pareillement : « Vous obtiendrez une grande récompense et vous serez les fils du Dieu le très haut.» (Luc 6/36)

Related Articles with E) L’aînesse de Jésus par rapport aux autres enfants