II) Des textes monothéistes dans le Nouveau Testament

Site Team

 

 

II) Des textes monothéistes dans le Nouveau Testament :
 
Les livres du Nouveau Testament renferment des textes qui affirment la déification et la vénération révérencielle de Dieu. Jésus en particulier, ses apôtres en général les ont proclamées. Le Messie a assuré : N’appelez personne sur la terre votre père, car vous n’avez qu’un seul Père celui qui est aux cieux. Ne vous faites pas appeler chef, car vous n’avez qu’un seul Chef, Le Messie. (Matthieu 23-9/10). Le même évangéliste répète la même pensée: Un homme s’approcha de Jésus et lui demanda : « Maître que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Pourquoi m’interroges-tu au sujet de ce qui est bon ? Un seul est bon, c’est le Seigneur. (Matthieu 19/17). Ainsi a parlé Jean : Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux vers le ciel et dit : « Père, l’heure est venue. Manifeste la gloire de ton fils afin que le fils manifeste aussi ta gloire. Tu lui as donné le pouvoir sur tous les êtres humains, pour qu’il donne la vie éternelle à ceux que tu lui as confiés. La vie éternelle consiste à te connaître, toi le seul Dieu et à connaître Jésus Christ que tu as envoyé. (Jean 17-1/3).
 
En réalité, il n’y a de Dieu que le Dieu Unique. C’est le Père que Jésus invoquait au début du paragraphe par l’expression  « Père… ». Quant aux autres hypostases, le Christ lui-même a rejeté leur déification lorsqu’il a reconnu que le Père est le Seul Dieu. Pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, qui a créé toutes choses et pour qui nous vivons. (Les Corinthiens I -8/6). La déification du Fils et du Saint Esprit est également nulle et non avenue du fait de la séduction de Satan quand il a dit à Jésus : « Je te donnerai tous ces royaumes si tu te prosternes pour m’adorer.» Alors Jésus lui dit : « Va t-en Satan ! Car l’Ecriture déclare : Adore le Seigneur ton Dieu et ne rends de culte qu’à lui.» (Matthieu 4/10). Luc a rapporté la même scène dans son passage (4/8). Le fils de Marie a conseillé les Juifs avec une pointe de menace : «Vous, vous faites les mêmes actions que votre père. » Ils lui dirent : « Nous ne sommes pas des enfants illégitimes. Nous avons un seul Père, Dieu. » Jésus leur dit : «Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez car je suis venu de Dieu et je suis ici de sa part. (Jean 8-41/42)
 
Le monothéisme fut la conviction inébranlable des apôtres, des disciples, contemporains du Messie et celui de la génération suivante. Le Nouveau Testament confirme cette vérité. Le disciple Jacques a laissé cette croyance : tu crois qu’il y a un seul Dieu ? Très bien. Les démons le croient aussi et ils tremblent de peur (Jacques 2/19)Il n’est donc pas conforme au bon sens de parler de la déification en dehors de Dieu C’est Dieu seul qui donne la Loi et qui peut juger, lui seul qui peut à la fois sauver et faire périr. Pour qui te prends-tu donc, toi qui juges ton prochain ? (Jacques 4/12).Jude a conclu : Louange à Dieu l’Unique, notre Sauveur. (Jude 25). Même chez Paul, nous trouvons des morceaux où il reconnaît la valeur du monothéisme : Car il y a un seul Dieu et un seul intermédiaire entre Dieu et l’humanité, l’homme Jésus Christ. (Timothée I-2/5). Il avoue dans ce passage l’existence d’un Dieu unique, d’un seul envoyé par l’intermédiaire duquel le Créateur transmet Sa Révélation où Il décrit Son Unicité et ses autres Attributs de Magnificence et de Perfection : Dieu, le Souverain unique, la Source du bonheur, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs. Lui seul est Immortel, il habite une lumière dont personne ne peut s’approcher. Aucun être humain ne l’a jamais vu ni ne peut le voir. A lui soient l’honneur et la puissance éternelle. (Timothée I-6-15/16). Il finit par dire : Dieu est Unique. (Les Galates 3/20)
 
Ces textes et plusieurs autres ne parlent que d’un Dieu Unique. Dans aucun autre texte nous ne rencontrons la description d’un Dieu aux trois hypostases qui ont la même essence et auquel croient les Chrétiens.
 
 
 
----------------------
 
[1]) Il s’agit de Sennakérib, roi de l’Assyrie qui menaça Ezékias, roi de Juda.(N.T)

Related Articles with II) Des textes monothéistes dans le Nouveau Testament