Jésus est-il Dieu

Site Team

 

Jésus est-il Dieu
 
 
 
Les vérificateurs se sont préoccupés par la discussion de la nature unique de Jésus telle que l’a déterminée l’Eglise Orthodoxe égyptienne. Habîb Djardjus, doyen de la faculté cléricale d’Egypte a, dans un communiqué, éclairci la croyance des Orthodoxes Orientaux, à ce sujet. Il a rédigé : « Notre illustre Sauveur est descendu du ciel de sa gloire et accepté de s’unir avec l’homme en prenant un véritable corps humain et une raison qui exprime ses pensées et fut conçu par la force l’Esprit Saint… Ils s’unirent sans se mêler et sans se malaxer et formèrent un seul individu doté d’une seule nature. Le Christ était nanti d’un seul corps, d’une seule essence, d’une seule nature et d’une seule volonté.»
 
 
Cette tendance du Christianisme est, peut-être, la plus mécréante de toutes les autres puisqu’elle a considéré Jésus comme le Dieu, conformément à ce qu’a rapporté le Coran ﴾Sont assurément des infidèles ceux qui disent ; « Dieu est l’Oint Jésus fils de Marie.[1]﴿Les Musulmans s’étonnent de voir les adeptes du Messie adopter de telles croyances. L’Eternel ne peut être créé, il ne connaît pas des faits humains comme le sommeil, l’oubli, le boire, le manger, la vue, l’ouïe. Ainsi, les textes sacrés attestent que l’Oint n’est pas Dieu. Des différences claires distinguent l’Un de l’autre. Jésus est un homme, il a exécuté tous les actes qui touchent les hommes et que les textes de la Torah et de l’Evangiles n’attribuent pas à Dieu. Jésus a été enfanté par une femme et il n’y a pas de comparaison entre une personne et un Dieu. Il est dit dans la Torah : Et comment l’homme serait-il juste contre Dieu, comment jouerait-il au pur celui qui est né de la femme? Si même la lune perd sa brillance et si les étoiles ne sont pas pures à ses yeux, que dire de l’homme, ce ver, du fils d’Adam, cette larve. (Job 25-4/5) Jésus est un homme, fils de l’homme : Moi qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue auprès de Dieu. (Jean 8/40) alors que : Dieu n’est pas un homme pour mentir, ni un fils d’Adam pour se rétracter. (Les Nombres 23/19) Jésus a dormi dans la barque (Voir Marc 4-35/38) tandis que Dieu : Non ! Il ne somnole ni ne dort, le gardien d’Israël. (Les psaumes 121/4) Jésus avait un corps visible et Dieu est invisible : Aucun être humain ne l’a jamais vu, il ne peut voir celui qui a l’honneur et la puissance éternelle. (Timothée I 6/16) et cette réalité est confirmée par l’évangéliste : Personne n’a jamais vu Dieu. (Jean 1/18) Le même Jean continue et affirme : Dieu est esprit (Jean 4/24) et voulait dire par là qu’IL est immatériel pendant que le corps de Jésus était palpable. Il le dit lui-même : « Regardez mes mains et mes pieds, c’est bien moi ! Touchez-moi et voyez, un fantôme n’a ni chair ni os contrairement à moi comme vous pouvez le constater.» Il leur dit ces mots et leur montra ses mains et ses pieds. (Luc 24-37/41)
 
Les humains ne peuvent voir Dieu, mais s’ils Le voient, ils mourront (Voir l’Exode 10/28), comment peut-on prétendre qu’ils L’ont vu. La voix de Jésus était audible, celle de Dieu ne l’est pas : « Et le Père qui m’a envoyé témoignait aussi en ma faveur. Seulement vous n’avez jamais entendu sa voix et vous n’avez jamais vu son visage.» (Jean5/37) Les Chrétiens assurent qu’un corps humain l’a gardé dans un ventre de femme jusqu’à sa naissance et ce phénomène est impossible pour le Créateur, comme le dit la Torah catholique : Le Seigneur dit : « Mon esprit ne dirigera pas toujours l’homme étant donné qu’il n’est que chair (La Genèse 6/3) L’Esprit de Dieu ne peut devenir chair ni se transformer en homme car : Et pourtant le Très haut n’habite pas des demeures construites par la main des hommes. (Les actes des apôtres 7/48) Il est impossible qu’un bâtiment terrestre, quelle que soit son immensité, puisse LE contenir. Les cieux et la terre ne peuvent L’intégrer. Est-ce que vraiment Dieu pourrait habiter la terre? Les cieux eux-mêmes et les cieux des cieux ne peuvent te contenir ! Combien moins cette maison que j’ai bâtie. (Les Rois I 8/27) Jésus a été crucifié et mourut et Dieu atteste en ce qui le concerne : « Je suis vivant pour toujours.» (Le Deutéronome 32/40) Le Tout Miséricordieux a fait dire à un ange : L’ange fit un serment au nom de Dieu qui vit pour toujours (L’Apocalypse 10/6) et puis encore : Lui seul est immortel, il habite une lumière dont personne ne peut s’approcher. Aucun être humain ne l’a jamais vu ni ne peut le voir (Timothée I 6/16)
 
 
 
Il est encore d’autres textes qui soulignent l’incapacité de Jésus et son reniement de la déification, ainsi par exemple, il ne connaissait pas le moment de la fin des temps. Cependant, personne ne sait quand viendra ce jour ou cette heure pas même les anges dans les cieux, ni même le Fils, le Père seul le sait. (Matthieu 24/36) Aussi revient-il à son impuissance : « Je ne peux rien faire par moi-même.» (Jean 5/30) et c’est pour cela qu’il n’a pas voulu promettre aux fils de Zébédée ce que leur mère lui a demandé (Voir Matthieu 20/23). A un notable Juif qui l’a interpellé par le qualificatif vertueux avec le sens de la bonté : Jésus lui dit : « Pourquoi m’appelles-tu bon ? Personne n’est bon si ce n’est Dieu ! » (Luc 18/19) Paul lui reconnaît des personnes qui furent chargées de missions célestes : « C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu te donna l’onction d’une huile d’allégresse et t’a choisi plutôt que tes compagnons.» (Les Hébreux 1/9) Ces compagnons sont-ils également déifiables, comme lui?
 
 
 
D’autres morceaux nous renseignent que Jésus a adoré un Dieu autre que lui-même : En ce temps-là, Jésus monta sur une colline pour prier et y passa toute la nuit à prier Dieu. (Luc 6/12) Les évangélistes ont signalé que le Christ a lancé un grand cri en direction de son Seigneur, lui demanda aide et assistance et lui dit : Mon Père et votre Père, mon Dieu et votre Dieu. (Jean 20/17) Le Messie adorait son Dieu et accomplissait des prières, par obéissance à Lui. D’ailleurs n’était-il pas en train de prier lorsque les soldats romains s’étaient présentés pour son arrestation? (Voir Matthieu 26/39) S’il était donc Dieu à qui effectuait-il cette prière? Dieu use-il de la prière pour Lui-même? Dieu implore-il Dieu? Et puis, est-ce que Dieu exauce Ses propres Vœux?
 
 
 
Le fils de Marie n’a-t-il pas répondit à Satan lorsqu’il lui demanda de se prosterner devant lui : L’Ecriture déclare : « Adore le Seigneur, ton Dieu et ne rends de culte qu’à lui seul.» (Matthieu 4/10) Parlait-il de sa personne spécialement? Il existe encore de nombreux autres textes qui prouvent que Jésus a été envoyé par Dieu et il est bien évidant que l’Envoyeur est bien différent de l’envoyé. Ce que vous m’entendez dire ne vient pas de moi mais de mon Père qui m’a envoyé. (Jean 14/24) puis encore : Tu m’as envoyé au monde….pour que le monde croie que tu m’as envoyé. (Jean 17-21/24) enfin dans la première lettre de Jean, il est mentionné : Dieu a envoyé son fils unique dans le monde afin que nous ayons la vie par lui (Jean I 4/9) Le même évangéliste proclame la dissemblance entre le Père et le fils et sur le fait qu’ils ne forment pas l’Unité, il fait dire à Jésus : En effet, je n’ai pas parlé de ma propre initiative mais le Père qui m’a envoyé m’a ordonné lui-même ce que je devais dire et enseigner. (Jean 12/49) Si le fils était égal au Père dans toutes choses ou s’il était le Père Lui-même, pourquoi alors ne parlerait-il pas de sa propre initiative? Il a donc besoin de l’accord du Père qui l’a envoyé, qui lui a dicté et recommandé ce qu’il doit prescrire.
 
Paul a montré cette discordance : Vous avez cru en la force de Dieu qui l’a ressuscité des morts. (Les Colossiens 2/12)  Celui qui a été ressuscité ne peut être celui qui ressuscite et Paul de confier : Nous remercions toujours Dieu le Père de notre Seigneur Jésus-Christ. (Les Colossiens 1/3) Le Père n’est pas le fils, ce dernier a reconnu : Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés(Jean 15/9)et a insisté : Mais il faut que le monde sache que j’aime mon Père et que j’agis comme le Père me l’a ordonné. (Jean 14/31) L’amoureux ne peut être l’aimé et le conseilleur ne saurait être le conseillé. Il a énoncé : C’est ce que j’ai entendu de mon Père (Jean 1/15) De la même façon, l’orateur ne peut être l’auditeur. Puis mettant l’accent sur la divergence entre lui et le Père, il a confessé : Or maintenant, ils me haïssent ainsi que mon Père. (Jean 15/24) L’opposition entre les trois membres de la trinité est également palpable dans l’allocution de Pierre : « Vous savez comment Dieu a répandu la puissance du Saint-Esprit sur Jésus de Nazareth. Vous savez aussi comment Jésus a parcouru le pays en faisant le bien (Les actes des apôtres 10/38) Dieu a déversé sur le fils de Marie l’Esprit Saint, ils sont donc trois hypostases distinctes et indépendantes. D’autres textes ont rapporté qu’après avoir été ressuscité : Jésus fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. (Marc 16/19) Paul relate une idée analogue : Le Christ siège à la droite de Dieu (Les Colossiens 3/1) Celui qui siège à la droite de Dieu n’est pas le même que celui qui prend place à sa gauche.
 
 
 
Avant de monter au ciel, il dit à Marie de Magdala qui était venue le chercher : Dis à mes frères que je monte vers mon Père qui est votre Père, mon Dieu qui est votre Dieu. (Jean 20/17) Celui qui monte ne peut être celui vers lequel on s’élève. Cette discordance est fonction de l’inégalité entre Dieu et Jésus. Ce dernier a confessé : Car le Père est plus grand que moi (Jean 14/28) et encore : Mon Père qui me les[2] a données est plus grand que tout (Jean 10/29) Il avoue sa faiblesse : Jésus reprit la parole et dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis le Fils ne peut rien faire de lui-même, mais seulement ce qu’il voit faire au Père (Jean 5/19) Finalement, Paul garantit la soumission de Jésus à son Créateur : Lorsque toutes choses auront été soumises au Christ, alors lui-même, le Fils, se soumettra à Dieu qui lui aura tout soumis, ainsi Dieu régnera, parfaitement sur tout. (Les Corinthiens I 15/28)
 
 
 
Le fils est, sans aucun doute, inférieur au Père, il Lui est obéissant. Ces deux hypostases sont-ils égaux ou disparates? En fin de compte, ni le Christ ni une autre créature ne ressemble à l’Omnipotent, IL est incomparable et n’a de pareil ni dans les cieux ni sur la terre. Salomon a dit : « Seigneur, Dieu d’Israël, il n’y a pas de Dieu comme toi dans le ciel ni sur la terre… » (Les Chroniques II 6/14) et a encore insisté : Qui donc là-haut est égal au Seigneur ? Qui ressemble au Seigneur parmi les dieux ? (Les Psaumes 89/6)
 
 
--------------------
 
[1]) Partie du verset 72 de la sourate d’El-Ma-idah.
 
[2]) Il s’agit des brebis égarées auxquelles Jésus fut envoyé. (N.T)

Related Articles with Jésus est-il Dieu