L’EXEMPLE DES CROYANTS DANS LEUR AMITIE

Site Team

En ce qui concerne l’intérêt porté aux affaires des Musulmans, il y a un hadith que beaucoup de prêcheurs utilisent et je voudrais savoir s’il est authentique : « Celui qui ne se préoccupe pas des affaires des Musulmans n’est pas des leurs »[1].


Ceci fait partie des hadiths répandus parmi les gens, mais je ne sais pas s’il est correct d’attribuer de manière authentique au Prophète (e) ou non. Mais son sens est tout à fait valable, car le Musulman qui se désintéresse des affaires de ses coreligionnaires est en réalité déficient dans son Islam. Il a été rapporté de manière authentique que le Prophète (e) a dit : « L’image des croyants – dans leur amitié, leur miséricorde et leur compassion – est comparable à un corps. Lorsque l’un de ses membres se plaint, tous les autres membres réagissent par la douleur et la fièvre »[2].


Il a dit également: « Le croyant est pour le croyant comme un édifice. Ses éléments se soutiennent les uns les autres »[3]. Ces deux hadiths ainsi que leurs semblables vont dans le sens du propos (évoqué dans la question). Néanmoins, je ne me souviens plus si ce dernier fait partie des hadiths du Prophète (e) ou bien s’il fait partie des paroles de certains savants.




[1] Hadith considéré faible par Al-Albânî.

[2] Rapporté par Al-Bukhârî (6011) et par Muslim (2586).

[3] Rapporté par Al-Bukhârî (2026) et par Muslim (2585).

Related Articles with L’EXEMPLE DES CROYANTS DANS LEUR AMITIE