L’impact de la dialyse sur le jeûne

Site Team

Question

Ma question porte sur les patients atteints d’insuffisance rénale qui effectuent une dialyse trois fois par semaine. Leur est-il permis de jeûner durant la séance de dialyse sachant que des solutions comme le glucose sont injectées dans leur corps en guise de traitement et non pas d'alimentation ?

Réponse

 

Louange à Allah. Paix et Salut soit sur Son Prophète.

Si le patient atteint d’insuffisance rénale ne peut pas jeûner, il lui est permis de rompre le jeûne et de rattraper les jours où il a rompu son jeûne une fois guéri. S’il n’a pas d’espoir de guérir de sa maladie, il doit nourrir un pauvre pour chaque jour de jeûne manqué.

 

Quant à la dialyse mentionnée dans la question, il semble qu’il s’agisse de ce qu’on appelle l'hémodialyse. Cette dialyse en elle-même ne rompt pas le jeûne, mais la prise de solutions de glucose au cours de ce processus, avant ou après, entraîne une rupture du jeûne, car le glucose est nutritif et tout élément nutritif qui atteint l’estomac ou le sang durant le mois de Ramadan entraîne une rupture du jeûne. Cependant, si la dialyse mentionnée ici est ce qu’on appelle une dialyse péritonéale – introduction de fluides filtrants entre deux couches du péritoine – cela n’influe en rien sur le jeûne, mais si ce processus est accompagné d'une prise de glucose par le sang ou autre, alors la règle est la même que dans l'exemple précédent.

Et Allah sait mieux.

Related Articles with L’impact de la dialyse sur le jeûne