L’importance de Paul dans la pensée chrétienne

Site Team

 

L’importance de Paul dans la pensée chrétienne

Paul est le plus célèbre des auteurs du Nouveau Testament et, certainement le plus important des évangélistes. Il a rédigé quatorze (14) épîtres qui constituent presque la moitié de la seconde partie de la Bible. On y trouve les nombreuses convictions chrétiennes : il est le fondateur du Christianisme et c’est lui qui les a procurées à la religion naissante. Il est le seul, parmi les autres évangélistes, à avoir prétendu être prophète. Ses lettres constituent le pilier principal du christianisme falsifié. Ces lettres étaient, plus ou moins, conformes à l’Evangile de Jean. L’Eglise primitive, instaurée par le Christ, ses apôtres et les vrais croyants après eux, rejeta en bloc les idées pauliennes qui leur étaient diamétralement opposées. Ce crédit de l’ancien Juif ne peut passer sous silence comme il ne peut être négligeable. Cette réalité a poussé l’auteur Maikel Hertz dans son livre }Les cent hommes les plus célèbres du monde{à voir en Paul un des hommes qui ont changé le cours de l’histoire. Aussi l’a-t-il classé dans la sixième position alors que Jésus occupe, selon lui, la troisième place. Cet auteur a mis le Messager Mohammed (B.S.D.L) en première position, il devance le Messie dont les adeptes forment la plus grande partie des habitants de la terre. Il a consigné : « Le Christianisme n’a pas été créé par une seule personne mais par deux : Jésus - qu’il soit béni – et saint Paul. Les deux doivent se partager l’honneur de sa fondation. Le premier a ancré dans l’esprit des croyants les principes moraux de la Chrétienté ainsi que ses conceptions de l’âme et tout ce qui se rapporte à la conduite des hommes durant leur vie d’ici-bas. La théologie fut, pour ainsi dire, la chasse gardée de Paul. Herts a enregistré : « Jésus n’a rien annoncé de ce qu’a dit Paul. Ce dernier est le premier responsable de la déité du Messie.» Hertz fait remarquer que Paul a rarement employé l’expression ‘fils de l’homme’ tandis que le fils de Marie l’utilisait pour lui-même.

Dans son livre }L’univers déchiré{, Sir Arthur Vandley a laissé pour la postérité : « Paul est le fondateur des bases de la religion dite chrétienne.» La liste de Maïkel Hertz ne contient aucun nom des apôtres de Jésus qui furent vaincus par Paul, le vrai créateur et partant le falsificateur de la religion révélée à leur maître. L’empereur Constantin, président du concile de Nicée et décédé en 325 fut classé dans le livre de Hertz dans la vingt-huitième place. Les vérificateurs ont relevé un grand nombre d’hérésies que Paul a introduites dans la législation et les croyances chrétiennes et en même temps ils ont dégagé l’innocence de Jésus dans ces hérésies.

Related Articles with L’importance de Paul dans la pensée chrétienne