L’universalité de l’islam (partie 2 de 3) : Une religion pour toute l’humanité

Site Team

L’obéissance à Mohammed, une obligation pour tous

Avant de parler de l’universalité des lois de l’islam, il importe de discuter brièvement de ceux qui suivent encore, de nos jours, des prophètes de Dieu envoyés avant Mohammed.  Souvent, ces gens soutiennent que Mohammed était probablement un véritable prophète, mais qu’ils jugent néanmoins suffisant de suivre leur prophète, c’est-à-dire celui de leur religion.

 


En réalité, nul n’a le droit de suivre les autres prophètes tout en rejetant le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui).  Nul ne peut reconnaître, d’une part, que Mohammed était un véritable prophète, mais choisir, d’autre part, de ne suivre que Moïse ou Jésus.  Même d’un point de vue logique, une telle option ne peut être acceptable aux yeux de Dieu.  Dieu a envoyé Son dernier messager pour que les hommes croient en lui et suivent son exemple, car il est venu amender et remplacer les enseignements des prophètes l’ayant précédé.  Dans le Coran, Dieu dit :


 « Et lorsqu’on leur dit : « Croyez en ce que Dieu a révélé », ils disent : « Nous croyons en ce qui nous a été révélé à nous ».  Et ils rejettent ce qui est venu par la suite, bien qu’il s’agisse de la vérité confirmant ce qu’ils possédaient déjà. » (Coran 2:91)

 


Dieu a d’ailleurs déclaré de telles personnes mécréantes.  Il dit :

« Certes, ceux qui ne croient pas en Dieu et en Ses messagers, qui cherchent à créer une distinction entre Lui et Ses messagers, qui disent : « Nous croyons en certains d’entre eux, mais pas aux autres » et qui cherchent à prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et l’incroyance) : les voilà les véritables mécréants.  Et Nous avons préparé pour eux un châtiment avilissant.  Mais ceux qui croient en Dieu et en Ses messagers, et qui ne font aucune distinction entre ces derniers, voilà ceux à qui Dieu donnera leur récompense. Et Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. » (Coran 4:150-152)


Le Prophète, de son côté, a dit :

« Je jure par Celui entre les mains de qui se trouve mon âme, que tous ceux qui entendent parler de moi, fussent-il juifs ou chrétiens, et qui meurent sans croire en ce avec quoi j’ai été envoyé [i.e. mon message] feront partie des habitants de l’Enfer. » (sahih Mouslim)

 


Le Prophète a même dit à l’un de ses compagnons :

« Si mon frère Moïse était vivant, aujourd’hui, il n’aurait d’autre choix que de me suivre. » (Ahmad et ad-Darimi)

 


Par conséquent, l’universalité de l’islam s’applique à tous ceux qui suivent l’un des prophètes de Dieu envoyés avant Mohammed; ils n’ont aucune raison logique de ne pas accepter et suivre le prophète Mohammed.


L’intemporalité de l’islam

Tel que mentionné plus haut, le prophète Mohammed a lui-même déclaré être le dernier prophète envoyé à l’humanité.  Parallèlement, connaissant la miséricorde du Miséricordieux, il serait inconcevable qu’Il laisse les hommes sans rien pour se guider à travers la vie.  Autrement dit, ce avec quoi Il a envoyé ce dernier messager devait pouvoir servir de guide à l’humanité jusqu’à la fin des temps.  D’ailleurs, Mohammed a dit :


« Je vous laisse deux choses qui, si vous vous y accrochez, après mon départ, vous empêcheront de vous égarer : le Livre de Dieu et la sounnah de Son messager. » (sahih Mouslim)


Par ailleurs, Dieu a dit, dans le Coran :

« Aujourd’hui, J’ai parfait votre religion pour vous et J’ai accompli Mon bienfait sur vous.  Et J’ai choisi l’islam comme religion, pour vous. » (Coran 5:3)


Par conséquent, l’islam est complet et parfait et ne requiert aucune modification ni mise à jour.  Le message a été transmis aux hommes et il demeurera suffisant, dans sa forme actuelle, jusqu’au Jour du Jugement.  Le prophète qui devait être envoyé à toute l’humanité a déjà été envoyé et nul autre ne lui succédera.


Cela signifie également que les enseignements du Prophète demeurent valides et obligatoires pour toute l’humanité, i.e. qu’ils ne s’adressaient pas uniquement au peuple d’Arabie de son époque.  Ils demeurent tout aussi importants pour chaque musulman qui peuple la terre, de nos jours, qu’il habite à New York ou en Malaisie.


Certains demanderont peut-être : comment la Loi divine peut-elle répondre aux besoins de toute l’humanité, jusqu’au Jour du Jugement, alors que le monde change de jour en jour?  Comment une loi peut-elle servir de guide pour tous et en tout temps?  La réponse à cette question se trouve dans la beauté de cette Loi.  Lorsqu’on étudie la Loi transmise par Mohammed, on découvre qu’elle possède une flexibilité qui la rend applicable autant de nos jours qu’à l’époque du Prophète.  Les éléments de la Loi qui devaient être établis de façon permanente l’ont été, tandis que d’autres, applicables différemment selon les gens et les époques, ont hérité d’une plus grande flexibilité.  L’islam est donc un mode de vie divin et pratique qui convient et conviendra à tous les êtres humains jusqu’au Jour du Jugement.

Related Articles with L’universalité de l’islam (partie 2 de 3) : Une religion pour toute l’humanité