La classification de la crainte

Site Team

La classification de la crainte :
1.La crainte en secret : englobe la crainte de divinisation, de l’adoration et de la recherche de la proximité de Dieu. Il s’agit de la crainte qui empêche de commettre des interdictions de peur d’être touché par un quelconque malheur, pauvreté, mort, colère, retrait de bienfaits…  une telle crainte n’est due qu’à Dieu, sous forme d’actes cultuels. Une des obligations du cœur sinon un des plus importants piliers de l’adoration. Et considéré comme bienfaisant monothéiste, quiconque qui tombe dans cette catégorie. Alors que quiconque qui associe un autre que Dieu dans cette crainte  a commis le péché d’association et est donc un polythéiste, tels le peuple de Hoûd qui ont essayé de semer la peur de leurs divinités dans son cœur et ont dit : " Nous dirons plutôt qu'une de nos divinités t'a affligé d'un mal»… "[1]ou encore tels, ceux qui divinisent et craignent les savants morts dans leurs mausolées ou les tyrans et qui poussent leur polythéisme jusqu’au point de faire des serments mensongers au nom de Dieu mais évitent de le faire au nom de leurs morts car les craignant plus ! et s’il arrive qu’un malheur le touche… ils se dirigent en prières envers le mort !


2.La crainte de la menace divine : est considérée comme l’un des plus hauts degrés de la foi.


3.La crainte interdite : celle ressentie envers les autres humains et qui a pour conséquence de délaisser la lutte dans le sentier de Dieu, l’appel au recommandable et l’interdiction du blâmable. Ou encore la crainte du combat et la désertion.
 

4.La crainte naturelle : celle ressentie envers un danger quelconque, et elle est permise et citée par Moïse dans la parole divine : " Il sortit de là, craintif, regardant autour de lui… "[2]ou encore : " Moïse ressentit quelque peur en lui-même. "[3]y inclut également, la peur ressenti au début d’un combat ou lors d’une présentation ou  autre. Une crainte naturelle, louable quand elle pousse à se  préparer et blâmable quand elle conduit à la retraite et au désespoir.
 

5.La crainte imaginaire : peur sans raison apparente et qui caractérise de lâcheté. Le Prophète (Bpsl) avait demandé la protection divine contre la lâcheté.
La foi parfaite et la confiance totale en Dieu sont donc ce qui repousse cette crainte et emplit le cœur de courage. Car plus la foi est forte, loin est la crainte du cœur du croyant, et plus sa foi est faible, plus sa crainte envers d’autres que Dieu est grande. La crainte dans les cœurs des vrais croyants est toujours remplacée par un sentiment de sécurité et de sérénité : "Certes ceux auxquels l'on disait: «Les gens se sont rassemblés contre vous; craignez-les» - cela accrut leur foi - et ils dirent: «Allah nous suffit; Il est notre meilleur garant». Ils revinrent donc avec un bienfait de la part d'Allah et une grâce. Nul mal ne les toucha … "[4]

Que les bénédictions et la paix soient sur notre Prophète Mohammed, sa famille et ses compagnons.

 

------------------------------------------------

[1]Hoûd : 54

[2]Al-'A`râf : 99

[3]Tâ-Hâ : 67

[4]Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN) : 173-174

Related Articles with La classification de la crainte