La conversion à l’Islam du Juif iraquien Ahmad Nasim Soussa

Site Team

Le Juif iraquien Ahmad Nasim Soussa, qui a embrassé l’Islam et a mis en évidence la réalité de l’histoire falsifiée écrite par les Juifs, vient de la tribu des Banî Suwâsa qui habitait dans les alentours de Hadramaout au Yémen, il est né en 1900 dans la ville de Hilla en Iraq de parents juifs, il acheva ses études secondaires à l’université américaine de Beyrouth en 1924, puis il obtint une licence en urbanisme en 1928 de la faculté du Colorado aux Etats-Unis. Il poursuivit ensuite ses études et finit par obtenir en 1930 un doctorat avec mention de l’université américaine John Hopkins, et c’est à cette même époque qu’il fut élu membre d’un institut scientifique américain prestigieux, de même qu’en 1929 l’université de Washington lui a décerné le prix Weidel, lequel prix était octroyé annuellement à l’auteur qui avait écrit l’article qui contribuait le mieux au soutien de la paix entre les nations du monde. Le docteur Ahmad Soussa est considéré comme l’un des premiers ingénieurs iraquiens à être sortis diplômés d’universités occidentales. Ce dernier était de confession juive, mais il embrassa l’Islam.
Après son retour en Iraq, en 1930, Ahmad Soussa obtint un poste d’ingénieur au sein de l’administration chargée de l’irrigation, puis il occupa d’autres fonctions techniques dans cette même administration durant près de 18 ans, et ce, jusqu’à ce qu’il soit nommé en 1946 adjoint du président du comité qui fut composé afin d’étudier les grands projets d’irrigations iraquiens. En 1947, Ahmad Soussa fut nommé directeur général du cadastre, puis directeur général du bureau du ministre de l’agriculture en 1954, puis il revint à sa fonction précédente de directeur général du cadastre, et ce, jusqu’en 1957.
Au moment de la création du comité d’urbanisme en 1951, il fut nommé conseiller personnel du directeur adjoint de ce comité pour les affaires techniques parallèlement à sa fonction de directeur général du cadastre. Par ailleurs, Ahmad Soussa fut parmi les premiers membres de l’académie scientifique iraquienne qui fut créé en 1946, il resta un membre actif de cette académie jusqu’à son décès.
Durant les années 1939 et 1940 Soussa dirigea deux missions envoyées par le gouvernement iraquien en Arabie Saoudite afin d’étudier des projets d’irrigation et de superviser leur réalisation ; notons en sus que le docteur Ahmad Soussa fut l’un des principaux fondateurs de l’association des ingénieurs iraquiens en 1938.
Ses productions écrites (ouvrages, rapports techniques et atlas) sont au nombre de 50, et il a publié en outre pas moins de 116 articles et recherches dans diverses revues scientifiques ; les nombreux écrits d’Ahmad Soussa traitent en général d’irrigation, d’urbanisme, d’agriculture, de géographie et d’histoire. Il est important de souligner qu’Ahmad Soussa étudia beaucoup la philosophie et l’histoire, ce qui l’aida beaucoup à comprendre les croyances erronées de sa communauté d’origine, et donc à y réchapper pour enfin découvrir la voie droite.

L’histoire de la conversion à l’Islam d’Ahmad Soussa :

La relation d’Ahmad Nasim Soussa avec l’Islam, qui aboutit à sa conversion, commença lorsqu’il étudiait à l’université américaine de Beyrouth, ce fut l’occasion pour lui de s’intéresser à l’Islam et de lire le Noble Coran, il trouva dans ce dernier ce qu’il n’avait pas trouvé dans la Thora et les Evangiles. Voici ce que dit le docteur Ahmad Soussa sur ses premiers pas sur le chemin de la vraie foi : « Je psalmodiais les versets du Noble Coran, et très souvent je m’isolais de longues heures à l’ombre des arbres ou aux pieds des montagnes du Liban afin de lire de manière mélodieuse les paroles coraniques à très haute voix ».
Cependant, cela ne suffit à le convaincre de se convertir à l’Islam, il n’y pensa sérieusement qu’après avoir passé de longues années aux Etats-Unis et avoir lu divers ouvrages traitant des religions, étudié à fonds l’histoire et la sociologie et donc élargi considérablement sa connaissances et sa culture générale, c’est ainsi que tous ses efforts l’amenèrent à découvrir que les Juifs avaient falsifié leur histoire, et donc leurs textes sacrés, afin d’atteindre des buts politico-religieux. Voici ce que dit Ahmad Soussa à propos de ce qu’il a trouvé dans le Noble Coran : « Je ne me sentis pas étranger aux versets descendus par Allah, en fait mon cœur s’est apaisé lorsque j’ai constaté que le raisonnement scientifique confortait le sentiment naturel et authentique que je sentais en mon for intérieur ». A l’issue de ses nombreuses recherches, le docteur Ahmad Soussa annonça publiquement son choix de se convertir à l’Islam, parfaitement convaincu que c’était la religion vraie, et par la suite il consacra tous ses efforts à défendre cette dernière.

Les contributions d’Ahmad Nasim Soussa :

Cet homme est passé du judaïsme à l’Islam et il est devenu un défenseur acharnée de sa nouvelle religion, il a fait d’immenses efforts pour mettre en évidence la grandeur et la qualité de la civilisation arabo-musulmane, il a d’ailleurs écrits de nombreux livres sur cette dernière, le plus connu d’entre eux est sans nul doute Les Arabes et les Juifs dans l’histoire. Dans ce dernier ouvrage on constate que le docteur Ahmad Nasim Soussa a profité de sa grande connaissance et expérience du monde juif, étant donné qu’il était issu de cette communauté à l’origine, afin de réfuter les allégations mensongères du mouvement sioniste d’un point de vue historique, il put mener ce travail avec sérieux et précision car il connaissait parfaitement les textes falsifiés présents dans la Thora, il s’attacha donc à mettre en évidence les altérations de cette dernière en démontrant que ses textes avaient été forgés par des hommes. Il écrivit en ou outre d’autres ouvrages comme L’histoire de la péninsule arabique ou encore L’histoire des Juifs d’Iraq.
En sus de ses nombreuses contributions et études historiques et intellectuelles effectuées après sa conversion à l’Islam, le docteur Ahmad Soussa s’efforça également d’expliquer de nombreux aspects de l’histoire humaine, de même qu’il s’opposa avec ses écrits aux tentatives malveillantes de dénigrement de l’Islam et de déformation de son image. L’un des ouvrages d’Ahmad Soussa qui illustrent le mieux ce combat visant à défendre l’Islam est intitulé Sur le chemin de l’Islam, ce dernier livre raconte l’évolution de son âme qui cherchait sincèrement la vérité, cette âme qui fut très influencée par un environnement arabe puis qui finit par trouver la bonne guidée de l’Islam, cette âme reconnut la vérité quand elle la vit et fut donc heureuse de la suivre, elle reconnut le faux quand elle le vit et fit savoir qu’elle voulait s’en éloigner, en outre ce livre montre clairement les points faibles présents dans l’être juif ainsi que les erreurs religieuses des adeptes du judaïsme.

Related Articles with La conversion à l’Islam du Juif iraquien Ahmad Nasim Soussa