La croyance en la prédestination

Site Team

La croyance en la prédestination
 

Al qadarc’est la destinée qu’Allah assigne aux créatures, suivant Sa prescience et d’après ce que dicte Sa sagesse.

 

La croyance en la prédestination comporte quatre choses :

1-Le fait de croire qu’Allah Iconnaît toute chose de façon globale et de façon détaillée, qu’Il les a toujours connues de toute éternité et les connaît à jamais, qu’il s’agisse des choses liées à Ses actes ou aux actes de Ses serviteurs.

2-Le fait de croire qu’Allah a écrit cela dans la Tablette préservée

A propos de ces deux points, Allah Idit : (Ne sais-tu pas qu’Allah sait ce qu’il y a dans le ciel et sur la terre ? Tout cela est dans un Livre, et cela pour Allah est bien facile. »)[1].

 

3-Le fait de croire que tout ce qui arrive ne se réalise que par la volonté d’Allah I, qu’il s’agisse de ce qui est lié à Ses actes ou de ce qui est lié aux actes des créatures.

Allah Idit en ce qui concerne Ses actes : (Ton Seigneur crée ce qu’Il veut et Il choisit. )[2] ; (Et Allah fait ce qu’Il veut.)[3] ; (C’est Lui qui vous donne forme dans les matrices, comme Il veut.)[4].

Allah Idit en ce qui concerne les actes des créatures : (Si Allah avait voulu, Il leur aurait donné l’audace (et la force) contre vous, et ils vous auraient certainement combattus.)[5] ; (Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l’auraient pas fait ; laisse-les donc avec ce qu’ils inventent. )[6].

4-Le fait de croire que tous les êtres sont créés par Allah Iavec leurs essences, leurs attributs et leurs mouvements. Allah Idit : (Allah est le Créateur de toute chose, et de toute chose Il est Garant. )[7] ; (…et Il a créé toute chose en lui donnant ses justes proportions. )[8] ; et Il a dit à propos du Prophète Abraham uque ce dernier dit à son peuple : (…Alors que c’est Allah qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez.)[9].

La foi en la prédestination telle que nous l’avons décrite n’empêche pas que l’individu ait une volonté et un pouvoir sur ses actes délibérés, car la législation et la réalité prouvent qu’il est bel et bien doué de volonté et de pouvoir.

Preuve tirée de la législation :Allah Idit au sujet de la volonté : (Que celui qui veut prenne donc refuge auprès de son Seigneur.)[10] ; (Allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez.)[11]. Et au sujet du pouvoir, Il dit : (Craignez Allah, donc autant que vous pouvez. )[12] ; (Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait, punie du mal qu’elle aura fait.)[13]. 

 

Preuve tirée de l’expérience :Chacun sait qu’il a une volonté et un pouvoir par lesquels il agit ou s’abstient d’agir, et fait la différence entre les actes volontaires comme la marche, et les actes involontaires comme le grelottement. Toutefois, la volonté de l’individu et son pouvoir ne se réalisent que par la volonté d’Allah Iet Son pouvoir. Allah Idit en effet : (Pour celui d’entre vous qui veut suivre le chemin droit. Mais vous ne pouvez vouloir, que si Allah veut, [Lui], le Seigneur de l’Univers.)[14]. Comme l’univers tout entier est une propriété d’Allah I, rien ne s’y passe donc sans Sa connaissance et Sa volonté. 

La croyance en la prédestination telle que nous l’avons décrite ne donne pas à l’individu un prétexte pour négliger ses obligations ou commettre les péchés. Au contraire, prendre le destin comme prétexte dans ce cas ne constitue pas une excuse valable, pour plusieurs raisons :

1-Cette parole d’Allah I : (Ceux qui ont associé diront : “Si Allah avait voulu, nous ne Lui aurions pas donné des associés, nos ancêtres non plus et nous n’aurions rien déclaré interdit.” Ainsi, leurs prédécesseurs traitaient de menteurs (les Messagers) jusqu’à ce qu’ils eurent goûté Notre rigueur. Dis : “Avez-vous quelque science à nous produire ? Vous ne suivez que la conjecture et ne faites que mentir”.)[15]. S’ils avaient un argument et un prétexte dans le destin, Allah ne leur aurait pas fait goûter Sa rigueur.

2-Allah Idit : (En tant que Messagers, annonciateurs et avertisseurs, afin qu’après la venue des Messagers il n’y eût pour les gens point d’argument devant Allah. Allah est Puissant et Sage.)[16].Si le destin était un argument pour les contrevenants, cela ne prendrait pas fin avec l’envoi des Messagers, parce que même après leur envoi, la transgression n’a lieu que selon le destin voulu par Allah.

3-Ce hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim d’après Ali ibn Abî Tâlib tqui dit que le Prophète ra dit : « Il n’est pas un de vous dont la place ne soit marquée dans le Paradis ou dans l’Enfer » -Ô Envoyé d’Allah, lui dit-on, ne pouvons-nous donc pas nous y fier ? –Pratiquez, nous répondit-il, chacun de vous aura sa tâche facilitée. » Ensuite, il récita ces mots du Qur’an :« Celui qui donne et craint (Allah), etc.… » [17]. Et dans la version de Mouslim : « Chacun se verra faciliter la tâche pour laquelle il a été créé. ». Le Prophète rordonna donc de travailler et interdit de se fier au destin.

4-Allah Ia ordonné des choses à l’individu et lui a interdit d’autres, et ne lui a imposé que ce dont il est capable. Allah Idit : (Craignez Allah, donc autant que vous pouvez.)[18] ; (Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.)[19]. Si l’individu était contraint dans ses actes, on lui aurait alors ordonné ce qu’il ne peut pas accomplir, ce qui est vain. C’est pourquoi lorsqu’il commet une faute par ignorance, par oubli ou par contrainte, il n’a pas de péché parce qu’il a une excuse.

5-La prédestination d’Allah est un secret caché qui n’est connu qu’une fois qu’elle survient, or la volonté de l’individu de faire ce qu’il fait précède son acte. Ainsi, sa volonté d’accomplir un acte n’est pas basée sur sa connaissance de la prédestination d’Allah. Dès lors, il ne peut plus brandir le destin comme argument, car l’individu ne peut invoquer comme argument ce qu’il ne connaît pas.

6-Nous voyons que l’homme prend soin de ce qui lui convient parmi les choses de sa vie présente afin de les obtenir et ne néglige que ce qui ne lui convient pas, et ensuite il utilise le destin comme argument pour justifier cet abandon. Pourquoi donc abandonne-t-il ce qui lui est utile dans sa religion pour faire ce qui lui est préjudiciable et brandit-il le destin comme prétexte ? Ces deux domaines ne méritent-ils pas d’être traités de la même manière ?

Prenons un exemple :si l’homme a devant lui deux voies :

-une voie qui le mène dans un pays où règne l’anarchie : tuerie, pillage, attentat à la pudeur, peur, famine.

-une deuxième voie qui le mène dans un pays où l’ordre règne parfaitement ainsi que la sécurité, la prospérité, le respect de la vie humaine, des honneurs et des richesses, laquelle des deux voies va-t-il emprunter ?

Il empruntera à coup sûr la voie qui le mène dans le pays où règnent l’ordre et la sécurité et il est impossible à une personne douée de raison d’emprunter le chemin du pays de l’anarchie et de la peur et de brandir ensuite le destin comme argument pour justifier son choix. Pourquoi donc prendre le chemin de l’Enfer dans l’au-delà au lieu du chemin du Paradis et prendre le destin comme excuse ?

Autre exemple :Prenons le cas du malade à qui on ordonne de prendre des médicaments, même s’il n’apprécie pas leur goût. De même, on lui interdit les nourritures qui lui causent des préjudices et il les délaisse donc, bien qu’il les désire. Il fait tout cela dans l’espoir d’obtenir la guérison. Il serait insensé de sa part de s’abstenir de prendre ses médicaments, ou de consommer délibérément les aliments qui lui sont préjudiciables, et d’invoquer ensuite le destin pour justifier son mauvais état de santé. Pourquoi, alors, l’homme abandonne-t-il ce qu’Allah et Son Messager ont ordonné pour faire valoir l’argument du destin ?

7-Si celui qui se sert du destin comme prétexte pour justifier ses manquements et ses péchés est agressé par un individu qui emporte ses biens ou attaque sa pudeur et que celui-ci justifie son méfait en disant : « Ne me blâme pas, car mon agression procède du destin voulu par Allah », il n’accepterait pas l’argument de son agresseur. Comment ose-t-il ne pas accepter qu’on se serve du destin comme argument quand il subit l’agression d’une autre personne, alors qu’il brandit lui-même le destin comme argument lorsqu’il transgresse le droit d’Allah I ?

On rapporte qu’on porta plainte auprès du – Prince des Croyants - Oumar ibn Al Khattâb tcontre un voleur qui méritait que sa main soit amputée. Il ordonna que l’on ampute sa main et ce voleur dit : « Un instant ! Prince des Croyants, je n’ai volé que parce que Allah a prédestiné cela. » Aussi, Oumar tlui répondit : « Et nous, nous n’amputons ta main que parce que Allah a prédestiné cela. »

 

La croyance en la prédestination apporte de nombreux bienfaits à l’âme des croyants, parmi lesquels :

1-Le fait de se fier à Allah Ilorsqu’on accomplit les causes, de manière à ne pas se fier à la cause elle-même, car tout ce qui arrive l’est par le destin d’Allah I.

 

2-Elle dissuade l’homme de se montrer orgueilleux lorsque ce qu’il veut arrive, car le fait que cela arrive est une grâce de la part d’Allah I, pour les causes du bien et du succès qu’il a prédéterminées, et le fait qu’il soit orgueilleux lui fait oublier d’être reconnaissant pour cette grâce.

3-Elle apportela tranquillité et la sérénité de l’âme face au destin d’Allah. Ainsi, l’homme n’est pas angoissé lorsque lui échappe ce qu’il aime, ou lorsque survient ce qu’il déteste, parce que tout cela est régi par le destin d’Allah, Celui à qui appartient la royauté des cieux et de la terre, et cela doit inéluctablement arriver. A ce propos, Allah Idit : (Nul malheur n’atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l’ayons créé ; et cela est certes facile à Allah, afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n’exultiez pour ce qu’Il vous a donné. Et Allah n’aime point tout présomptueux plein de gloriole.)[20].

Le Prophète rdit : « Le cas du Croyant est vraiment merveilleux et tout ce qui lui arrive n’est que du bien, nul autre en dehors du Croyant n’a cela ; s’il lui arrive un bonheur, il est reconnaissant et cela est un bien pour lui, et s’il lui arrive un malheur, il est patient et cela est un bien pour lui. »[21].

 

Deux groupes se sont égarés sur la question du destin :

1-Les fatalistes [Djabriyah] qui prétendent que l’individu est contraint dans son action et qu’il n’a ni volonté, ni pouvoir.

2-Les partisans du libre arbitre [Qadarites] qui prétendent que l’individu est indépendant dans son action en ce qui concerne sa volonté et son pouvoir et que la volonté d’Allah Iet Son pouvoir n’exercent sur lui aucune influence.

 

La réponse au premier groupe [les fatalistes] se fait d’après les arguments de la législation divine et l’examen des faits :

 

Concernant la législation divine :Allah Ia confirmé que l’individu a une volonté et un pouvoir, et lui a attribué l’action : (Il en était parmi vous qui désiraient la vie d’ici bas et il en était parmi vous qui désiraient l’au-delà.)[22] ; (Et dis : “La vérité émane de votre Seigneur”. Quiconque le veut, qu’il croit, et quiconque le veut qu’il mécroie”. Nous avons préparé pour les injustes un Feu dont les flammes les cernent.)[23] ; (Quiconque fait une bonne œuvre, c’est pour son bien. Et quiconque fait le mal, il le fait à ses dépens. Ton Seigneur, cependant, n’est point injuste envers les serviteurs.)[24].

Quant aux faits :Chacun connaît la différence entre ses actes volontaires qu’il pose délibérément comme le fait de manger, de boire, de vendre et d’acheter d’une part, et d’autre part, ce qui survient sans sa volonté comme le grelottement occasionné par la fièvre et le fait de tomber d’un toit. Dans le premier cas, il est l’auteur volontaire sans contrainte et dans le deuxième cas il n’a pas de choix et n’a pas voulu ce qui lui arrive.

 

 

La réponse au deuxième groupe [les partisans du libre arbitre] se fait d’après les arguments de la législation divine et la raison :

Concernant la législation divine :Allah Iest le Créateur de toute chose, et toute chose existe par Sa volonté. Allah Ia par ailleurs indiqué dans Son Livre que les actions des individus ont lieu avec Sa volonté : (Et si Allah avait voulu, les gens qui vinrent après eux ne se seraient pas entre-tués, après que les preuves leur furent venues ; mais ils se sont opposés : les uns restèrent croyants, les autres furent infidèles. Si Allah avait voulu, ils ne se seraient pas entre-tués ; mais Allah fait ce qu’il veut)[25] ; (Si Nous voulions, Nous apporterions à chaque âme sa guidée. Mais la parole venant de Moi doit être réalisée : “J’emplirai l’Enfer de djinns et d’hommes réunis.”)[26]

Argument rationnel :L’univers tout entier est la propriété d’Allah I, et l’homme fait partie de cet univers ; il est donc une propriété d’Allah I, et il n’est possible à un esclave d’agir sur la propriété du Maître qu’avec Sa permission et selon Sa volonté.

 

 

--------------------------------------------------------------------------------

[1]Al Hadj, 70.

[2]Al Qassas, 68.

[3]Ibrahim, 27.

[4]Al Imran, 6.

[5]An-Nissa, 90.

[6]Al An’am, 112.

[7]Az-Zoumar, 62.

[8]Al Furqane, 2.

[9]As-Saffat, 96.

[10]An-Naba’39.

[11]Al Baqara, 223.

[12]At-Tagabun, 16.

[13]Al Baqara, 286.

[14]At-Takwir, 28-29.

[15]Al An’am, 148.

[16]An-Nissa, 165.

[17]Al Layl, 5.

[18]At-Tagabun, 16.

[19]AlBaqara, 286.

[20]Al Hadid, 22-23.

[21]Rapporté par Mouslim.

[22]Al Imran, 152.

[23]Al Kahf, 29.

[24]Fussilat, 46.

[25]Al Baqara, 253.

[26]As-Sajdah, 13.

Related Articles with La croyance en la prédestination