LA DOCTRINE DE LA TRINITE

Site Team

LA DOCTRINE DE LA TRINITE

 

M. : Croyez-vous toujours en la Trinité ?

C. : Absolument.  La première Epître de Jean dit : «Car il y en a trois dans le Ciel qui rendent témoignage, le Père, la Parole, et le Saint-Esprit ; et ces trois-là ne sont qu'un.  Il y en a aussi trois qui rendent témoignage sur la terre, savoir l'Esprit, l'eau, et le Sang ; et ces trois-là se rapportent à un. » (I Jean 5 :7 et 8)

M. : Je vois.  Vous faites ici référence à la Bible de 1611 qui fournissait la preuve la plus incontestable du dogme de la Trinité, mais le passage «le Père, la Parole, et le Saint-Esprit ; et ces trois-là ne sont qu'un »a été supprimé dans la Revised Standard Version de 1952 et de 1971 et dans de nombreuses autres Bibles, les Docteurs de l’Eglise l’ayant qualifié d’erreur grossière dans le texte Grec.

C. : Vraiment ?  Je l’ignorais ! C’est choquant !

M. :   Oui.  De plus, la New American Standard Bible dit: «Car il y en a trois dans le Ciel qui rendent témoignage, le Père, la Parole, et le Saint-Esprit ; et ces trois-là ne sont qu'un.» (I Jean 5 :7-8)  La New World Translation of the Holy Scriptures des témoins de Jéhovah dit également : « Car il y a trois porteurs de témoignage, le Père, la Parole, et le Saint-Esprit ; et ces trois-là ne sont qu'un.»  Je peux comprendre que vous ignoriez que cet extrait, dont l’importance est capitale, a été supprimé mais j’ignore pourquoi de nombreux ecclésiastiques et prédicateurs n’en sont pas informés.  Ou, s’ils le sont, pourquoi n’en informent-ils pas les masses ?

Le dogme de la Trinité n’est pas biblique.   Le terme "Trinité" n’apparaît d’ailleurs ni dans la Bible ni dans les dictionnaires de la Bible.  Jésus n’en a jamais fait mention et n’a jamais enseigné cette croyance.  Il n’existe dans la Bible aucune preuve ou fondement qui permette l’acceptation de la Trinité.

C. : Mais nous pouvons néanmoins lire dans Matthieu 28 :19 « …, les baptisant au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ».  Ce passage qui n’a pas encore été supprimé ne fournit-il donc pas la preuve de la Trinité ?

M. : Non.  Si vous dites que trois personnes sont assises ou mangent ensemble, cela signifie-t-il qu’elles ne forment qu’une seule et même personne ?  Absolument pas !  La formulation du principe de la Trinité par Athanacius, un archevêque égyptien d’Alexandrie, a été acceptée par le Concile de Nicée en 325 ap. J.C. c’est-à-dire plus de trois siècles après que Jésus fut élevé au ciel.  Il est indéniable que le paganisme égyptien et romain a exercé une influence sur cette doctrine d’un dieu trin. 

C. : Prouvez-moi que le christianisme s’est inspiré du paganisme égyptien et romain

M. : D’accord.  Voilà la liste les Dieux et de leurs fils classés par nation qui ont exercé cette influence:

 

GRECS

Apollon, Dionysos

ROMAINS

Hercule

SYRIENS

Adonis, Attis

PERSES

Mithra

EGYPTIENS

Osiris, Isis, Horus

BABYLONIENS

Baal, Astarté

Ce tableau montre que ces nations vouaient un culte à ces dieux et idoles créés de leur propre imaginaire, et lorsque Paul décida d’élever Jésus au rang de fils de Dieu, ces nations trouvèrent sensé le message qu’il leur adressait.

De plus, le Sabah qu’observait Jésus tous les samedis, fut remplacé par la journée du dimanche ; le 25 Décembre, date de l’anniversaire de leur dieu du soleil Mithra, devint le jour de la naissance de Jésus.  La Bible a clairement prédit et interdit la décoration des sapins de Noël dans Jérémie 10 : 2-5 « Ainsi a dit l'Eternel : n'apprenez point les façons de faire des nations, et ne soyez point épouvantés des signes des cieux, sous ombre que les nations en sont épouvantées.  Car les statuts des peuples [ne] sont [que] vanité, parce qu'on coupe du bois de la forêt pour le mettre en oeuvre avec la hache ;  Puis on l'embellit avec de l'argent et de l'or, et on le fait tenir avec des clous et à coups de marteau, afin qu'il ne remue point.  Ils sont façonnés tout droits comme un palmier, et ils ne parlent point ; on les porte par nécessité, à cause qu'ils ne peuvent pas marcher ; ne les craignez point, car ils ne font point de mal, et aussi il n'est pas en leur pouvoir de faire du bien. »  Malgré cela, les chrétiens continuent de décorer les sapins depuis des siècles et ni l’Eglise ni les prêtres n’ont mis un terme à ce fléau que la Bible interdit clairement car cette célébration a été inventée par les hommes et va à l’encontre des enseignements de la Bible.

Le calendrier julien fut créé par le Romains à l’ère chrétienne ; la consommation du porc fut tolérée bien que Jésus n’en consomma jamais, la circoncision fut abolie par Paul « Voici, je vous dis moi Paul, que si vous êtes circoncis, Christ ne vous profitera de rien» (Galates 5 :2)  Or, la circoncision est une obligation que Dieu imposa au prophète Abraham et à ses descendants.  Dieu imposa la circoncision à Abraham, à son fils et aux hommes de sa famille.  C’est parce que le christianisme s’est largement écarté des premiers enseignements de Jésus qu’Allah nous a envoyé, dans le cadre de Son plan initial, Son dernier messager, le Prophète Mohamed (PSAL) pour donner un souffle nouveau au message divin originel.

Dites-moi, qui est le plus prestigieux ?  Paul ou Abraham (PSAL)?

C. : De toute évidence Abraham!  Il était prophète.  Paul n’était qu’un disciple.

M. : Absolument!  Jésus a dit : «Le disciple ne peut être supérieur au maître !».  Souvenez-vous, la Bible raconte que Jésus a été circoncis le 8ejour de sa naissance et Paul, lui, arrive et abroge purement et simplement la circoncision.  Toute personne dotée d’un tant soit peu de sens commun peut donc en déduire que la circoncision est obligatoire et rejettera l’enseignement de Paul.  Jésus a même énoncé dans la Bible qu’un homme qui n’est pas circoncis est comme un chien !

Le Saint Coran nous met en garde: «Ce sont, certes des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Allah c’est le Messie, fils de Marie. » Alors que le Messie a dit : « Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur. »  Quiconque associe à Allah (d’autres divinités) Allah lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu.  Et pour les injustes, pas de secoureurs ! Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent : « En vérité, Allah est le troisième de trois. »  Alors qu’il n’y a de divinité qu’Une Divinité Unique !  Et s’ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d’entre eux.» (Sourate 5, versets 72-73)

A présent, croyez-vous toujours au dogme de la Trinité que Jésus n’a jamais enseigné ?

C. : Votre dernière réponse me fournit beaucoup de matières à penser!  Mais Dieu et Jésus ne forment qu’un: « Croyez-moi que je [suis] en [mon] Père, et que le Père est en moi, ... » (Jean 14 :11)

M. : Lisez alors Jean 17 :21

C. : « Afin que tous soient un, ainsi que toi, Père, es en moi, et moi en toi ; afin qu'eux aussi soient un en nous…»

M. : Ce passage montre clairement que Dieu et Jésus ne forment qu’un, mais aussi que les disciples ne sont qu’un en Jésus et en Dieu.   Si Jésus est Dieu parce qu’il est en Dieu, pourquoi les disciples ne sont-ils donc pas Dieu puisque, tout comme Jésus, ils sont en Dieu ?  Si Jésus, Dieu et le Saint Esprit constituent une unité dont la composante est un Dieu trin, en y incluant les disciples, cette unité devrait s’élargir à quinze.  Voyez-vous, en lisant le contexte dans lequel s’inscrit ce verset, vous comprendrez que Dieu, Jésus et les disciples ne forment qu’un dans leur volonté, à savoir celle de sauver l’humanité de l’obscurantisme, de l’idolâtrie et de l’asservissement à des êtres humains.  Supposez que je sois médecin, et que mon père et mon grand-père le soient aussi, et que je dise «nous sommes tous un».  Quiconque entend ou lit cette phrase dans son contexte réel comprendra que «nous sommes un professionnellement», et non que nous formons une unité de création. Chacun d’entre nous constitue une entité isolée et nous sommes donc trois personnes distinctes.

C. : Mais Jésus est Dieu selon l’Evangile de Saint Jean : «celui qui m'a vu, a vu mon Père… » (Jean 14 :9)

M. : Rapportez-vous encore une fois au contexte.  Lisez ce qui précède et suit ce passage: «Philippe lui dit : Seigneur ! Montre-nous le Père, et cela nous suffit.» (Jean 14 :8)  « Jésus lui répondit : je suis depuis si longtemps avec vous, et tu ne m'as point connu ? Philippe, celui qui m'a vu, a vu mon Père ; et comment dis-tu : montre-nous le Père ?» (Jean 14 :9)

Jésus a expliqué à Philippe que la contemplation de la création de Dieu devait alimenter sa foi: le soleil, la lune et toutes les merveilleuses créations de Dieu, ainsi que Jésus lui-même qui est une créature de Dieu.  Jésus a dit (Jean4 :24) : « Dieu est esprit… » ; (Jean 5 :37) : « Et le Père qui m'a envoyé, a lui-même rendu témoignage de moi ; jamais vous n'ouïtes sa voix, ni ne vîtes sa face.»  Comment pouvez-vous donc voir un esprit ?  Ce qu’ils ont vu n’était pas Dieu mais Jésus.  Paul a également dit : « … lequel nul des hommes n'a vu, et ne peut voir …»  (I Timothée 6 :16)Ce que vous pouvez voir de vos propres yeux ne peut donc en aucune manière être Dieu.

C. : Mais Thomas a dit : «Mon Dieu et mon Seigneur.»

M. : À nouveau, rapportez-vous au contexte.  Il s’agit d’une expression de surprise et de stupéfaction !  Imaginez que tout en vous parlant, quelqu’un m’informe que ma mère a été victime d’un accident et que je m’exclame : «mon Dieu !».  En déduirez-vous que je vous appelle «mon Dieu» ?  Bien sûr que non !  « Mon Dieu » exprime un sentiment de surprise.  Si vous vous rapportez au contexte dans lequel Thomas a exprimé ces mots, vous vous apercevrez qu’il s’agissait d’une exclamation.  Les gens disent « mon Dieu » tout le temps lorsqu’ils sont surpris.

C. : Pour être honnête, il est difficile de rejeter une croyance qui nous a été enseignée depuis l’enfance.

M. : Les questions qui suivent vous aideront peut-être à mieux comprendre le dogme de la Trinité.  Qu’est-ce que le Saint Esprit ?

C. : Le Saint Esprit ou l’Esprit Saint, est Dieu.  Nous avons appris que le Père est Dieu, le Fils est Dieu et le Saint Esprit est Dieu.  Nous ne sommes pas autorisés à croire qu’il existe Trois Dieux, mais Un Dieu Unique.

M. : Lisez Matthieu 1 :18

C. : « Or la naissance de Jésus-Christ arriva en cette manière. Comme Marie sa mère eut été fiancée à Joseph, avant qu'ils fussent ensemble, elle se trouva enceinte [par l'opération] du Saint-Esprit. »

M. : Comparez à présent cet extrait avec Luc 1 :26-27

C. : « Or au sixième mois, l'Ange Gabriel fut envoyé de Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth ; vers une Vierge fiancée à un homme nommé Joseph, qui était de la maison de David ; et le nom de la Vierge était Marie. »

M. : Pour expliquer la naissance miraculeuse de Jésus, Matthieu a mentionné le Saint Esprit et Luc l’ange Gabriel.  Qui donc est le Saint esprit ?

C. : Le Saint Esprit est donc l’ange Gabriel !!

M. : Exactement !  A présent, croyez-vous toujours en la Trinité

C. : Donc Dieu est Dieu, le Saint Esprit ou l’Esprit Saint est l’ange Gabriel et Jésus…

M. : Allez-y !  Dites-le !  Jésus, fils de Marie, est un messager ou prophète de Dieu.

C. : Comment pouvez-vous résoudre aussi facilement ce qui demeure un mystère pour l’Eglise?

M. : Nous nous référons au Saint Coran pour corriger les amendements que les hommes ont apportés aux Ecritures révélées précédemment.  Si vous êtes à présent en mesure de croire en un Dieu Unique, que le Saint Esprit est l’ange préféré de Dieu à savoir Gabriel, et que Jésus, le fils de Marie, est un Prophète, pourquoi ne franchissez-vous pas un pas supplémentaire en admettant que Mohamed (PSAL) est l’Ultime Messager ?  Prononcez la Shahada (attestation de foi), d’abord en français puis en arabe pour reconnaître l’authenticité du message de l’islam.

C. : Lisez-la moi d’abord en français pour que j’en comprenne le sens

M. : « J’atteste qu’il n’y a de Dieu qu’Allah, Qui n’a pas d’associé et que Mohamed est Son esclave, serviteur et messager. » Ash-hadu Alla Ilaha Illa-Allahu wahdahu la shareekalahu wa ash-hadu anna Muhammadan abduhu wa rasuluh. »

C. : Attendez une seconde !  Qu’en est-il de mes arrière-grands-parents qui sont décédés ?  Ils étaient tous chrétiens.

M. : Abraham (PSAL) a abandonné ses parents et arrière-grands-parents lorsque la Vérité s’est manifestée à lui.  Il n’était alors âgé que de treize ans si vous vous en souvenez. 

Chacun est responsable de lui-même.  Sans doute la vérité n’est-elle pas apparue aussi clairement à vos ancêtres qu’elle ne l’est maintenant à vos yeux.  Le Saint Coran dit: «Quiconque prend le droit chemin ne le prend que pour lui-même ; et quiconque s’égare, ne s’égare qu’à son propre détriment.  Et nul ne portera le fardeau d’autrui ;  Et Nous n’avons jamais puni [un peuple] avant de (lui) avoir envoyé un messager.» (Sourate 17 verset 15)

La vérité s’est révélée à vous aujourd’hui et vous êtes libre de l’accepter ou de la rejeter.  Ce choix vous appartient.

C. : Pouvez-vous m’expliquer pourquoi le Coran désigne Allah par "Nous" comme dans le verset que vous venez de me citer ?  Je sais que les musulmans ne croient qu’en un seul Dieu.

M. : Excellente question.  Comme je l’ai expliqué plus haut, dans les langues arabe et hébraïque comme dans certaines autres langues, il existe deux types de pluriel.  L’un se rapporte aux nombres, l’autre marque le respect.  Ce "Nous" correspond au "Nous" de la royauté et du respect.  Par exemple, lorsque la reine prononce un discours, elle dit : « Nous avons décidé de prononcer ce discours, …» et non « j’ai décidé ceci ou cela ».  Il s’agit là du "Nous" royal.  De la même manière, lorsque Allah s’adresse à nous, Il emploie "Nous" au lieu de "Je".  Ce n’est que très rarement, lorsque Allah exprime une mise en garde, qu’Il emploie le "Je".  Vous comprenez?

C. : D’accord, maintenant je comprends.  Mais n’est-il pas possible d’accepter à la fois l’islam et le christianisme ?

M. : « Nulle contrainte en religion ».  Vous êtes libre de vos croyances.  Mais si vous vous identifiez aux deux croyances, vous ne vous serez pas encore totalement soumis à Allah.  Vous demeurez un non-croyant, comme l’énonce le Saint Coran: «Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses messagers, et qui veulent faire distinction entre Allah et Ses messagers et qui disent : « Nous croyons en certains d’entre eux mais nous ne croyons pas en d’autres » et qui veulent prendre un chemin intermédiaire [entre la foi et la mécréance].  Les voilà les vrais mécréants !  Et Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant.  Et ceux qui croient en Allah et en Ses messagers et qui ne font point de différence entre ces derniers, voilà ceux à qui Il donnera leurs récompenses.  Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Sourate 4 versets 150-152)

C. : N’est-il pas préférable que je ne prononce pas encore la Shahada (déclaration de foi) afin que je ne sois pas d’ores et déjà lié ?

M. : Cette décision vous appartient.  Dès que vous atteignez l’âge adulte et que vous acquerrez une capacité de jugement intellectuel, vous devenez responsable que vous prononciez ou non la Shahada (déclaration de foi).  Allah a créé ce monde dans un but précis.  Il vous a doté d’une intelligence pour différencier le bien du mal.  Il a envoyé de nombreux prophètes comme avertisseurs.  Nous avons été créés dans le seul but de Le vénérer exclusivement.  Voilà notre mission.

«… « Notre Seigneur !  Tu n’as pas créé cela en vain.  Gloire à toi ! »… » (Sourate 3 verset 191)

«Ne lui avons-Nous pas assigné deux yeux, et une langue et deux lèvres ?  Ne l’avons-Nous pas guidé aux deux voies ?» (Sourate 90 versets 8-10)

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. »  (Sourate 51 verset 56) (Toute bonne action menée dans le but sincère de satisfaire Allah constitue également un acte d’adoration)

«Nous avons placé ce qu’il y a sur la terre pour l’embellir, afin d’éprouver (les hommes et afin de savoir) qui d’entre eux sont les meilleurs dans leurs actions.» (Sourate 18 verset 7)

 

 

Related Articles with LA DOCTRINE DE LA TRINITE