La femme qui se nourrit de gains illicites de son époux

Site Team

Question

J'ai deux sœurs. Le mari de la première est chauffeur dans une banque et celui de la seconde travaille aux services de maintenance d’un hôtel qui vend de l'alcool. Or les deux sœurs s’abstiennent de se nourrir des gains de leurs maris. Voici mes questions : 1- Le travail et les gains des deux maris sont-ils illicites?

 

2- Les femmes ont-elles le droit d'agir de cette façon?

3- Si tel est leur droit, m'est-il permis de leur donner une part de ma Zakaah pour subvenir à leurs besoins?

Réponse

Louange à Allah.  Paix et Salut sur Son Prophète.

Nous félicitons, en premier lieu, ces sœurs pour leur souci d’être scrupuleuses dans leur religion et de ne se nourrir qu’à partir de moyens licites. Nous disons ensuite que le gain des deux maris fait partie du gain pernicieux. Toutefois, le gain du chauffeur de banque comporte un péché plus grave car le péché d'usure est plus grave que celui de l'alcool. En fait, le chauffeur transporte des contrats usuraires et d'autres documents et touche un salaire pour ce travail. Quant au gain du second qui travaille aux services de maintenance d’un hôtel vendant de l'alcool, la nature de son gain est douteuse. Et le fait de travailler à la maintenance de cet endroit est un péché.

En somme, les deux activités ont en commun les points suivants :

 

- Elles font partie des gains pernicieux, alors qu'Allah, le Très Haut, dit (sens des versets) :

 

·  «Ô les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons attribuées.» (Coran 2/172)

 

·  «leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises» (Coran 7/157)

 

- Elles constituent des formes de coopération dans le péché et la transgression, alors qu'Allah, le Très Haut, a dit (sens du verset) : «et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression.» (Coran 5/2)

 

D'ailleurs, il nous incombe, tous de craindre Allah autant que possible (sens du verset) : «Et quiconque craint Allah, Il Lui donnera une issue favorable» (Coran 65/2). Celui qui cherche sincèrement le gain licite, Allah lui accordera la réussite et le guidera. Si vous conseillez ces deux maris, mais qu'ils refusent vos conseils et persistent dans leur travail illicite, et que leurs épouses ont besoin d'argent pour la nourriture et autres, il vous est permis de subvenir à leurs besoins en leur donnant une partie ou la totalité de la Zakaat de vos bien.

 

Et Allah sait mieux.  

Related Articles with La femme qui se nourrit de gains illicites de son époux