La mise en garde contre le fait de s’écarter de la Sunna

Site Team

Allah  a fortement menacé ceux qui se détournent de la Sunna du prophète, par Sa parole :

 وَمَآ ءَاتَىٰكُمُ ٱلرَّسُولُ فَخُذُوهُ وَمَا نَهَىٰكُمۡ عَنۡهُ فَٱنتَهُواْۚ وَٱتَّقُواْ} {ٱللَّهَۖ إِنَّ ٱللَّهَ شَدِيدُ ٱلۡعِقَابِ

« Prenez ce que le messager vous donne ; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en ; et craignez Allah car Allah est dur en punition[1]. »

Ce verset indique que quiconque dévie de la Tradition du prophète (g), en ce qu’il a ordonné ou ce qu’il a rendu obligatoire, s’expose à la sentence d’Allah .

Allah a dit :

{ فَإِن لَّمۡ يَسۡتَجِيبُواْ لَكَ فَٱعۡلَمۡ أَنَّمَا يَتَّبِعُونَ أَهۡوَآءَهُمۡۚ }

« Mais s’ils ne te répondent pas, sache alors que c’est seulement leurs passions qu’ils suivent[2]. »

Et le prophète (m) a dit :

- « Chacun d’entre vous entrera au Paradis, sauf ceux qui ont refusé. »

- Ils dirent : « Ô messager d’Allah, qui pourrait bien refuser ? »

- Il dit : Celui qui m’obéit entre au Paradis et celui qui me désobéit a certes refusé. »

Ainsi, celui qui désobéit au messager et dévie de sa Sunna a certes refusé d’entrer au Paradis, et le feu lui est promis. Par ailleurs, Allah a dit :

 فَلۡيَحۡذَرِ ٱلَّذِينَ يُخَالِفُونَ عَنۡ أَمۡرِهِۦٓ أَن تُصِيبَهُمۡ فِتۡنَةٌ أَوۡ يُصِيبَهُمۡ} {عَذَابٌ أَلِيمٌ

« Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux[3]. »

Ce verset constitue une menace sévère envers quiconque s’oppose à l’ordre du messager, et ceci, de deux points de vue :

- Le premier est [la menace] qu’un trouble l’atteigne dans son cœur, qu’il dévie de la vérité et qu’il mécroie après la foi ou bien qu’il corrompe son cœur de déviance et d’égarement au point qu’il ne puisse plus revenir à la vérité après cela, ceci à cause de son détournement des ordres du messager . Cette menace est pire que celle qui suit.

- Le second  concerne Sa parole « un châtiment douloureux ». Ce châtiment aura lieu soit dans la vie d’ici-bas par le meurtre, la maladie, ou la mort qui s’applique pour ceux qui s’opposent à l’ordre du messager, ou soit dans l’au-delà.

Il n’existe aucune d’échappatoire pour celui qui s’oppose intentionnellement à l’ordre du messager contre les deux sortes de châtiment : un châtiment dans le cœur – qu’Allah nous en protège – et un châtiment dans le corps et les biens, que ce soit par la mort, ou une maladie mortelle, ou la perte des biens et des proches. Et ceci constitue une dure menace envers ceux qui s’opposent à l’ordre du messager.

Allah dit :

 وَمَا كَانَ لِمُؤۡمِنٖ وَلَا مُؤۡمِنَةٍ إِذَا قَضَى ٱللَّهُ وَرَسُولُهُۥٓ أَمۡرًا أَن} يَكُونَ لَهُمُ ٱلۡخِيَرَةُ مِنۡ أَمۡرِهِمۡۗ وَمَن يَعۡصِ ٱللَّهَ وَرَسُولَهُۥ فَقَدۡ ضَلَّ {ضَلَٰلٗا مُّبِينٗا

« Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose, d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager s’est égaré certes de manière évidente[4]. »

Voici une clarification évidente de la part d’Allah pour illustrer la situation du croyant. Celui-ci, lorsqu’il connaît le jugement d’Allah et celui de Son messager , [ne cherche] point d’autre alternative à cet ordre. En effet, la tournure impérative [utilisée pour donner un ordre] indique l’obligation religieuse d’appliquer ce qui est ordonné. Au contraire, le croyant accepte cet ordre, satisfait, apaisé, le cœur ouvert et heureux. Il ne lui est pas donné de choisir s’il veut s’exécuter ou non car l’ordre d’Allah et de Son messager n’est que bien et guidée. Et quiconque refuse de s’exécuter et prétend avoir le choix s’est certes égaré d’une façon évidente.

L’égarement est le contraire de la guidée et la le fait qu’il soit décrit dans le verset comme « évident » indique que cet égarement est clair, manifeste, car il constitue une déviance du chemin correct qui est l’ordre d’Allah et de Son prophète . En résumé, le chemin de l’égarement, c’est l’opposition à l’ordre d’Allah et de son prophète .

Parmi les exemples évidents du châtiment de celui qui s’oppose à l’ordre d’Allah et de son prophète , on retrouve le hadith de l’homme qui mangeait de sa main gauche. Lorsque le prophète lui ordonna de manger de la main droite, il répondit : « Je ne peux pas » alors qu’il mentait puisqu’il lui était possible de le faire mais c’est l’orgueil qui l’empêcha d’appliquer la Sunna.

Le prophète lui dit alors : « Que tu ne puisses ! », invoquant de la sorte contre lui. A ce moment, sa main se paralysa[5] et il lui fut impossible de la lever vers sa bouche après cela[6]. Et ceci fut pour lui un châtiment immédiat – qu’Allah nous en protège – et démontre que quiconque s’oppose à l’ordre d’Allah et de Son prophète par orgueil s’expose au châtiment. Et c’est auprès d’Allah que nous cherchons protection.



[1] S. 59, v. 7.
[2] S. 59, v. 50.
[3] S. 24, v. 63.
[4] S. 24, v. 63.
[5] Littéralement : « durcit ».
[6] Hadith rapporté par Muslim .

Related Articles with La mise en garde contre le fait de s’écarter de la Sunna