La première histoire

Site Team

J’ai eu écho du cas d’un homme noble, de bonne famille et d’un haut rang qui était connu pour son adoration et sa vertu chez beaucoup de gens de science et de vertu et qui, lorsqu’il parvint au terme de sa vie, fut frappé par la maladie. Ses enfants le traitèrent avec bonté durant sa vie, mais l’un d’entre eux se démarquait particulièrement des autres au point où il lavait même les pieds de son père alors qu’il était cloué dans son lit d’hôpital, jusqu’à ce qu’Allah (I) reprenne son âme. 

Plus tard, j’ai vu de mes propres yeux les enfants de ce fils bienfaisant qui lavait les pieds de son père. Je les ai vus se concurrencer entre eux pour le traiter avec bonté malgré le grand nombre de ses domestiques. J’ai même vu un de ses enfants lui mettre ses chaussures et l’aider à bien mettre sa Ghutrah et son cIqâl 27NdT : allusion à l’habit traditionnel des habitants du Golfe. Le morceau de tissu qui couvre la tête et les épaules est appelé « ghutrah » ou « shimâgh » tandis que le bracelet circulaire que l’on pose par-dessus pour le tenir est appelé « ciqâl »., tout ceci de bon cœur et avec joie.

Je dis alors à cet homme: « Réjouis toi ! Voici [la récompense du] bien que tu as fait à ton père. J’ai eu écho de ta bonté envers lui de mes propres oreilles et j’ai constaté la bonté de tes enfants à ton égard de mes propres yeux.

Et il louait beaucoup Allah, et Le remerciait abondamment.

 

Related Articles with La première histoire