La quatrième catégorie

Site Team
La quatrième catégorie :
 
Les textes qui garantissent que Jésus était un prophète et l’affirmation qu’il avait reçu une mission céleste annulent l’idée de sa déification. Ses contemporains ont reconnu en lui un prophète et un messager, ce sont là des qualités humaines et non divines. Parmi ces textes, signalons : « Vous m’appelez maître et seigneur et vous avez raison car je le suis. » (Jean 13/13) Il a validé les convictions des gens qui ont vécu de son temps qui voyaient également en lui un maître et un  seigneur. Généralement, ils l’appelaient maître : Le jeune homme lui a dit : « maître j’ai obéi à tous ces commandements… » (Marc 10/20) Est-ce qu’il était à bon escient que ses élèves délaissent le titre de Dieu pour l’interpeller par le nom modeste de : maître.
 
Sa prédication débuta lorsqu’il atteignit la trentaine environ. Jésus avait environ trente ans lorsqu’il commença son œuvre. (Luc 3/23) l’Esprit Saint ne s’empara de Jésus que lorsque ce dernier fut exalté. A ce moment-là, l’Esprit n’avait pas encore été donné, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. (Jean 7/39) Le fils de la Vierge Marie atteste l’unicité de Dieu et assure qu’il un de ses envoyés. Toi, le seul véritable Dieu et à connaître Jésus-Christ que tu as envoyé. (Jean 17/3) Il a également déclaré en ce qui le concerne : Et il était pour eux une occasion de chute. Alors Jésus leur dit : « Un prophète est estimé partout, excepté dans sa ville natale et sa famille.» (Matthieu 13/57) Quand les Pharisiens lui inspirèrent la crainte d’Hérode, il leur répondit : « Mais il faut que je continue ma route aujourd’hui et demain et le jour suivant car il ne convient pas qu’un prophète soit mis à mort ailleurs qu’à Jérusalem. Jérusalem, Jérusalem toi qui mets à mort les prophètes et tues à coups de pierres ceux que Dieu t’envoie.» (Luc 13-33/34) Il eut peur d’être tué dans Jérusalem comme certains des prophètes qui l’ont précédés. Il a apostrophé la cité par l’expression toi qui mets à mort les prophèteset ne lui a pas dit toi qui mets à mort Dieu ce qui serait plus clair pour affirmer la déification. Il montra à son peuple ses exploits fantastiques pour leur prouver qu’il était un prophète et s’adressa à son Seigneur en ses termes : «Je sais que Tu m’écoutes toujours, mais je le dis à cause de ces gens-là qui m’entourent afin qu’ils croient que tu m’as envoyé.» (Jean 11/42) Quand ils voulurent le mettre à mort il déclara : « Mais maintenant bien que je vous aie dit la vérité que j’ai apprise de Dieu, vous cherchez à me faire mourir.» (Jean 8/40) Ce passage indique clairement qu’il est un homme et qu’il est un messager de Dieu. Il confirme sa mission « En effet, je n’ai pas parlé de ma propre initiative, mais le Père qui m’a envoyé m’a ordonné lui-même ce que je devais dire et enseigner. » (Jean 12/49) Quand il parle de celui qui l’a envoyé, il est infaillible car il est inspiré par l’Esprit Saint. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous. Comme mon Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.» (Jean 20/21) Dans un autre passage, il a dit : Ce que vous m’entendez dire ne vient pas de moi mais de mon Père qui m’a envoyé.» (Jean 14/24) et dans le même ordre d’idées, il a confié : « L’enseignement que je donne ne vient pas de moi, mais de Dieu qui m’a envoyé.» (Jean 7/16) et encore : Un envoyé n’est pas plus grand que celui qui l’envoie. (Jean 13/16)
 
Les textes qui font de lui un messager particulier pour les fils d’Israël détruisent la théorie des Chrétiens qui font de lui Dieu lui-même ou Son Fils, Dieu ne peut être celui d’une nation au détriment des autres : « Je ne suis envoyé qu’aux brebis égarées du peuple d’Israël.» Matthieu 15/24) Une femme cananéenne lui avait demandé de soigner sa fille il refusa d’abord parce qu’elle était étrangère mais il se rétracta ensuite car la dame montra sa foi. Son Seigneur lui fit une promesse : Le Seigneur Dieu fera de lui un roi, comme son ancêtre David et il régnera pour toujours sur le peuple d’Israël. (Luc 1-32/33) Est-il donc un Dieu particulier pour les fils d’Israël ou un prophète qui leur est réservé? Sil avait été un Dieu, il ne serait pas juste de l’octroyer à un peuple au préjudice des autres. C’est là la fonction des prophètes c’est aussi là, en général, la conviction des gens de son époque et il ne l’a pas rectifiée. Parti à Naïn et coïncidant avec un cortège mortuaire, il ressuscita le mort qui était le fils unique d’une veuve Tous furent saisis de crainte ; ils louaient Dieu en disant : « Un grand prophète est apparu parmi nous. Et aussi : « Dieu est venu secourir son peuple.» (Luc 7/16) S’étant rendu compte qu’il avait fait manger cinq mille personnes à partir de cinq galettes Les gens qui voyaient le signe miraculeux que Jésus avait fait déclarèrent : « Cet homme est vraiment le prophète qui devait venir dans le monde. (Jean 6/14) Paul a reconnu sa qualité d’homme et de prophète et a écrit : Car il y a un seul Dieu et un seul intermédiaire entre Dieu et l’humanité, l’homme Jésus-Christ. (Timothée I 2/5)
 
Sir Arthur Vandley avait bien raison, quand dans son livre }l’univers déchiré{, il a enregistré : « Jésus n’est considéré ni comme Dieu ni comme Sauveur mais comme un envoyé de Dieu. Il soulagea, les malades durant sa courte existence, parla de l’Autre Monde et enseigna aux gens vertueux que la vie terrestre n’est que le canal qui aboutit au Royaume des cieux et où ils mèneront une vie meilleure.»
 
Ainsi, des quatre catégories de preuves que nous venons de voir se dégagent des manifestations limpides de l’adoration de Jésus à l’égard de Dieu. Il est un noble messager de son Seigneur. Cette conviction est celle des Musulmans, elle est favorable à l’esprit du Coran, mieux elle lui est conforme :  
 
﴾Jésus n’était qu’un serviteur que Nous avions comblé de bienfaits et que Nous avions désigné en exemple aux Enfants d’Israël.[1].﴿
 
 
 
------------------
 
[1]) verset 59 de la sourate d-Ez-Zoukhroûf.

Related Articles with La quatrième catégorie