LA SAINTE BIBLE

Site Team

LA SAINTE BIBLE

 

M. : D’accord.  Etes-vous sûr que la Bible est la Parole de Dieu ?

C. : Oui j’en suis tout à fait convaincu.

M. : Lisez alors ce que dit Luc à propos de ses commentaires dans Luc 1 : 2-3

C. : « Comme nous les ont donné à connaître ceux qui les ont vues eux-mêmes dès le commencement, et qui ont été les Ministres de la parole.  Il m'a aussi semblé bon, après avoir examiné exactement toutes choses depuis le commencement jusques à la fin, très excellent Théophile, de t'en écrire par ordre. »

M. : Soyez attentif.  Luc avoue lui-même ne pas avoir été un témoin oculaire.  Les connaissances dont il s’est prévalu provenaient de témoins oculaires mais n’ont jamais été inspirées par Dieu.    Comment la Bible rédigée par ouï-dire peut-elle se prévaloir d’être la parole de Dieu ?

C. : Peut-être que cet extrait est le seul à  ne pas avoir été d’inspiration divine.

M. : L’histoire nous prouve que la Bible a souffert de plusieurs amendements à travers les époques.  Comme je l’ai expliqué auparavant, de 1538 aux années 1970, la Bible a subi des dizaines de modifications et il en existe autant de versions.  Vous savez qu’il ne peut exister plusieurs versions de la parole de Dieu.  Les deux derniers amendements de la Revised Standard Version datent de 1952 et 1971.  La New American Standard Bible et la New World Translation of the Holy Scriptures ont supprimé certains versets de la King James Version. 

Le Reader’s Digest a réduit le volume de l’Ancien Testament de cinquante pour cent et du Nouveau testament de vingt-cinq pour cent.  Il y a quelques années, les théologiens chrétiens voulaient «ôter toute connotation sexuelle» de la Bible.  Certains d’entre eux prétendent qu’elle est «à la fois divine et humaine», ce qui constitue une contradiction évidente car elle ne peut être les deux à la fois !  Par conséquent, la Bible ne peut être que le produit de l’imagination humaine et ne peut se prévaloir d’être d’essence divine.  Le mot "saint" signifie-t-il pour vous que la Bible est dénuée d’erreurs ?

C. : Oui, mais à quelles erreurs faites-vous allusion ?

M. : Par exemple, la Bible énonce dans la Genèse que la végétation a été créée avant le soleil.  Ce constat manque clairement d’esprit scientifique !!  La végétation ne peut croître sans la lumière du soleil.  Un autre exemple :

Supposons qu’un verset fasse mention du décès d’une personne à l’âge de cinquante ans alors que dans un autre passage de la Bible, cette même personne décède à l’âge de 60 ans, les deux constats peuvent-ils être corrects ?

C. : Absolument pas !  Les deux constats ne peuvent en aucun cas être véridiques. Un seul peut être correct ou les deux erronés.

M. : Tout à fait !  Si un livre saint contient des versets contradictoires, garde-t-il pour vous son caractère sacré?

C. : Bien sûr que non, car les Ecritures saintes constituent une révélation divine et il est par conséquent impossible qu’elles recèlent des erreurs, des contradictions ou des versets antagonistes.  Dieu est parfait !

M. : Donc encore une fois il ne peut être question d’un livre saint.

C. : Oui ! Il perd ce caractère.

M. : Nous sommes d’accord ! Vous ne pouvez donc y croire aveuglément. Quelles pourraient alors être les causes qui expliquent ces erreurs ?

C. : Il pourrait s’agir d’une erreur de transcription; ou encore des modifications que les scribes auraient sciemment effectuées ; des suppressions ou additions

M. : Si je vous montre des versets contradictoires dans la Bible, la considérerez-vous toujours comme un livre saint ?

C. : Je ne connais pas de versets contradictoires dans la Bible et par conséquent je suis convaincu de sa sainteté.

M. : Et pourtant, il existe de nombreux versets contradictoires

C. : Dans le Nouveau ou l’Ancien Testament ?

M. : Dans les deux !  Je n’en citerai que quelques-uns mais je me dois de vous rappeler que vous ne devez pas faire de distinction entre l’Ancien et le Nouveau Testament car Jésus a lui-même déclaré à maintes reprises qu’il n’était pas venu pour abroger la Loi.  Si tel était le cas et que les chrétiens contemporains ne souhaitent plus croire en l’Ancien testament, l’Eglise doit alors totalement le révoquer.

Voici quelques-unes de ces contradictions :

 

 

II Samuel 8 :4

Et David lui prit mille et sept cents hommes de cheval, et vingt mille hommes de pied, et coupa les jarrets [des chevaux] de tous les chariots, mais il en réserva cent chariots

I Chroniques 18 :4

Et David lui prit mille chariots, et sept mille hommes de cheval, et vingt mille hommes de pied ; et il coupa les jarrets [des chevaux] de tous les chariots, mais il en réserva cent chariots

Question : S’agissait-il de sept cents ou de sept mille ?

Lequel des deux constats est correct ?

II Samuel 8 :9-10

Or Tohi, Roi de Hamath, apprit que David avait défait toutes les forces de Hadadhézer.  Et il envoya Joram son fils vers le Roi David, pour le saluer, et le féliciter de ce qu'il avait fait la guerre contre Hadadhézer, et de ce qu'il l'avait défait ; car Hadadhézer était en guerre continuellement avec Tohi, et [Joram] apporta des vaisseaux d'argent, et des vaisseaux d'or, et des vaisseaux d'airain ;

I Chroniques 18 : 9-10

Or Tohu Roi de Kamath apprit que David avait défait toute l'armée de Hadarhézer Roi de Tsoba.  Et il envoya Hadoram son fils vers le Roi David pour le saluer, et le féliciter de ce qu'il avait combattu Hadarhézer, et qu'il l'avait défait ; car Hadarhézer était dans une guerre continuelle contre Tohu ; et quant à tous les vaisseaux d'or, et d'argent, et d'airain,

Question : S’agissait-il de Tohi ou de Tohu, Joram ou Hadoram, Hadadhézer ou Hadarhézer ?

Lesquels de ces noms sont corrects ?

II Samuel 10 :18

Mais les Syriens s'enfuirent de devant Israël; et David défit sept cents chariots des Syriens, et quarante mille hommes de cheval ; il frappa aussi Sobac Chef de leur armée, qui mourut là.

I Chroniques 19 :18

Mais les Syriens s'enfuirent de devant Israël ; et David défit sept mille chariots des Syriens, et quarante mille hommes de pied, et il tua Sophach le Chef de l'armée

Question :S’agissait-il de sept cents ou de sept mille chariots ?

Question :S’agissait-il de quarante mille hommes de cheval ou de quarante mille hommes de pied ?  S’agissait-il de Sobac ou Sophach ?

II Rois 8 :26

Achazia était âgé de vingt-deux ans quand il commença à régner

II Chroniques 22 :2

Achazia était âgé de quarante-deux ans quand il commença à régner

Question : Etait-il âgé de vingt-deux ans

Question : Ou de quarante deux ans ?  Lequel des deux constats est correct ?

II Rois 24 :8

Jéhojachin était âgé de dix-huit ans quand il commença à régner, et il régna trois mois à Jérusalem 

II Chroniques 36 :9

Jéhojachin était âgé de huit ans quand il commença à régner, et il régna trois mois et dix jours à Jérusalem,

Question : Etait-il âgé de huit ans ou de dix-huit ans ?

Question : Son règne dura-t-il trois mois ou trois mois et dix jours ?

II Samuel 23 :8

Ce sont ici les noms des vaillants hommes que David avait : Joseb-Basebeth Tachkémonite était un des principaux capitaines ; c'était Hadino le Hetsnite, qui eut le dessus sur huit cents hommes qu'il tua en une seule fois

I Chroniques 11 :11

Ceux-ci donc sont du nombre des hommes forts que David avait ; Jasobham fils de Hacmoni, Chef entre les trois principaux, qui lançant sa hallebarde contre trois cents hommes, les blessa à mort en une seule fois.

Question : Etait-il un Tachkémonite ou un Hacmoni ?

Question : S’agissait-il de huit cents hommes ou de trois cents hommes ?

II Samuel 24 :1

Or la colère de l'Eternel s'embrasa encore contre Israël ; parce que David fut incité contr'eux à dire : Va, dénombre Israël et Juda.

I Chroniques 21 :1

Mais Satan s'éleva contre Israël, et incita David à faire le dénombrement d'Israël.

Question : Qui provoqua David ?  Etait-ce le Seigneur ou Satan ?

Il s’agit là d’une contradiction très grave! Choquante !

II Samuel 6 :23

Or Mical fille de Saül n'eut point d'enfantsjusqu'au jour de sa mort.

Question : Mical la fille de Saül avait-elle cinq fils ou n’avait-elle pas d’enfant ?

II Samuel 21 :8

Mais le Roi prit les deux fils de Ritspa fille d'Aja, qu'elle avait enfantés à Saül, savoir Armoni et Méphiboseth, et les cinq fils de Mical fille de Saül, qu'elle avait nourris à Hadriel fils de Barzillaï Méholathite

Remarque :le nom Mical dans II Samuel 21 :8 existe toujours dans la King James Version et la New World Translation of the Holy Scriptures utilisée par les témoins de Jéhovah mais il a été modifié dans la New American Standard Bible de 1973.

C. : Je ne me suis jamais aperçu de ces contradictions auparavant.  En existe-t-il d’autres ?

M. : Oui il en existe encore plusieurs dizaines. Mais cela ne suffit-il pas à opposer un démenti à la sainteté de la Bible ?  Veuillez lire la Genèse 6:3 : « Et l'Eternel dit : Mon Esprit ne plaidera point à toujours avec les hommes, car aussi ils ne sont que chair ; mais leurs jours seront sixvingts ans. »  Quel âge avait Noé quand il est mort?

C. : Je ne m’en souviens pas.

M. : Plus de cent vingts ans.  Veuillez lire la Genèse 9 :29

C. : « Tout le temps donc que Noé vécut, fut neuf cent cinquante ans ; puis il mourut. »  Mais certains théologiens chrétiens n’affirment plus que l’espérance de vie de l’homme soit tout au plus de cent vingt ans mais que le déluge s’est produit après cent vingt ans.

M. : Cette explication également n’est pas convaincante car lorsque le déluge s’est produit, Noé aurait dû être âgé de 620 ans (500+120), alors que la Bible parle de 600 ans.  Veuillez examiner plus attentivement ces versets : Genèse 5 :32 : « Et Noé, âgé de cinq cents ans,... », Genèse 7 :6 : « Or Noé était âgé de six cents ans quand le déluge des eaux vint sur la terre.»  Etait-il âgé de cinq cents ans ou de six cents ans ??  Contradiction évidente.

Le christianisme affirme que Dieu a créé l’homme à Son image.  « Puis Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance,...» (Genèse 1 :26).  Mais ce verset est en contradiction avec Esaïe 40 :18, 25 « A qui donc ferez-vous ressembler le [Dieu] Fort, et quelle ressemblance lui approprierez-vous ?... A qui donc me ferez-vous ressembler, et à qui serais-je égalé ? dit le Saint.»  Lisez aussi les Psaumes 89 : 7[1] « Car qui est-ce au-dessus des nues qui soit égal à l'Eternel ? Qui est semblable à l'Eternel entre les fils des forts ? »; et Jérémie 10 :6-7 « Il n'y a point de [dieu] semblable à toi, ô Eternel ! Tu es grand, et ton Nom est grand en force…il n'y en a point de semblable à toi. »

C. : Mais tout ce que vous mentionnez figure dans la Torah.

M. : Une fois de plus vous faites une distinction entre l’Ancien et le Nouveau testament.  Les deux font partie de la Bible en laquelle tous les chrétiens doivent croire.  Jésus n’a-t-il pas clairement signalé qu’il n’était pas venu pour abroger la Loi (Torah) mais bien pour la faire respecter ?  Jésus a scrupuleusement observé la Loi mosaïque et vous voulez créer des divergences en distinguant l’Ancien du Nouveau Testament.  Soyez très attentif à ne pas être désinvolte avec votre propre croyance.  Quoi qu’il en soit, examinons à présent le Nouveau Testament.  Voici quelques exemples :

 

 

 

Jean 5 :37

Et le Père qui m'a envoyé, a lui-même rendu témoignage de moi ; jamais vous n'ouïtes sa voix, ni ne vîtes sa face

Jean 14 :9

Celui qui m’a vu, a vu mon Père

Jean 5 :31

Si je rends témoignage de moi-même, mon témoignage n'est pas digne de foi.

Jean 8 :14

Jésus répondit, et leur dit : quoique je rende témoignage de moi-même, mon témoignage est digne de foi ;

Marc 10 :46

Un aveugle, [appelé] Bartimée

Mathieu 20 :30

Deux aveugles

Mathieu 21

Jésus demande que lui soient amenés un poulain et une ânesse.

Marc 11 :2

Jésus demande que lui soit apporté un ânon uniquement[2]

Mathieu

Décrit Joseph comme le fils de Jacob

Luc

Décrit Joseph comme le fils d’Héli

Luc 3 :23

Et Jésus commençait d'avoir environ trente ans,

Jean 8 :57

Sur cela les juifs lui dirent : tu n'as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham !

Celles-ci ne sont que quelques-unes des contradictions dont recèle le Nouveau Testament.  Vous en découvrirez bien plus au fur et à mesure de nos discussions sur l’authenticité des doctrines du christianisme moderne telles que la Trinité, la Divinité de Jésus Christ, sa Filiation divine, le Péché Originel et l’Expiation, sans compter les accusations humiliantes et les mensonges absolus à l’égard de nombreux Prophètes dans la Bible.  Ils y sont accusés d’adorer de fausses divinités, d’inceste, de viol et d’adultère.  J’implore le pardon d’ALLAH pour avoir eu l’audace de prononcer ces atrocités.

 

C. : Dans quels passages de la Bible ?

M. : Noé y est décrit en état d’ébriété au point de se dévêtir en présence de ses fils adultes (Genèse 9 :23,24) :

« Et Sem et Japheth prirent un manteau qu'ils mirent sur leurs deux épaules, et marchant en arrière, ils couvrirent la nudité de leur père ; et leurs visages [étaient tournés] en arrière, de sorte qu'ils ne virent point la nudité de leur père.  Et Noé réveillé de son vin, sut ce que son fils le plus petit lui avait fait.»

Salomon y est accusé non seulement d’avoir possédé un large harem mais également d’avoir adoré de fausses divinités (I Rois 11 :9-10) : « C'est pourquoi l'Eternel fut irrité contre Salomon,…; et qui même lui avait fait ce commandement exprès, qu'il ne marchât point après d'autres dieux ; mais il ne garda point ce que l'Eternel lui avait commandé.»

Aaron, qui fut Prophète et qui accompagna son frère Moïse lorsqu’il se rendit chez Pharaon, fut accusé d’avoir fabriqué le veau d’or auquel les Israélites vouèrent un culte (Exode 32 :4) : « Qui[3]les[4]ayant reçues de leurs mains, forma l'or avec un burin, et il en fit un Veau de fonte. Et ils dirent : ce sont ici tes dieux, ô Israël, qui t'ont fait monter du pays d'Egypte.»

Vous pourrez également lire que le Prophète Lot y est accusé d’avoir commis l’inceste avec ses deux filles (Genèse 19 :36) : « Ainsi les deux filles de Lot conçurent de leur père.»

Vous y découvrirez qu’un Prophète épousa deux sœurs en même temps, ce qui est prohibé (Genèse 29 :28) : « Jacob donc fit ainsi, et il acheva la semaine de Léa ; et Laban lui donna aussi pour femme Rachel sa fille. »

Un autre Prophète est accusé d’adultère (II Samuel 11 :4-5) : « Et David envoya des messagers, et l'enleva ; et étant venue vers lui, il coucha avec elle ; car elle était nettoyée de sa souillure ; puis elle s'en retourna en sa maison.  Et cette femme conçut ; et elle envoya le faire savoir à David, en disant : Je suis enceinte. »

Une question essentielle s’impose ici : Comment David, qui est accusé d’adultère, peut-il s’inscrire dans la généalogie de Jésus ? Ne décelez-vous pas ici une contradiction avec ce verset biblique : « Le bâtard n'entrera point dans l'assemblée de l'Eternel, même sa dixième génération n'entrera point dans l'assemblée de l'Eternel.» (Deutéronome 23 :2) (Les musulmans rejettent toutes ces contrevérités)

Ammon y est également accusé d’inceste assorti de viol sur sa demi-sœur Tamar (II Samuel 13 :14) « Mais il ne voulut point l'écouter ; et il fut plus fort qu'elle, et la viola, et coucha avec elle. »

La Bible relate dans II Samuel 16 :22un autre viol multiple commis par Absalom sur les concubines de David : « On dressa donc un pavillon à Absalom sur le toit de la maison : et Absalom vint vers les concubines de son père, à la vue de tout Israël. »  (Je ne peux croire que quiconque soit capable d’un tel acte, imaginez sur un toit devant tout le monde !).

Encore un inceste, commis cette fois-ci par Juda sur sa belle-fille Tamar.  Juda était en route pour Timnath pour tondre ses brebis lorsqu’il aperçut Tamar et il la prit pour une courtisane car son visage était couvert.  «Et il dit : Quel gage est-ce que je te donnerai ? Et elle répondit : Ton cachet, ton mouchoir, et ton bâton que tu as en ta main. Et il les lui donna ; et il vint vers elle, et elle conçut de lui. » (Genèse 38 :18)   Le Coran rejette avec véhémence toutes ces fausses allégations (j’implore le pardon d’Allah pour avoir osé écrire ces aberrations).

Bien que les juifs et les musulmans soient les ennemis par excellence, aucun musulman n’aurait l’audace d’écrire un livre et d’accuser un prophète israélite à l’instar de Juda, David et Jésus (PSAE) de viol, d’adultère, d’inceste ou de prostitution.  (J’implore une fois de plus le pardon d’ALLAH pour avoir osé écrire ces ignominies et aberrations, que tout musulman réprouve avec force !)  Votre Bible, en laquelle les chrétiens croient aveuglément et qu’ils acceptent sans aucun esprit critique, fait cependant écho de ces accusations! As-Taghfirullah! (J’implore le pardon d’ALLAH).  Les musulmans, respectent, aiment et honorent tous les messagers de Dieu, y compris tous les prophètes juifs car il s’agit là d’un article de foi en islam !  Aucun musulman n’oserait écrire ou dire du mal de ces prophètes !  Tout musulman susceptible de croire en ce genre d’allégations devient un non croyant au regard du Coran.

 

Posez-vous cette question essentielle :

Lorsque Allah envoya des Prophètes pour guider l’humanité, pensez-vous qu’il se soit trompé dans le choix de ses messagers ?

C. : Bien sûr que non !  Mais ne croyez-vous pas en la Bible ?

M. : En tant que musulmans, nous croyons en toutes les Saintes Ecritures, mais dans leur forme originale.  Jésus (PSAL) parlait l’araméen.  Il ne parlait pas l’anglais, le grec ou le latin ou quelque autre langue que ce soit.  Soyons très clair à ce propos.  Où donc se trouve la Bible originale écrite en araméen ?  Elle n’existe pas ! Dieu a envoyé à chaque nation un Prophète avertisseur et prêcheur de la bonne parole, certains ont en outre été investis de la responsabilité d’une Révélation écrite.  Exemples : le livre de  la Torah (Ancien testament) fut révélé à Moise, le Zabur (les Psaumes) à David, et le Injeel (Nouveau Testament - Bonne nouvelle) à Jésus.  La Bible relate clairement et à maintes reprises les propos de Jésus (PSAL) à ses disciples : « n’allez point vers les Gentils[5] » à savoir ne vous adressez pas aux non juifs.  Selon le plan initial d’Allah, Mohamed (PSAL) devait sceller la lignée des prophètes qui l’ont précédé et fut investi de la responsabilité de l’Ultime Révélation, le Saint Coran, afin de tracer à l’humanité tout entière, toutes nations confondues et à travers toutes les époques, la ligne à suivre .  De toutes les Ecriture révélées, seul le Coran est demeuré dans sa forme originale.

Jésus a lui-même annoncé qu’il n’avait été envoyé pour prêcher la bonne parole qu’à la maison d’Israël: « Et il répondit, et dit : je ne suis envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël. »(Mathieu 15 :24)   « Et elle enfantera un fils, et tu appelleras son nom Jésus ; car il sauvera son peuple de leurs péchés» (en l’occurrence les juifs) (Mathieu 1 :21).  Jésus a également annoncé que sa venue n’avait nullement pour but d’abroger la Loi mais tout au contraire de l’accomplir: « Ne croyez pas que je sois venu anéantir la Loi, ou les Prophètes ; je ne suis pas venu les anéantir, mais les accomplir ; Car je vous dis en vérité, que jusqu'à ce que le ciel et la terre soient passés, un seul Iota, ou un seul trait de lettre ne passera point, que toutes choses ne soient faites.» (Mathieu 5 :17-18)  La Sourate 61 verset 6 du Coran énonce avec emphase que Jésus fut envoyé au peuple juif.

C. : Mais dans l’Evangile de Saint Marc, Jésus dit : «allez par tout le monde, et prêchez l'Evangile à toute créature. » (Marc 16 :15)

M. : Cet extrait est antinomique de Mathieu 15 :24 et 1 :21 que nous avons précédemment énoncés.  Remarque très importante : Les versets 9 à 20 du chapitre 16 de l’Evangile de Saint Marc ont été supprimés dans de nombreuses Bibles.  La New American Standard Bible a mis ces versets entre parenthèses en y ajoutant le commentaire suivant : « quelques-uns des manuscrits les plus anciens omettent les versets 9 à 20 de l’Evangile de Saint Marc.»  La New World Translation of the Holy Scriptures utilisée par les Témoins de Jéhovah reconnaît que certains anciens manuscrits ajoutent une conclusion plus ou moins longue après le verset 8 du chapitre 16 de l’Evangile de Saint Marc, mais d’autres l’omettent complètement.  La Revised Standard Version inclut en bas de page la note suivante : « certaines des autorités religieuses les plus anciennes clôturent le livre au verset 8 », ce qui implique par ailleurs  que la théorie de la résurrection est erronée car elle est décrite dans le verset 9 du chapitre 16 de l’Evangile de Saint Marc.

C. : Mais Jésus a dit dans Matthieu 28 :19 : « Allez donc, et enseignez toutes les nations »

M. : « toutes les nations » doit être entendu comme « les douze tribus d’Israël» autrement ce verset serait en contradiction avec Matthieu 15 :24 et Matthieu 1 :21.  La traduction de la New American Standard Bible et de la New World Translation of the Holy Scriptures ne parle pas de «toute nation» du monde mais de « toutes les nations » à savoir les douze tribus d’Israël.  Que pensez-vous à présent de l’authenticité de la Bible ?

C. : Je commence à en douter !

M. : Je suis sûr que vous serez convaincu de l’authenticité de l’islam au fur et à mesure de nos discussions sur les points qui nous opposent.  J’insiste vraiment pour que vous posiez autant de questions que vous le souhaitez.  Ce n’est que de cette manière que vous pourrez dissiper le moindre doute et enfin trouver votre chemin vers la vérité que vous recherchez.

C. : Vous savez, cela me change de vous entendre me répéter que je dois vous poser des questions.  Nos éminents théologiens chrétiens découragent quiconque de poser des questions.  Je pense qu’il est de mon droit d’en poser pour connaître la vérité.

M. : Bien sûr que quiconque a le droit de poser des questions.  Il est regrettable qu’il n’y ait pas plus de chrétiens ordinaires qui, comme vous, interrogent les prêtres sur les doctrines enseignées par l’Eglise.  Nos cheikhs et imams nous encouragent à les interroger, car il s’agit là d’un droit fondamental.  Ce n’est que de la sorte qu’il est possible de dissiper le moindre doute.  Les réponses doivent satisfaire votre intellect, être logiques, raisonnables et sensées si vous ne voulez pas être perdant.  En fait, dans de nombreuses mosquées à travers le monde, des cours sont régulièrement organisés dans le seul but de répondre au pied levé aux questions des croyants ordinaires.



[1]N.d.t. : La numérotation des versets peut varier d’une Bible à l’autre.  Dans la King James Version utilisée par l’auteur, ce verset n’a pas la même numérotation

[2]N.d.t. : Dans la King James version, il est question d’un poulain, pas d’un ânon !

[3]N.d.t. : À savoir Aaron

[4]N.d.t. : Des boucles d’oreilles en or

[5]  Matthieu 10 :5

Related Articles with LA SAINTE BIBLE