Le droit d’allah, c’est qu’on l’adore exclusivement

Site Team

Le droit d’Allah, c’est qu’on Lui réserve l’ensemble des sortes d’adorations  de manière exclusive.

Allah a dit

« Et votre Divinité est une divinité unique. Pas de divinité à par Lui, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. »

S. 2, v. 163.

Et qu’on ne Lui associe rien, ni dans les actes du cœur, ni de la langue, ni ceux des membres du corps.

Allah (c) a dit

Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé

S. 4, v. 36

A l’inverse, le polythéisme (ou association) majeur(e) annule les actions de son auteur, sans laisser aucune bonne action à son actif :

En effet, il t’a été révélé, ainsi qu’à ceux qui t’ont précédé : « Si tu donnes des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine ; et tu seras très certainement du nombre des perdants

S. 39, v. 65

Si ceci est adressé au Prophète Muhammad (m), que dire des autres créatures ? En fait, Allah (b) ne pardonne à Son serviteur l’association que si ce dernier s’en repent :

Certes Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne quelque associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut

S. 4, v. 48

Ceux qui ont mécru et obstrué le chemin d’Allah puis sont morts tout en étant mécréants, Allah ne leur pardonnera jamais

S. 47, v. 34

Et quiconque meurt mécréant entre assurément en Enfer

Allah a dit

Et ceux qui parmi vous abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leur actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du feu, ils y demeureront éternellement

S. 2, v. 217

Et Il a dit

Ceux qui ne croient pas et meurent mécréants, recevront la malédiction d’Allah, des anges et de tous les hommes

S. 2, v. 161

Il est toutefois possible que le mécréant soit utile aux gens dans sa vie. C’est Allah (c) qui l’assujettit, de la même façon qu’Il assujettit les autres bienfaits comme le soleil et la lune ou le vent et les nuages, bien que ces dernièrs soient encore plus bénéfiques aux hommes. En effet, le jugement de mécréance ne se réfère qu’à la mécréance en Allah (c) et non pas la mécréance en la nature. Et le châtiment s’abat sur la négation du droit d’Allah (c), non sur celui de la nature.


Related Articles with Le droit d’allah, c’est qu’on l’adore exclusivement