Le fondement de l’islam

Site Team

 

 

 

Le fondement de l’islam est l’attestation de foi, qui comprend deux parties :

(i)   Nul n’a le droit d’être adoré à part Dieu (laa ilaaha ill-Allah)

(ii)  Mohammed est le Messager de Dieu (Muhammad-our-rasoul-oullah)

Cette phrase est connue sous le nom de shahada, ou attestation de foi.  En prononçant ces paroles tout en y croyant, une personne devient musulmane.  C’est la formule des croyants, qu’ils répètent tout au long de leur vie, et le fondement de toutes leurs croyances, de leur adoration et même, de leur existence.  Cet article traitera uniquement de la première partie de l’attestation de foi.

L’importance de la déclaration « laa ilaaha ill-Allah »

Tel que mentionné précédemment, cette attestation est de loin l’aspect le plus fondamental de l’islam, car elle témoigne de la croyance au tawhid, c’est-à-dire à l’unicité de Dieu, sur laquelle l’islam tout entier est fondé.  C’est pour cette raison qu’on l’appelle aussi la « déclaration de tawhid ».  Cette unicité fait en sorte que Dieu a le droit exclusif d’être adoré et obéi.  L’islam est avant tout un mode de vie dans lequel une personne adore Dieu et obéit à Ses ordres de façon exclusive.  Il s’agit de la seule véritable religion monothéiste, qui insiste avec force sur le fait qu’aucun acte d’adoration ne doit être voué à qui que ce soit ou quoi que ce soit d’autre que Dieu.  C’est pour cela que dans de nombreuses narrations, le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) affirme que quiconque prononce cette phrase et la met en application entrera au Paradis pour l’éternité, et que quiconque s’y oppose ou la rejette sera condamné à l’Enfer pour l’éternité.

De plus, cette déclaration réitère le but de notre existence, qui est d’adorer Dieu exclusivement, et il va de soi que le but de notre existence est l’aspect le plus important de notre vie.  Dieu dit, dans le Coran :

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Coran 51:56)

Le message de tawhid contenu dans cette déclaration n’est pas unique à l’islam.  Comme il s’agit d’un important message, porteur d’une grande vérité, c’est ce qu’ont prêché tous les prophètes envoyés par Dieu à l’humanité.  Depuis l’aube de l’humanité, Dieu a envoyé des messagers à toutes les nations pour leur commander de n’adorer que Lui exclusivement et de rejeter ou d’abandonner toutes les fausses divinités.  Dieu dit :

« Nous avons envoyé à chaque nation un messager (pour lui dire) : « Adorez Dieu et bannissez les fausses divinités. »  (Coran 16:36)

Ce n’est que lorsque cette notion de tawhid est enracinée dans le cœur et l’esprit d’une personne que cette dernière respecte de plein gré les commandements de Dieu et ne voue son adoration qu’à Lui exclusivement.  Pendant treize années, à la Mecque, le Prophète n’a fait qu’appeler les gens au tawhid, et durant tout ce temps, seuls quelques actes d’adoration avaient été rendus obligatoires.  Ce n’est que lorsque l’idée du tawhid a été fermement enracinée dans le cœur des croyants et qu’ils étaient prêts à y sacrifier jusqu’à leur vie que la majeure partie des commandements de l’islam a été révélée.  Car si cette base est absente ou déficiente, tout ce qui suit n’est d’aucune utilité.

La signification de « laa Ilaaha ill-Allah »

Laa ilaaha ill-Allah signifie littéralement « il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah ».  Dans cette phrase, le mot « dieu » avec une minuscule doit être pris au sens de divinité, au sens de toute chose qui est adorée en dehors du Seul véritable Dieu.  Cette attestation signifie que même si dans les faits, certaines personnes adorent d’autres divinités, celles-ci n’ont nullement le droit d’être adorées, ni ne le méritent; car ce droit et ce mérite n’appartient qu’au Seul véritable Dieu.  Ainsi, laa ilaaha ill-Allah signifie : « nul n’a le droit d’être adoré à part Dieu ».

Laa ilaaha… (nul n’a le droit d’être adoré)

Ces deux mots nient à tout être créé le droit d’être adoré.  Les musulmans rejettent toute adoration qui n’est pas vouée exclusivement à Dieu.  Ce rejet s’étend à toutes les superstitions, idéologies, modes de vie et personnalités diverses qui exigent dévotion, amour et obéissance absolue des autres.  Dieu, dans le Coran, mentionne à plusieurs reprises que tous ceux que les gens adorent en dehors de Lui ne méritent aucunement l’adoration qu’on leur voue et n’y ont nullement droit, puisqu’ils ont eux-mêmes été créés et ne possèdent donc aucun pouvoir de s’attirer des bienfaits ou de se préserver d’un mal.

« Mais ils ont adopté, en dehors de Lui, des divinités qui, étant elles-mêmes créées, ne peuvent rien créer, qui ne peuvent se préserver d’un mal ni s’attirer un bien, qui ne possèdent de contrôle ni sur la vie ni sur la mort, et encore moins sur la résurrection. » (Coran 25:3)

Habituellement, lorsqu’une personne adore un objet ou un être autre que Dieu, c’est qu’elle s’imagine que cet objet ou cet être possède des pouvoirs particuliers comme le contrôle de l’univers, la faculté d’attirer des bienfaits ou de détourner le mal.  Ou encore, elle croit que l’objet ou l’être en question mérite d’être adoré uniquement parce qu’elle est impressionnée par sa grandeur ou son aspect.  Dieu rejette cette notion voulant que ces choses ou ces personnes qui sont prises comme objets d’adoration possèdent quelque pouvoir que ce soit, qu’il s’agisse d’éléments de la nature comme le vent, les arbres, les pierres ou la pluie, ou encore d’êtres humains, de prophètes, de saints, d’anges ou de rois.  Ils ont tous été créés au même titre que ceux qui les adorent et n’arrivent même pas à s’aider eux-mêmes.  Ce ne sont que des créatures avec tous leurs défauts, soumises à la volonté de Dieu, et ne méritent aucunement l’adoration que certains leur vouent.

En réalité, beaucoup croient au contrôle et au pouvoir ultimes de Dieu, mais s’imaginent que le Royaume de Dieu est à l’image des royaumes terrestres.  Tout comme un roi est entouré de ministres et de fidèles associés, ils s’imaginent que les « saints » et les divinités qu’ils ont inventées agissent à titre d’intercesseurs entre eux et Dieu.  Ils croient avoir besoin de ces intercesseurs pour se rapprocher de Dieu et c’est pourquoi ils leur dédient certains actes d’adoration.  Dieu dit, dans le Coran :

« Et si tu leur demandais : « Qui a créé les cieux et la terre? », ils répondraient : « Dieu! ». 

Dis : « Considérez ceux que vous adorez en dehors de Lui…  Si Dieu décidait qu’un mal me touche, ces divinités seraient-elles capables de m’en délivrer?  Et si Dieu souhaitait qu’une miséricorde me touche, pourraient-elles empêcher Sa miséricorde [de m’atteindre]? » 

Dis : « Dieu me suffit.  Et c’est en Lui que placent leur confiance ceux qui cherchent un véritable soutien. » (Coran 39:38)

En vérité, il n’existe pas d’intercesseurs, en islam.  Nulle personne vertueuse ne doit être vénérée et aucun être ne doit être adoré en dehors de Dieu.  Le musulman voue toute son adoration à Dieu directement, et exclusivement.

…Ill-Allah (…à part Allah)

Après avoir nié à tout être créé le droit d’être adoré, l’attestation de foi (shahada) affirme que la divinité n’appartient qu’à Dieu.  À plusieurs reprises, dans le Coran, après que Dieu ait nié qu’aucune créature possède le pouvoir de s’attirer un bienfait ou de repousser le mal et qu’elle ne mérite donc aucune adoration, Il déclare qu’Il doit, Lui, être adoré, car c’est à Lui qu’appartient tout l’univers et c’est Lui qui en détient le contrôle.  Dieu seul pourvoit aux besoins de Sa création et c’est Lui seul qui a le pouvoir d’apporter un bienfait aux gens ou de leur éviter un mal, et rien ne saurait s’opposer à la réalisation de Sa volonté.  C’est donc Lui seul, parce qu’Il est Parfait, parce qu’Il détient les pouvoirs ultimes, parce que tout Lui appartient et parce qu’Il est Grand, qui mérite notre adoration exclusive.

« Dis, (ô Mohammed) : « Qui est le Seigneur des cieux et de la terre? » 

Dis : « Dieu! » 

Dis : « Prendrez-vous alors, en dehors de Lui, d’autres protecteurs qui ne détiennent aucun contrôle, même pour eux-mêmes, sur le bien ou le mal? » 

Dis : « L’aveugle et celui qui voit sont-ils égaux?  Et les ténèbres sont-elles égales à la lumière? »  Ou attribuent-ils à Dieu des associés qui créent [des choses similaires à] Sa création, de sorte que les deux créations leur semblent identiques? 

Dis : « Dieu est le Créateur de toute chose; et Il est l’Unique, le Tout-Puissant. » (Coran 13:16)

Dieu dit également :

« Plutôt que Dieu, vous n’adorez que des idoles.  Et vous ne faites qu’inventer des mensonges.  Ceux que vous adorez en dehors de Dieu ne peuvent aucunement vous procurer votre subsistance.  Recherchez donc votre subsistance auprès de Dieu; adorez-Le et soyez-Lui reconnaissants, car c’est vers Lui que vous serez ramenés. »  (Coran 29:17)

Et Il dit :

« N’est-ce pas Lui qui a créé les cieux et la terre?  Et qui fait descendre du ciel une eau par laquelle Nous faisons croître de splendides vergers dont vous ne seriez jamais capables, autrement, de faire pousser les arbres?  Y a-t-il quelque autre divinité en dehors de Dieu?  Non, mais voilà des gens qui Lui attribuent des associés! » (Coran 27:60)

Comme Dieu est le Seul Être qui mérite d’être adoré, tout ce qui est adoré en dehors de Lui ou simultanément l’est à tort, car tous les actes de dévotion doivent Lui être voués exclusivement.  Toutes les demandes doivent n’être adressées qu’à Lui.  Toute crainte doit être ressentie par rapport à Lui et tout espoir doit être placé en Lui.  Tout amour divin ne doit être ressenti qu’envers Lui et tout ce qui est détesté doit être détesté pour Lui.  Toutes les bonnes actions doivent être accomplies en recherchant Sa satisfaction et toutes les mauvaises actions doivent être évitées dans le but de Lui plaire.  C’est de cette façon que les musulmans adorent Dieu exclusivement.  Nous pouvons donc comprendre pourquoi l’islam tout entier est fondé sur cette attestation de tawhid.

Related Articles with Le fondement de l’islam