Le salut en islam (partie 1 de 3): Qu’est-ce que le salut?

Site Team

L’islam enseigne que le salut ne peut s’atteindre que par l’adoration sincère de Dieu.  Une personne doit croire en Dieu et respecter Ses commandements.  C’est ce même message qu’ont transmis tous les prophètes, incluant Moïse et Jésus.  Il n’y a qu’une seule et unique divinité qui mérite d’être adorée, un seul Dieu, qui n’a ni associés ni intermédiaires, ni fils ni filles. 


Par ailleurs, l’islam enseigne que l’être humain naît sans péchés et est naturellement enclin à adorer Dieu de manière exclusive.  Pour préserver cet état, l’être humain doit respecter les commandements de Dieu et déployer tous les efforts pour mener la vie la plus vertueuse possible.  S’il commet des péchés, tout ce que Dieu attend de lui, c’est qu’il se repente sincèrement et Lui demande pardon.  Quand une personne commet des péchés, elle met une distance entre elle et la miséricorde de Dieu.  Cependant, son repentir sincère la ramène rapidement vers Dieu.


La salut est généralement décrit, dans les dictionnaires, comme la préservation contre la destruction, les difficultés ou le mal.  D’un point de vue théologique, c’est le fait d’être spirituellement sauvé des péchés et de leurs conséquences.  Dans le christianisme plus particulièrement, le salut est associé à la rédemption de Jésus.  En islam, il s’agit d’un concept différent.  Bien que le salut soit une délivrance du feu de l’Enfer, son concept, en islam, rejette certains principes chrétiens; le salut, en islam, ne s’atteint que par l’adoration et la soumission totales à Dieu.  Le Coran dit :


 « Certes, dans la création des cieux et de la terre, dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a des signes pour les gens doués d’intelligence qui invoquent Dieu debout, assis ou allongés sur le côté, et méditent sur la création des cieux et de la terre (en disant) : « Seigneur!  Tu n’as pas créé tout cela en vain.  Gloire à Toi!  Garde-nous du châtiment du Feu. » (Coran 3:190-1)


Selon la doctrine chrétienne, l’être humain est un être entêté et pécheur.  La doctrine du péché originel affirme que l’homme naît entaché par le péché d’Adam et qu’il a donc besoin d’un rédempteur pour le « sauver ».  L’islam, quant à lui, rejette un tel concept.


En effet, l’idée selon laquelle des bébés et des enfants innocents sont entachés de péché apparaît totalement absurde aux musulmans, pour qui l’islam est une religion de pardon.  Selon l’islam, l’être humain naît totalement pur, sans péchés, et naturellement enclin à adorer un Dieu unique.  Cependant, l’être humain jouit aussi d’un libre-arbitre et est donc capable de faire des erreurs ou de commettre des péchés.


Quand une personne commet un péché, elle seule est responsable de ce péché.  Chaque personne est responsable de ses propres actions.  Il va donc de soi qu’aucun être humain ne peut être tenu responsable des péchés commis par Adam et Ève.  Dieu dit, dans le Coran :


 « Nulle âme ne portera le fardeau d’une autre, en plus du sien. » (Coran 35:18)

Adam et Ève ont commis une erreur, ils se sont sincèrement repentis et Dieu, dans Sa sagesse infinie, leur a pardonné.  L’humanité n’est pas condamnée au châtiment, génération après génération, jusqu’à la fin des temps.  Les péchés de nos ancêtres ne nous sont pas transférés, ce qui serait pure injustice.


 « Alors tous deux, (Adam et Ève), mangèrent (des fruits) de l’arbre.  (Et c’est ainsi que) leur nudité leur apparut, et qu’ils se mirent à se couvrir avec des feuilles du Paradis.  Voilà comment Adam désobéit à son Seigneur et s’égara.  Par la suite, son Seigneur l’accueillit dans Sa grâce, lui pardonna et le remit sur la bonne voie. » (Coran 20:121-122)


Par-dessus tout, l’islam nous enseigne que Dieu est très pardonneur et que Son pardon n’a pas de limites.  Commettre des erreurs fait partie de la nature humaine.  Les erreurs sont parfois commises sans préméditation ou mauvaise intention, parfois de manière délibérée.  Et c’est pourquoi, en tant qu’êtres humains, nous avons constamment besoin du pardon de Dieu.


La vie d’ici-bas est parsemée d’épreuves et de tribulations.  Mais Dieu n’a pas laissé l’être humain à lui-même face à ces épreuves.  Il l’a doté d’un intellect et de la capacité de faire des choix et de prendre des décisions.  Il a également transmis Sa parole à l’être humain par l’intermédiaire de Ses prophètes.  Puisque c’est Lui qui nous a créés, Il connaît bien notre nature et c’est pourquoi Il a à cœur de nous guider sur la bonne voie, i.e. la voie menant au salut éternel.


Le Coran est la dernière révélation de Dieu et s’adresse à l’humanité tout entière jusqu’à la fin des temps.  Dans le Coran, Dieu nous invite à plusieurs reprises à nous tourner vers Lui en sincère repentir et à Lui demander pardon.  Telle est la voie menant au salut.


 « Quiconque agit mal ou se fait du tort à lui-même puis implore aussitôt le pardon de Dieu trouvera Dieu Pardonneur et Miséricordieux. » (Coran 4:110)


 « Ô mon peuple!  Implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui; Il vous enverra, du ciel, des pluies abondantes et renforcera votre puissance.  Et ne vous détournez pas de Lui, en coupables. » (Coran 11:52)


 « Dis : « Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment : ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu, car Il pardonne tous les péchés.  Certes, c’est Lui le Pardonneur, le Miséricordieux. » (Coran 39:53)


Le Coran, en plus d’être un guide pour l’humanité, est un livre d’espoir dans lequel l’amour, la miséricorde et le pardon de Dieu sont omniprésents.  C’est pourquoi il rappelle également aux gens de ne jamais désespérer du pardon de Dieu.  Peu importe les péchés commis par une personne, si celle-ci se tourne résolument vers Dieu pour Lui demander pardon, son salut est assuré.


Le prophète Mohammed a décrit les péchés comme des points noirs recouvrant le cœur.  Il a dit : « Si un croyant commet un péché, un point noir apparaît sur son cœur.  S’il se repent et cesse de commettre ce péché tout en demandant pardon à Dieu, son cœur redevient pur.  Mais s’il persiste dans son péché, d’autres points noirs s’ajoutent jusqu’à ce que tout son cœur soit recouvert de noir. »[1]


      Si le salut est un but à atteindre, en islam, ce n’est pas à cause du péché originel.  Le salut est à atteindre parce que l’humanité est imparfaite et qu’elle a besoin du pardon et de l’amour de Dieu.  Pour mieux saisir le concept du salut, il est essentiel de bien comprendre d’autres sujets étroitement liés : d’abord le tawhid (monothéisme pur), puis la bonne manière de se repentir.  Nous parlerons de ces sujets dans les deux prochains articles.



Note de bas de page:

[1] Ibn Majah.

Related Articles with Le salut en islam (partie 1 de 3): Qu’est-ce que le salut?