Le Vrai Sens De La Liberte

Abdulaziz At-Tarifi

La véritable liberté, c’est de se débarrasser de l’adoration de quiconque en dehors d’Allah. Comprendre la liberté comme le fait de sortir de l’ordre d’Allah  est en réalité un culte narcissique et une soumission à la passion.

Allah a dit

Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité, qu’Allah égare sciemment, scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue ? Qui donc peut le guider après Allah ? Ne vous rappelez-vous donc pas ?

S. 16, v. 88

Quiconque autorise l’homme à dire ou à faire ce qu’il lui plaît, comme il lui plaît et quand il lui plaît fait en effet aveu d’adoration pour ses penchants et pour Satan. L’homme a en effet été créé adorateur. Et s’il n’adore pas Allah, il devient nécessairement adorateur d’autrui.

Du reste, s’il n’y avait sur terre qu’un seul homme, Allah ne lui aurait pas imposé le talion ou la peine de diffamation, pas plus que de baisser le regard ou l’héritage. Il ne lui aurait également pas proscrit la fornication, l’intérêt usuraire ou les autres interdictions. Il n’a imposé tout cela que parce qu’il existe d’autres êtres humains. Donc plus le nombre de ses semblables augmente, plus la vie devient régulée. Si la lune était toute seule, Allah  n’aurait pas fait qu’elle vogue avec cette organisation. Il n’a fait cela que pour qu’elle soit en adéquation avec la révolution du soleil, de la terre et des étoiles. Plus les astres sont nombreux, plus ils sont réglés.

Allah a dit

Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à Son commandement. La création et le commandement n’appartiennent qu’à Lui. Toute gloire à Allah, le Seigneur de l’univers

S. 7, v. 54

Et Il a dit

Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour ; et chacun vogue dans une orbite

S. 36, v. 40

Il en est ainsi pour les lois islamiques, qui sont venues réguler aussi bien la religion que la vie d’ici-bas. Et quiconque se permet de sortir de la loi d’Allah aura mérité Son châtiment.

Entrer dans l’Islam est un impératif, en sortir est une apostasie :

Et ceux qui parmi vous abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement

S. 2, v. 217

De plus

il est avéré que le Prophète a dit

Quiconque change sa religion, tuez-le

Rapporté par Al-Bukhârî

La servitude envers Allah est le but ultime de la création et de l’existence. Celui qui se permet d’en sortir n’a donc pas la réelle certitude que c’est la raison ultime de l’existence. Il ne se permet d’ailleurs pas de contrevenir aux règles civiles et pénales d’ici-bas, mais se permet, en revanche, de contrevenir à l’adoration d’Allah .

C’est un aveu caché de la faiblesse de la compréhension du but de la création ou alors une preuve que le cœur en a été vidé,

alors qu’Allah a dit

Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent

S. 51, v. 56

Celui qui a créé les hommes et les djinns dans ce monde pour L’adorer, les fera certainement venir dans l’au-delà pour les juger, les récompenser ou les châtier.

Qu’Allah améliore notre situation et notre sort, et qu’Il prie sur Son Prophète ainsi que sur ceux qui l’ont suivi.

Related Articles with Le Vrai Sens De La Liberte