Les beautés de l’islam (partie 3 de 3): Dieu aime le beau

Site Team

8. L’égalité entre les hommes et les femmes


Le Coran affirme que tous les croyants sont égaux et que seules la piété et les bonnes actions élèvent une personne au-dessus des autres.  Les croyants éprouvent donc un grand respect pour les femmes et les hommes pieux et l’histoire de l’islam nous apprend que des femmes et des hommes pieux se sont démarqués dans plusieurs domaines.  Comme l’homme, la femme doit adorer Dieu et accomplir certains devoirs religieux.  Chaque femme doit donc attester de l’unicité de Dieu et reconnaître Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) comme prophète de Dieu.  Elle doit également prier, donner en charité, jeûner et accomplir le pèlerinage (Hajj), au moins une fois dans sa vie, si elle en a la possibilité et les moyens.  Elle doit, comme chaque homme, croire aux anges, aux écritures, aux messagers et prophètes de Dieu, au Jour Dernier et au destin. 


 « Et quiconque, homme ou femme, accomplit de bonnes œuvres tout en étant croyant, voilà ceux qui entreront au Paradis. Et ils ne seront point lésés, fût-ce d’une pellicule de noyau de datte. » (Coran 4:124)


L’islam, cependant, reconnaît que l’égalité ne signifie pas que l’homme et la femme soient identiques.  Il tient compte des différences au niveau de leur physiologie, de leur nature et de leur tempérament.  Il ne s’agit pas d’une question de supériorité ou d’infériorité, mais plutôt d’une question d’habiletés naturelles et des rôles différents que chacun joue au cours de sa vie.  Les lois de l’islam sont justes et équitables et prennent ces aspects en considération.  Les hommes ont reçu comme devoir, entre autres, de travailler pour faire vivre leur famille; et les femmes ont reçu comme devoir, entre autres, de s’occuper des enfants et des choses du quotidien.  Il est toutefois important de comprendre que l’islam ne perçoit pas ces rôles comme exclusifs ou inflexibles.  Les femmes peuvent très bien travailler et servir la société et les hommes peuvent parfaitement s’occuper des enfants et des tâches ménagères.  Il est intéressant de souligner que lorsque la femme travaille, en islam, l’argent qu’elle gagne n’appartient qu’à elle, tandis que l’argent que l’homme gagne, en travaillant, doit servir à faire vivre sa famille.


9. Les êtres humains ont la capacité de regretter certaines de leurs actions et de se réformer

Les musulmans croient que chaque être humain est capable de se réformer et qu’il a plus de chance de voir cette réforme réussir qu’échouer.  Ils tiennent cette croyance du fait que Dieu a donné aux hommes les moyens de se réformer non pas une seule fois, mais encore et encore, jusqu’au moment de leur mort.  Dieu a envoyé des messagers et des prophètes à chaque nation de la terre.  Nous en connaissons certains, mentionnés dans le Coran et les hadiths du prophète Mohammed, tandis que les autres ne sont connus que de Dieu.


« À chaque communauté, un messager a été envoyé.  Et lorsque leur messager se trouvera en leur présence, (au Jour du Jugement), tout sera jugé en toute équité, entre eux, et ils ne seront point lésés. » (Coran 10:47)


Dieu ne tient jamais une personne pour responsable de ses actions si cette personne n’a jamais connu la vérité.

« Et jamais Nous n’avons puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un messager. » (Coran 17:15)


Mais il faut garder à l’esprit que chaque personne est responsable de chercher la vérité de manière sincère et qu’à partir du moment où elle découvre enfin cette vérité, elle doit l’accepter et réformer sa vie en conséquence, laissant derrière elle ses mauvaises actions.


« Dis : « Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment : ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu, car Il pardonne tous les péchés.  Certes, c’est Lui le Pardonneur, le Miséricordieux. » (Coran 39:53)


Il n’y a aucun péché qui ne puisse être pardonné et chaque personne devrait profiter de la miséricorde divine en se repentant sincèrement et, si elle n’est pas musulmane, en se convertissant à l’islam.  Chaque personne doit œuvrer à son propre salut en prenant soin de sa foi, de ses croyances et de ses actions.


 Dieu aime la beauté sous toutes ses formes

Le Prophète Mohammed a dit : « Quiconque a l’équivalent du poids d’une fourmi d’orgueil dans son cœur n’entrera pas au Paradis. »  Un homme lui demanda alors : « Et qu’en est-il d’un homme qui aime porter de beaux vêtements et de belles chaussures? »  Il répondit : « Dieu est beau et Il aime le beau.  L’orgueil consiste à nier la vérité et regarder les gens de haut. »[1]


La beauté est l’opposé de la laideur.  La beauté qui existe, au sein de la création, est un reflet de la beauté de Dieu et de Son pouvoir.  Celui qui a créé la beauté est plus à même d’être Beau.  Et il y a, au Paradis, des choses d’une beauté dépassant l’imagination.  Dieu est beau et c’est pourquoi l’un des plus grands plaisirs du Paradis sera de contempler le Visage de Dieu.  Dieu dit, dans le Coran :

« Ce jour-là, il y aura des visages resplendissants qui contempleront leur Seigneur. » (Coran 75: 22-23)

Il parle de Ses noms comme étant les plus beaux :

« C’est à Dieu qu’appartiennent les plus beaux noms.  Invoquez-Le par ces noms. » (Coran 7:180)


L’érudit Ibn al-Qayyim (qu’Allah soit miséricordieux envers lui) a dit ce qui suit sur la beauté en islam :


« Dieu doit être reconnu pour Sa beauté, qui ne ressemble à rien (que nous connaissions) et Il doit être adoré avec des mots, des actions et des attitudes empreints de la beauté qu’Il aime.  Il aime que Ses serviteurs embellissent leur langue avec la vérité, embellissent leur cœur avec du dévouement, de l’amour et un repentir sincères, de même qu’avec de la confiance en Lui, qu’ils embellissent leurs facultés avec de l’obéissance et qu’ils embellissent leur corps en affichant Ses bénédictions dans leur habillement et en gardant leur corps propre et dépourvu de toute saleté ou impureté en épilant les poils qui doivent être épilés, en pratiquant la circoncision et en se taillant les ongles.  Ils reconnaissent Dieu par la beauté qui est Son attribut et cherchent à se rapprocher de Lui par des mots, des actions et des attitudes empreints de beauté.  Et ils L’adorent par la beauté qu’Il a prescrite et par Sa religion. »[2]



Note de bas de page:

[1] Sahih Mouslim

[2] al-Fawaa’id (1/185)

Related Articles with Les beautés de l’islam (partie 3 de 3): Dieu aime le beau