LES DERNIERS JOURS DE LA TERRE

Site Team

LES DERNIERS JOURS DE LA TERRE

 

En observant les étoiles de la Voie Lactée, les spécialistes ont fini par recueillir des renseignements précieux et utiles. Ils ont pu déterminer par analogie, quel a été le passé du soleil depuis sa naissance, et quelle sera sa fin dernière, avec une marge d’erreurs infime. Dans ces prédictions,  il n’est fait recours à aucun art divinatoire puisqu’il s’agit surtout de recourir aux cas de similitudes comme système de référence. Les lois universelles qui régissent la création  dans son ensemble, autorisent dans une certaine mesure, une telle approche. Partant de ces critères, les spécialistes ont établi une classification qui tienne compte de la position, de l'éclat, de la couleur, et d'autres caractéristiques propres à fournir les éléments de base pour étudier les populations stellaires. Puis, les données recueillies furent complétées par l'étude du soleil, qui s'avère être un astre plus facile à analyser que les lointaines étoiles, qui ont pour elles, le nombre et la diversité.

Le soleil apparaît de prime abord comme une étoile commune. Son diamètre d'environ 1 400 000 kilomètres, au niveau de la photosphère le situe dans la moyenne. Les étoiles naines blanches, par exemple n'ont que quelques milliers de kilomètres de diamètre, alors que les géantes rouges mesurent souvent plus d’un milliard de kilomètres. Pour ce qui est de la classification spectrale, le soleil se situe dans la séquence principale, en compagnie de la majorité des autres étoiles qui rayonnent dans le jaune. Sa température superficielle de 5 500/6 000 degrés centigrades, est inférieure à celle des étoiles bleues qui dépassent 30 000 degrés centigrades mais supérieure aux géantes rouges qui rayonnent entre 2 000 à 3 500 degrés.

L'énergie du soleil a longtemps été une énigme. Les anciens pensaient qu’il s'agissait d'une combustion normale, à la façon d'une bûche qui se consume, puis avec le temps certains chercheurs  ont favorisé la thèse  de la chaleur produite sous l'effet de la contraction gravitationnelle. Mais les différentes hypothèses n'expliquaient pas la longévité estimée à 4,6 milliards d'années. Depuis, le problème a été élucidé : l’énergie colossale produite par l’astre solaire proviendrait des phénomènes thermonucléaires de transformation de l'hydrogène en hélium. Chaque seconde, le soleil convertit 594 millions de tonnes d'hydrogène en 590 millions de tonnes d'hélium. La différence de 4 millions de tonnes, se transforme en énergie, dont la terre capte la dix-milliardième partie. Si la température de surface est relativement « froide », au centre, elle s'élève à 15 millions de degrés sous une pression de plusieurs milliards d'atmosphères.

La conversion de l'hydrogène est la première phase de la vie de l’astre solaire. Les spécialistes estiment qu'elle devrait durer encore quelque cinq milliards d’années. Puis l'hélium prendra le relais de l'hydrogène ; il entrera en fusion à son tour en donnant naissance au carbone, élevant à chaque fois la température. De proche en proche, le processus s'étendra aux éléments de plus en plus lourds. A un certain moment l'équilibre thermique qui assure la stabilité des différents états n'est plus assuré, c'est l'effondrement. Si l'étoile possède une masse importante, l'effondrement déclenche une formidable explosion, dont l'éclat s'élève plusieurs milliards de fois à celui du soleil, donnant naissance à une super nova. Les couches extérieures sont projetées avec une violence inouïe dans l'espace à des vitesses de plusieurs milliers de kilomètres par seconde. Quant au coeur de l'étoile, il s'effondre sur lui-même pour devenir une étoile à neutrons possédant une densité extraordinaire de plusieurs centaines de millions de tonnes par centimètre cube. L’explosion d’une super nova, observée par les astrologues chinois le 4 Juillet 1054, dans la nébuleuse du Crabe,  qui continue toujours à s'étendre dans le ciel, près de mille ans plus tard, occupant  désormais un volume de plusieurs  milliers de milliards de kilomètres cubes, donne une idée de la violence du phénomène.

LA GEANTE ROUGE: Si la masse de l'étoile n'est pas importante, comme c'est le cas du soleil, la mort sera par euphémisme, moins violente. Après la conversion de l'hydrogène en hélium dans le centre, les couches extérieures vont se dilater en se refroidissant. La température de surface descendra à 3 000/3 500 degrés centigrades. La lumière passera du blanc/jaune à l'orange puis au rouge, la luminosité augmentera, malgré le refroidissement, du fait de la croissance considérable. Le soleil deviendra une géante rouge, dont le diamètre sera multiplié par cent, par mille ou plus. Tout l’espace environnant sera inondé par la lumière rouge qui donnera aux choses un aspect irréel, fantasmagorique. La totalité  du ciel sera occupée par ce nouvel astre flamboyant, énorme, immense qui voilera la voûte céleste.

Le Coran décrit ce phénomène que personne ne connaissait à l'époque. « Ce jour-là, précise le Coran, le ciel prendra la teinte du métal fondu. » (Coran 70.8). Ou, ce qui est encore plus expressif, lorsque les couches extérieures du soleil rougissant seront violemment expulsées, le ciel connaîtra des désordres catastrophiques : « Quand le ciel se fendra, il deviendra écarlate comme le cuir rouge. »  (Coran 55.37). L'insistance avec laquelle le Livre Sacré évoque le rougeoiement céleste est en rapport avec l'importance du phénomène. La phase de la géante rouge est en effet un événement extraordinaire, désastreux. La lumière qui passera du blanc-jaune au rouge vif augmentera en raison de l'extension de la couronne extérieure. Le Coran relate l’éblouissement  provoqué par ces changements dramatiques : « Quand la vue sera éblouie (par l’éclat aveuglant du nouvel astre). Quand la lune sera éclipsée ; Quand la lune et le soleil seront confondus. L’homme dira ce jour « Où fuir ? » Non ! Il n’existera point de refuge ! Ce Jour-là, le retour se fera vers ton Seigneur ». (Coran 75.7-13)

LA FIN DUMONDE: Les modifications profondes dans la structure du soleil auront d'effroyables conséquences sur la  planète Terre. Il se produira de très violents tremblements de terre, affirment les spécialistes. Le Coran aussi abonde en ce sens : « Quand la terre sera violemment ébranlée ; Quand les montagnes seront désagrégées et qu’elles seront réduites en poussière. » (Coran 56. 4 à 6). Egalement : « Le cataclysme de la Dernière Heure sera terrible, prédit aussi le Livre Sacré, ce jour-là, toute femme qui allaite oubliera son nourrisson, la femme enceinte avortera et les hommes paraîtront ivres alors qu'ils ne le sont pas ». (Coran22. 1-2).  

L'ultime tremblement de terre est aussi appelé lechoc terrifiant. Ses effets seront bien entendu fatals : « Les mers bouillonneront (81.6) et seront projetées hors de leurs rivages.» (82.3). Les montagnes seront désagrégées. » (56. 5).Les chocs et les fracas terribles morcelleront la terre, la réduisant en poussière.  Simultanément, la rupture de l'écorce terrestre provoquera un volcanisme intense. Le déversement brutal des entrailles de la terre, sous forme de fumée, de lave incandescente et de projection diverse et épaisse est également décrit par le Coran : « Lorsque la terre sera secouée par un ultime séisme et qu'elle dégorgera ce qui alourdissait son sein. » (Coran 99.1-2)

Le bouillonnement et le débordement des mers en furie, la dislocation et la désintégration des montagnes, le volcanisme éruptif entraînant des bouleversements extrêmes, la dilatation de l'enveloppe extérieure du soleil, tous ces phénomènes vont s'associer pour produire une  situation apocalyptique de fin de monde.  L’atmosphère sera lourde,  surchargée de fumée toxique, brûlante, néfaste, très opaque et  le ciel rougit par un  soleil pourpre de plus en plus immense, que la vue nepourra percer. Le ciel, les étoiles, la lune seront dissipés pour toujours. « Lorsque les étoiles seront effacées. » (Coran (77.8) « Malheur, ce jour-là, à ceux qui crient au mensonge. » (Coran 77.16) Ce jour où« les hommes seront comme des papillons dispersés. » (Coran. 101.3). « Le coupable aimerait pouvoir se racheter du châtiment en livrant ses enfants, sa compagne, son frère, son clan auprès duquel, il trouvait asile, et tout le genre humain s'il le pouvait pour être sauvé. Vains espoirs, l'enfer est un brasier ardent... » (Coran. 70.11 à 15).« Ce jour-là, l'homme s'écriera : Où fuir ? Nulle part, il n'y a point d'issue. Ce jour-là, le retour se fera vers Ton Seigneur. » (Coran. 75.10-12).

LES PERTURBATIONS DANS LE SYSTEME SOLAIRE : Les effets de la géante rouge ne se feront pas sentir uniquement sur terre. Tout le système solaire sera ébranlé. La lune sera disloquée sous l'effet des forces de marée qui la déformeront jusqu'à détruire sa cohésion interne ainsi que l'affirme le Livre Sacré : « L'Heure approche et la lune s'est fendue. » (Coran 54.1). Elle sera bientôt absorbée par le soleil rouge dont le volume s'étend sans cesse : « Lorsque la lune sera éclipsée, lorsque le soleil et la lune seront confondus. » (Coran 75.8 et 9). Quand le soleil atteindra le stade de la géante rouge, son  diamètre sera multiplié par mille ; Il engloutir la planète Mercure, puis Vénus, ensuite ce sera le tour de la Terre avec la lune, de Mars... Continuant toujours à s’étendre, il atteindra Les planètes lointaines et les submergera. L'astrophysicien, Hubert Reeves, prédit que « ces planètes seront désagrégées et vaporisées par le vent brûlant, transportant le gaz de la géante rouge. C'est à ce que l'on croit, précise t-il, le sort qui atteint le soleil et le système solaire dans cinq milliards d'années. (« Patience dans l’Azur » Par Hubert Reeves).

Le Coran évoque  lui aussi, la destruction de l’ensemble du système solaire  et la dislocation de toutes les planètes, avant de sombrer dans le chaos et l’anéantissement : « Lorsque le ciel se fendra et que les planètes seront dispersées. » (Coran 82. 1-2). 

LA NAINE BLANCHE: Lorsque les couches externes du soleil évolueront vers le stade de géante rouge, le noyau résiduel, petit,  extrêmement  lourd et chaud s'effondrera sur lui-même, devenant une naine blanche,  étoile très compacte,  d'un diamètre cent fois plus faible que  celui de l’astre solaire, dont il est issu. Sa surface dépassera 30 000 degrés centigrades, et sa densité sera de dix tonnes au centimètre cube, soit dix millions de fois celle du soleil. Ce processus est décrit par le Coran qui parle de cette agonie, quand  « Le soleil sera ployé (enroulé sur lui-même). » (Coran 81.1). Le mot arabe employé est « Kouwiret » qui signifie « ployé, enroulé sur lui-même sous l’effet de la force centrifuge. » C'est bien de cette façon que la naine blanche sera soumise à des contraintes extraordinaires. Elle sera comprimée, puisque ce terme signifie : « réduire par la force. »  Elle acquerra au cours des métamorphoses successives, une vitesse de rotation  de plus en plus élevée afin de conserver le moment angulaire, phase essentielle en physique, ce qui explique le sens du mot « kouwiret ».

Les naines blanches sont caractérisées par l'anneau de gaz et de poussière qui les entoure et qui peut atteindre un diamètre de plusieurs milliers de milliards de kilomètres. A ce jour, plus d'un millier d'anneaux de gaz stellaire ont été répertoriés par les chercheurs dans le cosmos. Ils sont connus sous le nom de nébuleuses planétaires. Il s’agit d’autant  de soleils qui sont morts en désintégrant leur système planétaire et en détruisant les formes de vie susceptibles de s'y trouver.

          Le Coran Sacré est ainsi arrivé à retracer, à travers la description des derniers jours de la terre, une suite d'événements catastrophiques d'une violence inouïe et qui correspondent parfaitement, à ce qui a été observé ailleurs, à travers l’univers. Les citations coraniques constituent une référence de premier ordre, puisque  ces phénomènes n’ont jamais été décrits par un autre ouvrage, en dehors du Livre Sacré des Musulmans. Ce qui laisse les spécialistes pantois, car ces événements extraordinaires correspondent effectivement aux observations réalisées par les astrophysiciens, au fin fond de l’univers. A titre de comparaison, voici le scénario imaginé par Hubert Reeves pour expliquer la fin du système solaire : « Le disque rouge aux dimensions croissantes nous enverra bien plus de chaleur que notre disque jaune familier ... Sous la chaleur accrue, les glaces polaires vont commencer à fondre, élevant progressivement le niveau des océans et exhalant dans l'atmosphère d'épaisses couches nuageuses, qui pour un temps cacheront les étoiles « Lorsque les étoiles seront effacées (Coran 77.8)...Sous l'ardeur de l'immense disque rouge… les feux achèveront de consumer tout ce que la surface terrestre contient d'éléments organiques. Des paysages lunaires feront leur apparition. Sur les continents, comme au fond des océans évaporés, le règne minéral reprendra la place qu'il avait aux premiers temps de notre planète et qu'il n'a jamais perdue sur la lune... La pierre, elle-même, entrera en fusion. En cascades rougeoyantes, des nappes de lave incandescente descendront des montagnes, et s'amasseront au fond des fosses océaniques. Le ventre rouge du soleil continuera son inexorable progression, projetant devant lui, issu de ses entrailles, un formidable vent brûlant. Sous l'impact, les planètes intérieures, Mercure, Vénus, la Terre (avec la lune), Mars se vaporiseront. Leur matière se joindra à cet ouragan et, en flots tumultueux, foncera vers l'espace. Plus tard encore, l'évacuation de la matière prendra une allure plus saccadée et plus violente. A leur tour, les planètes extérieures, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton, se volatiseront sous l'impact des bouffées torrides. »

Quand on évalue la somme de connaissances accumulées par les astrophysiciens pour arriver  des conclusions qui se rapprochent  d’une façon troublante, de celles qui sont  décrites par le Coran,  chacun devra alors  mesurer toute l'importance et la gravité des Révélations divines. Cela permettra  aussi de prendre pleinement conscience de l'ineptie des propos qui attribuaient ces connaissances, au savoir d'un homme du 7ème  siècle ! Alors que toute la science de l'Occident, globalisée et unifiée aura peiné des siècles durant pour arriver à comprendre quelque peu le déroulement du phénomène dans toute sa grandeur. « Mais, seuls ceux qui ont reçu de Nous la Science, voient que ce qui t'es révélé de Ton Seigneur (ô Prophète Mohammed), est la vérité, guidant vers la voie du Tout-Puissant, du Très-Glorieux. » (Coran 34.6).

 

 

 

 

 

Related Articles with LES DERNIERS JOURS DE LA TERRE