LES FORCES DE L'UNIVERS

Site Team

LES FORCES DE L'UNIVERS 

Contrairement aux croyances en vigueur alors,  les deux éléments du couple : le mâle et la femelle, existent non seulement dans le règne animal et végétal, mais également à travers la matière.  Quelle soit minérale ou organique,  la matière est également régie par des forces opposées et complémentaires qui sont le pendant du couple dans la vie. Nul n'ignore aujourd'hui que l'électromagnétisme joue un rôle capital dans l'élaboration de la matière, grâce aux propriétés attractives ou répulsives qui s'exercent jusqu'au sein de l'atome. Ce dernier qui est un corps électroniquement neutre, comprend le noyau électrisé positivement (+), entouré d'électrons, corpuscules d'électricité négative (-). Un excès d'électrons entraîne une charge négative, alors qu'un défaut produit une charge positive. Ces caractéristiques serviront à agencer toute la matière de l'univers.

Le Livre Sacré dans une première citation,  rappelle que la notion de "couple" existe aussi bien dans le règne végétal, chez l'être humain (et les animaux), qu’à travers ce que l'homme ignore : « Gloire à Celui qui a créé le couple dans ce que la terre fait germer, également en eux-mêmes, et à travers (la matière), ce qu'ils ignorent. » (Coran 36.36)

Le terme « matière » est sous-entendu. II implique que les deux charges négative et positive sont présentes partout dans l'univers. Un autre passage  plus évocateur mentionne spécifiquement la matière, suggérée auparavant : « Et de chaque chose (chaiïne), Nous avons créé le couple, peut-être réfléchirez-vous ? » (Coran 51.49). Le mot "Chaiïne" traduit par "chose", signifie "substance" ou "matière". Ce passage reconnaît que la matière sous toutes ses formes est constituée par les deux éléments du couple. Pour déchiffrer ce verset, il est nécessaire de pénétrer dans l'intimité de la matière, tout comme le font les physiciens avec leurs énormes moyens d'investigation.

L'atome, selon la définition conventionnelle, est la particule d'un élément chimique qui forme la plus petite partie susceptible de se combiner. C'est en quelque sens la brique qui sert à édifier la matière. Toute la matière contenue dans l'univers, que ce soit l'air, l'eau  ou toute autre substance, comme le fer, le bois, le sable, la pierre, etc., est constituée de molécules, elles-mêmes formées d'atomes soumis à la force électromagnétique qui assure la liaison entre les électrons et leurs noyaux, entre les atomes, etc. C'est dans cette optique que doit être interprétée l'existence de charges électriques opposées et complémentaires au sein de la structure intime de la matière.  Lors de la création de l'univers, de tels mécanismes se sont révélés d'une merveilleuse efficacité pour produire la matière interstellaire, justifiant le rôle si important reconnu par le Livre Sacré.

Voici, selon les astrophysiciens, comment se serait déroulé le processus de la formation de la matière, juste après le big bang : Au sein de la fournaise primitive estimée à des milliards de milliards de degrés, de la matière et de l'antimatière étaient créées à partir du rayonnement énergétique. La collision de deux photons donnait naissance à un couple de particules formé d'un électron de charge négative et d'un positron qui est l'antiparticule de l'électron, possédant la même masse, une charge égale, mais de signe contraire, c'est-à-dire positive. Quand l'électron entre en collision avec le positron, les charges opposées s'annihilent et l'énergie de masse des deux particules se transforme en rayonnement pur. D'autres particules plus lourdes entrent à leur tour en collision avec leurs antiparticules et s'annihilent dans un faisceau de lumière.

Le phénomène de création et de destruction des particules n'est concevable qu’en raison de l’existence de charges opposées entre les particules et les antiparticules. Mais si chaque particule entre en collision avec son antiparticule et que les deux charges disparaissent, la matière aurait dû se volatiliser dans le .cosmos, puisqu'elle aura été annihilée par l'antimatière. Or, l'univers existe et les savants ont dû en tenir compte en élaborant des hypothèses qui restent à confirmer. Certains pensent qu'à l'origine, les masses de matière et d'antimatière étaient égales à un milliardième près. Lorsqu'elles se sont annihilées, le milliardième restant, sorte de résidu, aurait suffi pour constituer l’univers.

Quoi qu'il en soit, les charges électriques opposées, présentes dans la matière et l'antimatière ont eu une grande importance  dans la création de l'univers. Si juste après le big bang, la matière était encore dissociée en électrons, protons, neutrons, et les nucléons en quarks qui sont leurs constituants, le refroidissement va permettre à la nucléosynthèse de se produire. Les quarks vont fusionner en nucléons (protons et neutrons), puis les noyaux vont capturer les électrons quand les photons cesseront d'interagir avec eux. Les premiers atomes d'hydrogène se formeront dans ce contexte.

Ces derniers regroupés en nuages stellaires vont entrer dans la composition des étoiles et donner naissance par fusion thermonucléaire à des éléments de plus en plus lourds. On passe ainsi de l'hydrogène à l’hélium puis à la fusion du carbone, de l'oxygène au néon, au sodium, au magnésium, etc. Avant de se désintégrer, l'étoile recèle ainsi des métaux comme le fer, le nickel, le cuivre, le zinc, etc. Puis, dans son stade ultime, l'étoile explose et projette sa matière à l'extérieur  sous forme de nuages riches en éléments qui serviront non seulement à la constitution de nouvelles étoiles, mais également de planètes à l'image de la terre.

Sur terre, les atomes, grâce à leur structure équilibrée par les charges opposées de protons et d'électrons entreront dans la composition de tout ce qui existe : terre, montagnes, mer, nuages, air, pierres, métaux, arbres, herbes, animaux et aussi corps humain, car l'homme est également un agencement d'atomes. Telle est l'importance de ce couple éminemment précieux, dont les éléments s'opposent mais se complètent afin d'assurer la stabilité de l'univers et sa cohésion. L'intérêt de l'électromagnétisme est si manifeste que l’univers n’aurait pu exister, sans que son influence ne s’exerce à travers toute la création.

L'électromagnétisme est d'ailleurs une des quatre forces fondamentales de la nature sans qui la matière n'aurait pas été en mesure de voir le jour. Ce qui explique pourquoi le Livre Sacré accorde une telle valeur à phénomène, qui est resté ignoré jusqu'au début de l'ère moderne


 

Related Articles with LES FORCES DE L'UNIVERS