Les implications des deux témoignages

Site Team

 

Les implications des deux témoignages

Les implications du témoignage "il n’y a pas de divinité  méritant l’adoration)sinon Allah":

Renoncer à toute adoration autre que celle d’Allah, et quelque soit l’objet adoré, ceci est sous-entendu dans la négation "il n’y a pas de divinité"

Adorer Allah seul, sans associé, ceci est sous-entendu dans l’affirmation "sinon Allah".

Beaucoup de ceux qui prononcent ce témoignage agissent contrairement à ses implications, ainsi ils adressent l’adoration  due à Allah) à des créatures, des tombes, des diables, des pierres et des arbres. Ils ont cru que l’unicité est une innovation et ont blâmé ceux qui militent pour cela. Ils ont incriminé ceux qui ont voué un culte pur à Allah.

Les obligations du témoignage "Mohammed est le messager d’Allah" :

Lui obéir et le croire avec sincérité, s’abstenir de ce qu’il a interdit et se contenter de pratiquer sa sunna, abandonner les innovations et les hérésies et devancer sa parole sur toute autre parole.

5.  Ce qui annule les deux témoignages :

Elles représentent les annulations de l’islam car avec les deux témoignages l’homme entre dans l’islam, de plus le fait de les prononcer implique l’acceptation de leur contenu ainsi que l’application de leurs règles, comme l’accomplissement des rites de l’islam. Si l’on manque aux règles alors on délaisse l’engagement qui a été pris lors de la prononciation des deux témoignages. Les annulations de l’islam sont nombreuses, les juristes leur ont consacré un chapitre spécial intitulé "chapitre de l’apostasie  ridda)". Les plus importantes sont au nombre de dix comme les a énumérées le cheikh de l’islam Mohammed ibn Abdel Wahhab:

L’associationnisme  chirk) dans l’adoration d’Allah.

)إِنَّ اللَّهَ لا يَغْفِرُ أَنْ يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَنْ يَشَاءُ(

« Certes Allah ne pardonne pas qu’on lui donne des associés, et il pardonne en dehors de cela à qui il veut »  Les femmes – 48 et 116)

)إِنَّهُ مَنْ يُشْرِكْ بِاللَّهِ فَقَدْ حَرَّمَ اللَّهُ عَلَيْهِ الْجَنَّةَ وَمَأْوَاهُ النَّارُ وَمَا لِلظَّالِمِينَ مِنْ أَنصَارٍ(

« Quiconque donne des associés à Allah, Allah lui interdira alors le paradis et son refuge sera le feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs ! »  La table servie - 72)

Et parmi cela, le sacrifice pour un autre qu’Allah, comme les sacrifices qui sont fait en faveur des tombeaux ou des djinns.

Celui qui place des intermédiaires entre lui et Allah, les invoque et leur demande l’intercession et place sa confiance en eux. Celui-ci devient mécréant à l’unanimité  idjma’).

Celui qui ne reconnaît pas la mécréance des polythéistes ou a un doute sur cela ou authentifie leurs confessions est lui-même mécréant.

Celui qui croit que la voie d’un autre que le prophète   est plus complète, ou bien que la loi d’un autre que lui est meilleur, comme c’est le cas pour ceux qui préfèrent la loi des diables  tawaghith) à celle du prophète  , ou ceux qui préfèrent la législation  humaine) à celle de l’islam.

Celui qui déteste une chose venant du prophète   est un mécréant et même s’il la met en pratique.

Celui qui prend en dérision une chose de la religion du prophète  , de sa récompense ou de son châtiment est un mécréant. La preuve de cela est le verset suivant :

)قُلْ أَبِاللَّهِ وَآيَاتِهِ وَرَسُولِهِ كُنتُمْ تَسْتَهْزِئُونَ  65) لا تَعْتَذِرُوا قَدْ كَفَرْتُمْ بَعْدَ إِيمَانِكُمْ(

« -Dis est-ce d’Allah, de ses versets et de son messager que vous vous moquiez ?

-Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru »  Le repentir – 65 et 66)

La sorcellerie  a-sihr) et ce qu’elle contient comme le fait de détourner  sarfoun) ou de rattacher, lier  ‘atfoun)  il entend par cela le fait d’agir afin de détourner l’Homme de l’amour de sa femme ou d’agir afin qu’ils s’aiment l’un et l’autre). Celui donc qui la pratique ou en est satisfait devient mécréant. La preuve en est le verset suivant :

)وَمَا يُعَلِّمَانِ مِنْ أَحَدٍ حَتَّى يَقُولا إِنَّمَا نَحْنُ فِتْنَةٌ فَلا تَكْفُرْ(

« Mais ceux-ci n’enseignaient rien à personne, qu’ils n’aient dit d’abord : “Nous ne sommes rien qu’une tentation, ne sois pas mécréant »  La vache - 102)

L’aide et le soutien des polythéistes contre les musulmans, la preuve de cela est le verset suivant :

)وَمَنْ يَتَوَلَّهُمْ مِنْكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ إِنَّ اللَّهَ لا يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ(

« Et celui d’entre-vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs, Allah ne guide pas le peuple injuste »  La table servie - 51)

Celui qui croit que certaines personnes peuvent sortir de la loi  chari’a) de Mohammed comme Khadir a pu sortir de la loi de Moise u. Je dis  l’auteur): "comme c’est le cas des extrémistes soufis qui croient que lorsqu’ils atteignent un certain niveau, ils n’ont plus besoin de se conformer à la sunna du prophète".

Se détourner de la religion d’Allah sans l’apprendre ni la pratiquer, la preuve de cela est le verset suivant :

)وَالَّذِينَ كَفَرُوا عَمَّا أُنْذِرُوا مُعْرِضُونَ(

« Ceux qui ont mécru se détournent de ce dont ils ont été avertis »  Les dunes - 3)

)وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنْ ذُكِّرَ بِآيَاتِ رَبِّهِ ثُمَّ أَعْرَضَ عَنْهَا إِنَّا مِنْ الْمُجْرِمِينَ مُنتَقِمُونَ(

« Qui est plus injuste que celui à qui les versets sont rappelés et qui ensuite s’en détourne ? Nous nous vengerons certes des criminels”  La prosternation - 22)

Le cheikh de l’islam Mohammed ibn abdel-Wahhab, qu’Allah lui face miséricorde, a dit: "Il n’y a pas de différence, dans l’ensemble de ces annulations, entre celui qui plaisante, qui est sérieux ou qui a peur, sauf celui qui est obligé ou forcé de le faire. Tout ceci  ces annulations) est ce qu’il y a de plus dangereux et de plus fréquent, le musulman doit donc y prendre garde et craindre que cela ne l’atteigne. Nous demandons protection à Allah de ce qui encoure sa colère et son dur châtiment".

Related Articles with Les implications des deux témoignages