Mise en Garde contre les tentatives d’atteinte à la Sunna

Site Team

Il convient de prendre garde à un groupe d’égareurs[1], dont la méthode et le mal se sont manifestés à cette époque. Ceux-ci sèment le doute au sujet de la Sunna du messager (g) et disent :

- « Le Coran nous suffit et nous n’avons pas besoin de la Sunna », s’appuyant sur des arguments tels que Sa parole (c) :

{ مَّا فَرَّطۡنَا فِي ٱلۡكِتَٰبِ مِن شَيۡءٖۚ }

« Nous n’avons rien omis d’écrire dans le Livre[2]. »

Ou encore Sa parole :

{ وَنَزَّلۡنَا عَلَيۡكَ ٱلۡكِتَٰبَ تِبۡيَٰنٗا لِّكُلِّ شَيۡءٖ }

« Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose[3]. »

Ils prétendent que la Sunna n’est pas de source multiple (Mutawâtirah) et qu’elle a été rapportée par des hadiths aux sources singulières (Âhâd[4]), et que les rapporteurs peuvent tout à fait se tromper ou mentir tandis que le Coran est le seul digne de confiance. En conséquence, selon eux, [l’attitude à adopter est que] « ce dont nous a confiance, nous le prenons et nous délaissons ce qui contient une part de doute ».

Voilà ce qu’ils disent – qu’Allah les défigure ! Et ceux-là, en réalité, ne cherchent qu’à anéantir la religion mais de manière trompeuse et pernicieuse car ils ne peuvent pas dire directement aux gens : « Délaissez la religion » ou bien « Délaissez l’Islam ». Au contraire, ils utilisent une méthode fourbe et diabolique qui consiste à dire :

- « Œuvrez avec le Coran, qui vous suffit et vous affranchit de la Sunna », car ils savent que si la Sunna est anéantie – qu’Allah en décide autrement – alors toute la législation le sera, car la Sunna, comme nous le savons, explicite le Coran. Et si nous obéissions à ceux-là – qu’Allah en décide autrement – et n’œuvrions pas par la Sunna, alors comment ferions-nous la prière ? Comment jeûnerions-nous ? Comment donnerions-nous la Zakât ? Comment accomplirions-nous le pèlerinage ? Comment distinguerions-nous entre le licite et l’illicite dans les opérations commerciales et autres ? Et comment connaitrions-nous les actes interdits dans le mariage… ? Or, l’accès à tout cela n’a pas d’autre moyen que la Sunna. Ainsi, (si nous leur obéissons) toute la religion sera abolie.

Et certes, le messager d’Allah (g) nous a informé au sujet de ces personnes et a divulgué leurs stratagèmes, il y a de cela quatorze siècles, en disant :

« Peu s’en faut pour qu’un homme rassasié, accoudé sur son lit[5], dont lui parvient un récit de moi, ne dise : « Il y a entre nous et vous le Livre d’Allah, ce qu’Il a rendu licite, nous le rendons licite, et ce qu’il a interdit, nous l’interdisons ». Il dit alors (g) : « N’est-ce pas que j’ai reçu le Livre et son équivalent avec ?[6] ».

Aussi, ce hadith illustre l’un des miracles évidents du messager (g) puisqu’il s’est clairement produit ce dont il a informé. En effet, le prophète (g) nous a mis en garde contre ceux-là et nous a expliqué qu’il avait reçu le Coran, et qu’il avait également reçu la Sunna, tous deux venants d’Allah (c). Allah a dit :

{ وَمَا يَنطِقُ عَنِ ٱلۡهَوَىٰٓ ٣ إِنۡ هُوَ إِلَّا وَحۡيٞ يُوحَىٰ }

« Et il ne prononce rien sous l’effet de la passion; ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée[7]. »

Quant à ce qu’ils ont dit du Coran, affirmant qu’il est venu de multiples sources (Mutawâtir) confirmées de manière catégorique et que la Sunna n’est venue qu’avec des sources uniques et qu’elle contient donc une part de défaut et qu’elle n’a pas valeur de preuve au même titre que le Coran, ceci est une parole absurde et sa pertinence est insignifiante, car la Sunna, comme nous l’avons éclairci, n’est pas venue comme simple excédent.

Par ailleurs, elle n’est pas comparable aux histoires des écrivains ou aux légendes…Au contraire, elle observe des règles et des chaînes de transmission bien précises. Elle a, dans ses rangs, des hommes qui la protègent et qui veillent à sa conservation, depuis l’époque du prophète (g) jusqu’à la nôtre et cela perdurera jusqu’à ce qu’Allah l’aura décidé. De plus, la Sunna est bien-gardée et préservée par Allah Lui-même, à lui la Toute-puissance.

Ainsi, il n’y a aucune marge de manœuvre dans la Sunna pour celui qui veut s’en jouer. Et nous avons démontré précédemment que les gardiens de la Sunna ont mis en évidence les caractéristiques de tout menteur ou narrateur faible, ainsi que celles des gens de confiance dont une erreur a pu se glisser dans leur transmission, ou encore ceux à qui il est arrivé un événement qui a affaibli leur transmission, comme ceux qui ont été induits en erreur par des fausses narrations ou des ajouts.

Aussi, la Sunna est trop admirée dans les cœurs des musulmans pour que puissent se l’approprier des mains perverses, des imposteurs ou autres affabulateurs. Elle ne cessera d’être – et la louange est à Allah – telle qu’elle a été rapportée du messager d’Allah (g), acheminée par des gens de confiance vers des gens de confiance, et recueillie dans les recueils prophétiques. Et c’est par cela que l’on répond à ces semeurs d’ambigüités et imposteurs : la Sunna du messager d’Allah (g) reste authentique et solide, aucun défaut ou doute ne l’atteint, et ceci par la grâce d’Allah et Son immense bienfait envers Ses créatures !

Quant à celui qui dénigre la Sunna du messager (g) et prétend qu’il n’est pas autorisé de l’appliquer et que l’on ne doit œuvrer que par le seul Coran, alors il est mécréant car il a renié la seconde base de la religion qui est la Sunna. C’est comme s’il disait : « N’obéissez pas au messager ! Mais n’obéissez qu’à Allah ! » Alors que par cela, il n’a pas obéi à Allah puisqu’Allah Lui-Même a ordonné d’obéir au messager. Il a donc, de ce fait, ni obéi à Allah, ni obéi au messager. Et Allah, qu’Il soit glorifié, a dit :

{ وَمَآ ءَاتَىٰكُمُ ٱلرَّسُولُ فَخُذُوهُ وَمَا نَهَىٰكُمۡ عَنۡهُ فَٱنتَهُواْۚ }

« Prenez ce que le messager vous donne ; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en[8]. »

Et Il a dit :

{ وَ مَا يَنطِقُ عَنِ ٱلۡهَوَىٰٓ ٣ إِنۡ هُوَ إِلَّا وَحۡيٞ يُوحَىٰ }

« Et il ne prononce rien sous l’effet de la passion; ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée[9]. »

Il existe une autre faction, qui est apparue à notre époque, dont les adeptes se jouent de la Sunna. Ce sont ceux qui ont n’ont pas reçu la science des savants mais l’ont prise directement des livres et se sont éduqués à partir de « feuillets ». Les voilà qu’ils s’amusent avec la Sunna du message (g), l’authentifient, l’affaiblissent et analysent le hadith alors qu’ils n’ont aucun crédit dans la science du hadith et ses termes techniques. Il est à craindre de ceux-ci encore plus qu’il l’est de la première faction (décrite précédemment), car l’ignorance du premier groupe est évidente alors que ceux-ci se cachent derrière leur prétention de connaître la science et de faire de la recherche. Et il n’y a de force ni de puissance que par Allah !

Nous demandons à Allah le Tout-Puissant qu’Il comble la communauté de succès en leur accordant la science utile et l’œuvre pieuse, qu’Il nous inspire notre guidée, qu’Il nous montre la vérité et nous permette de la suivre et qu’Il nous montre le faux et nous en détourne, Il est certes Capable de toute chose. Et que la prière et le salut soient sur notre prophète Muhammad.

 

 



[1] Littéralement : personnes qui essaient de faire passer les autres pour des gens égarés.

[2] S. 6, v. 38.

[3] S. 16, v. 89.

[4] NdT : « Mutawâtirah » désigne un hadith dont les chaînes de transmission sont extrêmement nombreuses de sorte qu’il est impossible qu’un nombre aussi important de rapporteurs aient pu tous se tromper simultanément, c’est par exemple le cas du Coran et de ses sept lectures et d’un bon nombre de hadiths. « Âhâd » désigne des hadiths qui n’ont que quelques chaînes de transmission, mais qui peuvent être parfaitement authentiques.

[5] NdT : la description de ces personnes montre bien que celles-ci se complaisent dans leur confort et ne recherchent pas la science – Tafsîr Al-Qurtubî.

[6] Rapporté par l’imam Ahmad.

[7] S. 53, v. 3-4.

[8] S. 59, v. 7.

[9] S. 53, v. 4.

Related Articles with Mise en Garde contre les tentatives d’atteinte à la Sunna