Précisions essentielles relatives au rang de la femme en Islam

Site Team

La louange est à Allah, Seigneur des mondes, et que la prière et le salut soient sur notre prophète Muhammad, ainsi que ses proches et tous ses compagnons.

 

Justification du choix de ce thème

Il se peut que certains s’étonnent du choix de ce sujet en particulier et se demandent s’il n’y a pas de sujet plus important.


Réponse : ce sujet a été particulièrement sélectionné [d’une part] pour répondre aux ambigüités qui ont été diffusées à son propos, et [d’autre part] pour souligner que la femme occupe une place essentielle dans la société. En effet, elle est le pilier originel de la descendance, à partir duquel s’établit toute communauté. Ainsi, sa vertu a des répercussions bienheureuses sur ses enfants et les membres de sa famille.

Un poète[1] dit à ce propos :


« La mère est une véritable institution.

Si tu l’apprêtes, Tu apprêtes une génération aux nobles racines ».

Il sera question ici de répondre aux ambigüités de ceux qui ont pris la femme comme prétexte derrière lequel ils se dissimulent pour dénigrer l’Islam et corrompre la femme, afin que la société se corrompe par son biais. Les ennemis d’Allah et de Son messager (m) n’ont cessé, en tout temps et en tout lieu, de semer la corruption sur terre, afin de saccager « culture et bétail[2] ».


Ainsi, le thème de la femme est d’une grande importance, il convient donc d’y accorder de l’attention, et de démontrer le rang qu’elle occupe dans l’Islam, afin que se dissipe le brouillard diffusé par les prétentions des égareurs.


A notre époque, la femme est devenue un sujet de mode : la plupart des chaines radio, journaux et magazines en traitent de manière insistante. C’est par tous ces canaux que surviennent de nombreuses idées ambigües qui peuvent probablement apparaître désirables à l’œil des personnes naïves et ignorantes. Aussi, si on passe en revue l’histoire de la femme depuis des siècles, son importance dans l’Islam nous apparait clairement, et c’est aussi le cas dans toutes les religions « célestes[3] ».

 



[1] Cf. « Dîwân Hâfizh Ibrâhîm ».

[2] Allusion au verset 205, de la sourate 2.

[3] L’auteur fait allusion aux religions dites « du Livre », autrement dit la religion juive et la religion chrétienne.

Related Articles with Précisions essentielles relatives au rang de la femme en Islam