PREMIERE PARTIE -LA DEVIATION DOGMATIQUE DANS LA VIE HUMAINE

Site Team

 

Première partie

La déviation dogmatique dans la vie humaine

Allah a créé les créatures afin qu’ils l’adorent et leur a facilité les moyens de concrétiser cela comme la nourriture. Allah dit:

)وَمَا خَلَقْتُ الْجِنَّ وَالإِنسَ إِلاَّ لِيَعْبُدُونِ  56) مَا أُرِيدُ مِنْهُمْ مِنْ رِزْقٍ وَمَا أُرِيدُ أَنْ يُطْعِمُونِ  57) إِنَّ اللَّهَ هُوَ الرَّزَّاقُ ذُو الْقُوَّةِ الْمَتِينُ(

« Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent.

- Je ne cherche pas d'eux une subsistance ; et Je ne veux pas qu'ils me nourrissent. »  Celles qui éparpillent - 56)

L’âme, de par sa propre nature reconnaît la seule divinité d’Allah, l’adore par amour sans lui donner des associés. Malheureusement, la cause de sa déviation repose sur tout ce que les diables d'entre les hommes et les djinns lui enjolivent, s'inspirant trompeusement les uns aux autres de paroles embellies. L’unicité est donc fondée comme prédisposition naturelle alors que le polythéisme est contingent : Allah dit :

)فَأَقِمْ وَجْهَكَ لِلدِّينِ حَنِيفاً فِطْرَةَ اللَّهِ الَّتِي فَطَرَ النَّاسَ عَلَيْهَا لا تَبْدِيلَ لِخَلْقِ اللَّهِ(

« Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [pour Allah], telle est la nature qu'Allah a originellement donnée aux hommes - pas de changement à la création d'Allah » Les romains - 30)

Le prophète   a dit: « Chaque enfant naît suivant la saine nature  fitra), ce sont ses parents qui ensuite, le rendent juif, chrétien ou mage »  rapporté par Boukhari et Mouslim). L’origine  cultuel) chez les enfants d’Adam est donc l’unicité et la religion de l’islam sur laquelle Adam, que la paix soit sur lui, chemina ainsi que ceux qui vinrent après lui durant de longs siècles. Allah dit:

)كَانَ النَّاسُ أُمَّةً وَاحِدَةً فَبَعَثَ اللَّهُ النَّبِيِّينَ مُبَشِّرِينَ وَمُنذِرِينَ(

« Les gens formaient  à l'origine) une seule communauté  croyante). Puis, Allah envoya des prophètes comme annonciateurs et avertisseurs » la vache - 213)

La première apparition du polythéisme et de la dérivation dans la croyance fut chez le peuple de Noé, le premier des envoyés. Allah dit:

) إِنَّا أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ كَمَا أَوْحَيْنَا إِلَى نُوحٍ وَالنَّبِيِّينَ مِنْ بَعْدِهِ(

« Nous t'avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. » Les femmes - 163)

Ibn Abass ydit: "Il y avait entre Adam et Noé dix siècles, tous sous le règne de l’islam".

Ibn al Quayim dit : "cet avis est absolument juste sans aucune équivoque, car la lecture de Oubai ibn Ka’b y du verset précédent) : « puis après qu’ils eurent divergé Allah envoya des prophètes ».

Le verset dans la sourate de Younouss :

) وَمَا كَانَ النَّاسُ إِلاَّ أُمَّةً وَاحِدَةً فَاخْتَلَفُوا(

« Les gens ne formaient  à l'origine) qu'une seule communauté. Puis ils divergèrent » 19) témoigne de cette lecture.

Ibn al Quayim veut dire que l’envoi des messagers a été la conséquence de leurs divergences à propos de leur authentique religion, comme cela était le cas des Arabes lorsqu’ils pratiquaient la religion d’Ibrahim ujusqu’à que ‘Amr ibn Loubay al-Khouza’i  changea cette religion en important des statues dans la terre des Arabes, la terre du hidjaz plus particulièrement. Elles  ces statues) furent adorées en dehors d’Allah ce qui engendra la propagation de l’associationnisme dans la terre sainte et ses alentours. Puis fut envoyé le prophète Mohammad  , le dernier des messagers. Il appela les gens à se conformer à la religion d’Ibrahim u, il combattit pleinement dans le sentier d’Allah jusqu’à ce que revint la croyance de l’unicité et la religion d’Ibrahim uet que furent détruites les statues et que la religion fut par son biais parachevée et son bienfait sur les mondes complété. Les gens des meilleures générations cheminèrent sur cette voie jusqu’à l’expansion de l’ignorance dans les siècles qui suivirent et l’infiltration des autres religions. Alors réapparut le polythéisme dans cette communauté à cause des prêcheurs de l’égarement et l’édification faite au-dessus des tombes représentant la grandeur vouée aux proches d’Allah et aux pieux et le soi-disant amour porté à ces derniers au point où furent construites des mausolées au dessus de leurs tombes et furent pris en idoles adorées en dehors d’Allah, par différentes sortes d’adoration comme les invocations, la demande de secours, le sacrifice et les vœux en vue de leur rang. Ils nommèrent cet associationnisme : intercession  tawassoul) des pieux et manifestation de l’amour qu’ils leur portent, et ceci n’est point de l’adoration, d’après ce qu’ils prétendirent. Ils oublièrent que cette parole est la même que celle des polythéistes lorsqu’ils dirent :

) مَا نَعْبُدُهُمْ إِلاَّ لِيُقَرِّبُونَا إِلَى اللَّهِ زُلْفَى(

« Nous ne les adorons que pour qu'ils nous rapprochent davantage d'Allah »  Les groupes - 3)

Malgré l’avènement du polythéisme dans l’humanité d’aujourd’hui et d’hier, fort est de constater que la plupart des gens croient en la souveraineté d’Allah, en fait leur associationnisme n’est autre que dans l’adoration comme Allah dit :

)وَمَا يُؤْمِنُ أَكْثَرُهُمْ بِاللَّهِ إِلاَّ وَهُمْ مُشْرِكُونَ(

« Et la plupart d'entre eux ne croient en Allah, qu'en lui donnant des associés. » Joseph - 106)

Personne ne conteste l’existence du souverain excepté une minorité insignifiante comme Pharaon, les athées  dahriyoune) et les communistes de notre époque. Leur reniement n’est autre qu’orgueil, car ils sont bel et bien contraints de l’admettre en eux-mêmes comme Allah dit :

)وَجَحَدُوا بِهَا وَاسْتَيْقَنَتْهَا أَنْفُسُهُمْ ظُلْماً وَعُلُوّاً(

« Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu'en eux - mêmes ils y croyaient avec certitude.»  Les fourmis - 14)

Leurs raisons attestent que toute créature nécessite un créateur et que toute chose existante implique forcément un auteur à l’origine de son existence et que le système ordonné et précis de l’univers nécessite un gérant, sage, capable  de toute chose) et omniscient. Celui qui le nie est donc soit un aliéné, soit un prétentieux insensé et stupide. On ne prête donc pas d’importance à tout cela.

Related Articles with PREMIERE PARTIE -LA DEVIATION DOGMATIQUE DANS LA VIE HUMAINE