Qui sont les Témoins de Jéhovah? (partie 1 de 3): Sont-ils chrétiens ou membres d’une secte?

Site Team

Selon des estimations datant de 2011, il y aurait 7,6 millions de Témoins de Jéhovah (TJ) formant plus de 109 000 congrégations, réparties dans plus de 200 pays.[1]  Comme le nom l’indique, il s’agit d’une religion évangélique.  Ses membres, hommes et femmes de tous âges, font activement du porte à porte dans l’espoir de partager leur compréhension de la Bible avec les gens de leur communauté.  Vous les avez peut-être aperçus au sein de votre propre communauté; présents, la plupart du temps, sous forme de petits groupes familiaux, vêtus de manière modeste.  Ils frappent ou sonnent aux portes pour distribuer des brochures qui invitent les gens à réfléchir aux grandes questions de la vie telles « Aimeriez-vous vivre dans un monde sans maladies et sans pauvreté? ».  Les Témoins de Jéhovah ne doivent pas être confondus avec les mormons prosélytes, qui sont des  jeunes hommes le plus souvent vêtus d’un costume noir et qui se déplacent par groupe de deux.  En 2012, les TJ ont passé 1,7 milliards d’heures dans de telles activités évangéliques et ont distribué plus de 700 millions de livres et brochures.[2]

Les TJ enseignent la non-coopération avec ce qu’ils considèrent comme les forces de Satan sur terre, et manifestent cela en refusant de saluer n’importe quel drapeau et en s’opposant à tout effort de guerre.  Cela a souvent créé des conflits avec leurs voisins et avec leurs gouvernements et les a rendus particulièrement impopulaires dans plusieurs pays, surtout en Amérique du nord et à travers l’Europe.  En 1936, des  enfants de TJ furent expulsés d’écoles publiques et souvent placés en familles d’accueil, un peu partout aux États-Unis.  Durant la seconde guerre mondiale, les TJ furent lourdement persécutés.  L’Allemagne nazie les traita de manière particulièrement sauvage et des millions furent exterminés dans des camps de concentration.  La religion fut même bannie au Canada en 1940 et en Australie en 1941.  Certains de leurs membres furent emprisonnés et d’autres furent internés dans des camps.  Leurs détracteurs les accusèrent de choisir délibérément de mourir en martyrs afin de prouver la doctrine selon laquelle ceux qui s’évertuent à plaire à Dieu sont persécutés.[3]

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une religion fermée ou secrète, la plupart d’entre nous ne connaissent à peu près rien sur les TJ. Leurs origines remontent à 1870, en Pennsylvanie, aux États-Unis, lorsque Charles Taze Russell (1852-1912) établit un groupe d’étude de la Bible.  Les leçons intensives du groupe amenèrent ses membres à rejeter beaucoup de croyances chrétiennes traditionnelles.  En 1880, ils formaient 30 congrégations réparties dans sept états américains.  Ces groupes furent ensuite connus en tant que Watch Tower (tour de garde), puis comme la Watchtower Bible and Tract Society.  En 1908, Russell déménagea le siège social à Brooklyn, New York, où il est toujours aujourd’hui.  Le groupe prit le nom de « Témoins de Jéhovah » en 1931, sous la direction de Joseph Franklin Rutherford.

Jéhovah est une traduction anglaise du nom de Dieu dans les écritures hébraïques et Rutherford emprunta ce nom d’un passage de la Bible,  Isaïe 43:10.  La Bible des TJ, connue comme la traduction du Nouveau Monde, traduit ce passage comme suit : « Vous êtes mes témoins » est la déclaration de Jéhovah, « même mon serviteur que j’ai choisi… ».  Après leurs humbles débuts, au 19ème siècle, en Pennsylvanie, les TJ sont maintenant, au 21ème siècle, une organisation mondiale soutenue par les opérations multinationales de la société Watch Tower Society.  La société met l’emphase sur la publication et la distribution de magazines, de livres et de brochures pour propager ses idées et a beaucoup bénéficié des innovations technologiques récentes.[4]  Malgré cela, les TJ continuent d’être dénigrés et persécutés à travers le monde.

Les non-chrétiens tendent à penser que les TJ forment une religion chrétienne et les TJ eux-mêmes se définissent comme une branche du christianisme.  Cependant, plusieurs chrétiens de par le monde ne sont pas d’accord avec cette affirmation. Certains expriment leur désaccord avec tant de véhémence que la persécution des TJ a été, dans plusieurs pays, initiée par les gouvernements eux-mêmes.  L’organisme canadien Religious Tolerance (tolérance religieuse)  reçoit tellement de courriels s’opposant à l’usage du terme « chrétien » en référence aux TJ que leur site web affiche un message d’avertissement qui dit  « Svp, ne nous envoyez pas de messages injurieux… Ceci n’est pas un site officiel des témoins de Jéhovah ».  Qu’y a-t-il, dans ce groupe, branche du christianisme, secte ou culte religieux qui met tellement les gens en colère? 

Les témoins de Jéhovah se définissent eux-mêmes comme une fraternité mondiale qui transcende les frontières nationales et les liens de loyauté ethniques.  Ils croient que puisque le Christ a proclamé que son royaume n’était pas de ce monde et qu’il a refusé d’accepter une couronne temporelle, ils doivent eux-mêmes se séparer de ce monde et s’abstenir de s’impliquer en politique.[5]

Un bref aperçu de la religion des TJ semble dépeindre l’image d’un groupe qui possède un système de croyances similaire à l’islam.  Ils croient en un Dieu unique et s’opposent catégoriquement à l’idée de la trinité.  L’homosexualité est un péché majeur, les rôles des hommes et des femmes sont clairement définis, ils évitent de célébrer les fêtes d’origine païenne et refusent toute allégeance à toute forme de gouvernement qui n’est pas basé sur les lois de Dieu.  On pourrait croire que cela ressemble un peu à l’islam, car vu ainsi, cela ne ressemble certainement pas au christianisme tel que nous le connaissons.

Si nous nous penchons de plus près sur le système de croyances des TJ, nous trouvons qu’en dépit de ces similarités initiales, ils ont très peu d’éléments communs avec l’islam sauf, peut-être, que ce sont deux religions qui s’attendent à un engagement majeur de la part de leurs membres.  Leurs croyances incluent aussi beaucoup d’informations à propos de la fin des temps ou des jours derniers.  Ils ont prédit à plusieurs occasions la fin du monde tel qu’on le connaît; toutefois, ces dates sont venues et sont passées sans que rien ne se produise.

Dans la partie 2, nous allons jeter un regard plus approfondi sur les théories de la fin des temps des TJ et nous allons les comparer avec ce que disent la Bible et l’islam à ce sujet.  Nous allons également jeter un regard éclairé sur les croyances qui semblent être en accord avec l’islam et sur les concepts qui sont rejetés  à la fois par la majorité des chrétiens et des musulmans.

 


Note de bas de page:

[1] (http://www.watchtower.org/e/statistics/worldwide_report.htm)

[2] (http://www.religioustolerance.org/witness.htm)

[3] Barbara Grizzuti Harrison, Visions of Glory, 1978, chapitre 6.

[4] http://www.patheos.com/Library/Jehovahs-Witnesses/Historical-Development.html

[5] Gene Owens; Nieman Reports, automne 1997. (http://www.bbc.co.uk/religion/religions/witnesses/beliefs/beliefs.shtml)

 

Related Articles with Qui sont les Témoins de Jéhovah? (partie 1 de 3): Sont-ils chrétiens ou membres d’une secte?