Réfutation des preuves des Chrétiens à propos de la déification de l’Esprit Saint

Site Team

 

Réfutation des preuves des Chrétiens à propos de la déification de l’Esprit Saint
 
Il était possible de nous contenter des divers sens de l’Esprit Saint, extraits de la Bible et que nous avons cités pour rejeter cette étrange conviction. L’idée qu’ils se font de l’Esprit Saint ne se trouve pas dans leur Livre et l’on peut nous en rassurer de leur excentricité en méditant les nombreux morceaux qui ont, amplement, développé ce sujet.
 
Il est un être concret qui a pris différentes formes et est descendu sur terre : L’Esprit Saint descendit sur Jésus sous une apparence corporelle comme une colombe…Luc 3/22). Cette colombe était-elle un Dieu digne d’être adoré? Peut-on lui donner les attributs de la Gloire et de la Majesté que l’on adresse au Tout Puissant ? Une autre fois, plus exactement le jour de la Pentecôte, l’Esprit Saint se présenta aux apôtres sous formes de langues de feu : Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils se trouvaient tous réunis ensemble. Tout à coup il eut un bruit qui venait du ciel comme le souffle d’un violent coup de vent : la maison où ils se tenaient en fut toute remplie, alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint. (Les actes des apôtres 2-1/4). Et pourquoi l’archange Gabriel ne serait-il pas l’Esprit Saint, comme il est mentionné dans leur Livre? Gabriel a contacté Corneille et Pierre : L’Esprit lui dit : « Voici trois hommes qui te cherchent. Debout, descends et pars avec eux sans hésiter car c’est moi qui les ai envoyés » Pierre descendit rejoindre ces hommes et leur dit « Me voici, je suis celui que vous cherchez. Quelle est la raison de votre visite ?» Ils répondirent : « Un ange saint a révélé à Corneille… qu’il devait te faire venir dans sa maison pour écouter ce que tu as à lui dire.» (Les actes des apôtres 10-20/22). C’est le même archange qui a parlé à Pierre et à Corneille, demandant à ce dernier d’inviter chez lui, par l’intermédiaire de ses émissaires, le chef des apôtres et futur premier pape. Gabriel est, parmi tous les anges, l’ennemi des enfants d’Israël. Il est Celui qui les sauva plusieurs fois mais lorsqu’ils persistèrent dans leur mécréance et leur obstination, il s’irrita contre eux, se transforma en adversaire et les foudroya de ses châtiments. Le prophète Elie a enregistré : Il avait dit : « Vraiment, ils sont mon peuple, des fils qui ne trompent pas et il fut pour eux un Sauveur dans toutes leurs détresses. Ce n’est pas un délégué ni un messager, c’est lui, en personne, qui les sauva dans son amour et dans sa compassion, c’est lui-même qui les racheta. Il les souleva, il les porta, tous les jours d’autrefois. Mais ils se cabrèrent et accablèrent son Saint Esprit. Alors il se retourna contre eux en ennemi, lui-même se mit en guerre contre eux. (Esaïe 63-8/10),Ils ont affligé l’archange et son amour pour eux s’est changé en calamité. L’Esprit Saint les a accompagnés lors de leur sortie d’Egypte. Son peuple alors se rappela les jours du temps de Moïse : « Où est Celui qui fit remonter de la mer le pasteur de son troupeau ? Où est Celui qui mit en lui le Saint Esprit… Celui qui fendit les eaux pour se faire un nom éternel ? » (Esaïe 63/11). Cet archange appartient à Dieu, il n’est pas l’un de ses hypostases. Il est mentionné dans le livre de l’Exode : « Je vais envoyer un ange devant toi pour te garder en chemin et te faire entrer dans le lieu que j’ai préparé. » (L’Exode 20/23). L’Esprit Saint était justement l’archange qui les avait accompagnés. L’Esprit de Dieu n’est pas particulier à Gabriel mais tous les autres anges sont ainsi nommés : « Et je vis un agneau au milieu du trône, entouré par les quatre êtres vivants et les anciens. Il semblait avoir été égorgé. Il avait sept cornes ainsi que sept yeux qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.» (L’Apocalypse 5/6). Les âmes que l’évangéliste Jean a vues n’étaient pas des dieux, autrement la trinité chrétienne se serait modifiée en une dizaine d’hypostases. Le sujet sur les sept esprits de Dieu a été répété deux autres fois. Il a écrit : « Du trône sortaient des éclairs, des voix, des tonnerres. Sept lampes ardentes brûlaient devant le trône, ce sont les sept esprits de Dieu.» (L’Apocalypse 4/5), et encore : A l’ange de l’Eglise qui est à Sardes, écris : « Ainsi, parle celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles (L’Apocalypse 3/1)
 
Mais quelque soit l’Esprit Saint, il n’est pas un dieu, la preuve qu’il ne l’est pas c’est qu’il ignore, comme toutes les créatures divines, la fin des Temps, car seul le Père le sait. Mais ce jour ou cette heure, nul ne les connaît, ni les anges du ciel, ni le Fils, personne sinon le Père. (Marc 13/32). Il ne l’est pas, non plus, parce qu’il est un don accordé par Dieu aux hommes vertueux, comme Jésus lui-même l’a dit : Tout mauvais que vous êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants. A combien plus forte raison, le Père qui est au ciel donnera-t-il le saint esprit à ceux qui le Lui demandent (Luc 11/13). Dieu le Sublime représentant la troisième hypostase ne peut être un cadeau que des personnes peuvent posséder. Si l’Esprit Saint était un Dieu, nous aurions été obligés de déifier les individus qui l’ont reçu. Citons, parmi ces derniers, le prophète et roi David  (Les Rois I 6/13). Et aussi sur Siméon : L’Esprit Saint était sur Siméon. (Luc 2/25). L’Esprit Saint s’installa dans Marie : L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très Haut te couvrira de Son Ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera Saint et sera appelé Fils de Dieu (Luc 1/35). Elle se trouva enceinte de Jésus : Marie, mère de Jésus, se trouva enceinte par le fait de l’Esprit Saint (Matthieu 1/18). La même expérience se répéta avec les élèves : Vous recevrez une force quand le Saint-Esprit descendra sur vous, vous serez alors mes témoins… (Les actes des apôtres 1/8). Ils se mirent alors à parler aisément grâce à l’assistance de l’Esprit Saint devant leurs juges : Et, lorsqu’on vous arrêtera pour vous conduire devant le tribunal, ne vous inquiétez pas de ce que vous aurez à dire, mais dites les paroles qui vous seront données à ce moment-là, car elles ne viendront pas de vous mais du Saint-Esprit (Marc 13/11)
 
Finalement, l’Esprit Saint s’établit dans les Corinthiens qui ont cru en Paul. Aussi ce dernier, s’adressant à eux, leur écrit : Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous… ? (Les Corinthiens I 6/19). Toutes ces personnalités mériteraient d’être vénérées si Dieu était étalé dans leur for intérieur et les avait remplies. L’Esprit Saint, encore une fois, n’est pas Dieu, car la Bible considère comme croyants certaines gens qui n’ont pas entendu parler de lui ; elle leur confère même le titre de disciples, en dépit de leur ignorance de ce prétendu dieu : Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul traversa la région montagneuse d’Asie mineure et arriva à Ephèse. Il y trouva quelques disciples et leur demanda : « Avez-vous reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru ? Ils lui répondirent : « Nous n’avons jamais entendu parler d’un Esprit Saint (Les actes des apôtres 19-1/2). Mais ce à quoi s’attachent les Chrétiens à propos de cette déification c’est cette affirmation de Jean Dieu est Esprit (Jean 4/24), et c’est là une fausse preuve car le texte ne décrit pas l’Etre ni Sa Nature mais il parle de l’un de Ses Attributs, uniquement, comme il le fait dans ces deux expressions : Dieu est Amour (Jean I 4/16) et Dieu est Lumière (Jean I 1/5)Jean voulait dire que Dieu n’est point visible parce qu’il n’a pas de corps matériel formé de chair et d’os. Luc confirme cette idée : un esprit n’a ni chair ni os. (Luc 34/39).
 
A la question : « Pourquoi dit-on que Dieu – qu’IL soit Glorifié – est Esprit?» les co-auteurs du livre }Explication des fondements de la foi{ont répliqué: « Pour attester qu’IL est indemne d’être aperçu et qu’il ne risque jamais d’être corrompu.[1] !» ‘Awad Sam‘âne partage le même avis. Il a écrit : « Dieu est Esprit, mais cela n’implique pas qu’IL ressemble aux esprits créés, mais cette affirmation signifie qu’IL n’est pas matériel ou composé ou limité.[2]»
 
Ainsi donc les vérificateurs pensent que l’Esprit Saint, lui non plus, n’est pas un dieu. La trinité est la conséquence des passions humaines, créée par les papes et les patriarches lors des divers conciles, sans aucun soutien solide, qui certifie cette conviction. Les prophètes n’en ont jamais entendu parler, Jésus ne l’a pas prescrite et ses apôtres ne l’ont jamais connue. L’encyclopédie catholique moderne a bien raison quand elle a consigné ; « La division du Dieu Unique n’a pas été instaurée dans la vie courante des Chrétiens et dans leurs croyances avant le quatrième siècle.[3]»
 
 
 
----------------------
 
[1]) Explication du fondement de la foi du Dr A. Watson et Dr Ibrâhîm Sa‘îd – Page 28.
 
[2]) Dieu dans le Christianisme de ‘Awad Sam‘âne – Page : 40.
 
[3]) L’absolution entre l’Islam et le Christianisme de Ibrâhîm Ahmed – Page : 95.

Related Articles with Réfutation des preuves des Chrétiens à propos de la déification de l’Esprit Saint