Règle concernant la personne âgée qui rompt le jeûne, s’acquitte de la Fidya et mange puis devient capable de jeûner

Site Team

Question

Mon père est atteint d’un cancer du côlon et il a subi une opération chirurgicale pour enlever la tumeur quatre jours seulement avant le mois de Ramadan. Louange à Allah, exalté soit-Il, sa santé est aujourd’hui meilleure. Il a essayé de jeûner le mois de Ramadan, mais il n’a pas pu car il souffre du diabète, de problèmes cardiaques et de problèmes de tension artérielle et parce qu’il est âgé de plus de 75 ans. Que doit-il faire : rattraper les jours qu'il n'a pas jeûnés ou nourrir des pauvres ? Il faut savoir qu’il a l’intention de jeûner le prochain mois de Ramadan si Allah, exalté soit-Il, nous fait vivre jusque-là; mais pour l’instant, il n’est pas capable de rattraper les jours de jeûne du mois de Ramadan. Lui est-il permis de nourrir des pauvres pour son jeûne manqué du mois de Ramadan cette année-ci et de jeûner le prochain mois de Ramadan ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et Salut soit sur Son Prophète.

 

Nous implorons Allah, exalté soit-Il, de guérir votre père et de lui accorder une longue vie pleine de santé.

 Quant à votre question sur son jeûne, il ressort de sa situation qu’il n’est pas capable de jeûner en raison de son âge avancé et des maladies par lesquelles Allah, exalté soit-Il, l’a éprouvé. Sur ce, il ne doit pas rattraper les jours de jeûne manqués et ne doit pas jeûner à l'avenir, mais il doit nourrir un pauvre pour chaque jour de jeûne manqué pendant le mois de Ramadan passé et lors des mois de Ramadan futurs. Cela est une obligation selon la majorité des savants et une recommandation selon certains savants de l’école malikite.

 

Ad-Dardir, qui est l’un des éminents savants de cette école, a dit : « Il est recommandé pour le vieillard et l’assoiffé qui sont dans l’incapacité de jeûner à n’importe quel moment de s’acquitter d’une Fidya (rachat expiatoire) sous forme d’un Mudd pour chaque jour de jeûne manqué»

 

Le Mudd  mesure approximativement 750 grammes et  la nourriture qu’il contient doit être la plus consommée dans le pays.

 

Si Allah, exalté soit-Il, guérit votre père, lui accorde la santé et qu’il est capable de jeûner, il devra alors rattraper ce qu’il a manqué durant les mois de Ramadan passés et ne pourra plus nourrir des pauvres à la place du jeûne, selon l’avis de l’école de l’imam Abou Hanifa, qu'Allah lui fasse miséricorde.

Al-Haskafi, de l’école de l’imam Abou Hanifa, a dit : « Et lorsqu’il en est capable, il doit rattraper son jeûne… »

 

Selon la majorité des savants, votre père n’est pas obligé de rattraper son jeûne, mais il doit jeûner les mois de Ramadan futurs. Ach-Charbini, de l’école de l’imam Ach-Chafiï, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Si la personne mentionnée est capable de jeûner après avoir rompu le jeûne, elle n’est pas obligée de rattraper ce jeûne. »

 

Al-Mardawi, de l’école de l’imam Ahmad, qu'Allah leur fasse miséricorde, a dit : « Si celui qui est incapable de jeûner en raison de son âge avancé ou d’une maladie incurable mange, puis devient capable de rattraper son jeûne manqué, l’avis correct de notre école est qu’il est concerné par le même verdict que celui qui ne peut accomplir le Hadj, qui mandate quelqu’un pour l'accomplir puis retrouve la santé. »

La règle de celui qui ne peut accomplir le Hadj est, selon les partisants de cette école, qu’il n’a pas à faire le Hadj si quelqu’un l’a accompli à sa place.

 

Et Allah sait mieux.

Related Articles with Règle concernant la personne âgée qui rompt le jeûne, s’acquitte de la Fidya et mange puis devient capable de jeûner