REVENONS A PRESENT À CETTE QUESTION :JESUS (PSAL) A-T-IL ETE CRUCIFIE ?

Site Team

REVENONS A PRESENT À CETTE QUESTION :

JESUS (PSAL) A-T-IL ETE CRUCIFIE ?
 

M. : Le Saint Coran énonce dans la Sourate 4 verset 157 que Jésus (PSAL) n’a pas été crucifié : «et à cause de leur parole « Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d’Allah »… Or, ils[1]ne l’ont ni tué ni crucifié ;… »  Croyez-vous toujours qu’il soit mort sur la croix ?

C. : Oui.  Les chrétiens croient qu’il est mort et qu’il est ensuite ressuscité

M. : La Bible dit que personne n’a pu être témoin de l’instant de sa résurrection.  Le sépulcre où Jésus était étendu a été découvert vide et il en a été conclu qu’il était ressuscité car les disciples et d’autres témoins l’avaient vu vivant après la prétendue crucifixion.  Ne serait-il pas possible, comme nous le dit le Coran, qu’il ne soit pas mort sur la croix ?

C. : Comment alors le prouver ?

M. : Vérifions les passages de la Bible qui vont dans ce sens. Accordez-vous plus d’importance aux paroles de Jésus ou aux ouï-dire des disciples, apôtres et autres témoins?

C. : De toute évidence davantage aux paroles de Jésus !

M. : Ce qui est en concordance avec les propos de Jésus: « Le Disciple n'est point au-dessus du maître, ni le serviteur au-dessus de son Seigneur.» (Matthieu  10 :24)

C. : Mais Jésus lui-même a dit qu’il ressusciterait d’entre les morts: « Et il leur dit : il est ainsi écrit, et ainsi il fallait que le Christ souffrît, et qu'il ressuscitât des morts le troisième jour. » (Luc 24 :46)

M. : La souffrance est souvent exagérée dans la Bible et qualifiée de  "mort"  comme l’a dit Paul dans sa Première Epître aux Corinthiens: « Par notre gloire que j'ai en notre Seigneur Jésus-Christ, je meurs de jour en jour » (c’est-à-dire je souffre de jour en jour) I Corinthiens 15 :31 .  Voici quelques-unes des preuves extraites de la Bible :

1)  Sur la croix, Jésus a supplié Dieu de le secourir: « … c'est-à-dire, Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? » (Matthieu 27 :46); « Disant : Père, si tu voulais transporter cette coupe loin de moi ; toutefois que ma volonté ne soit point faite, mais la tienne. » (Cette coupe est celle de la mort) (Luc 22 :42)

2) La prière de Jésus de ne pas mourir sur la croix a été exaucée selon Luc, Les Hébreux et Jacques.  Comment alors sa mort sur la croix peut-elle encore être alléguée?  « Et un Ange lui apparut du ciel, le fortifiant » (Luc 22 :43) ; « Qui durant les jours de sa chair ayant offert avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort et ayant été exaucé de ce qu'il craignait » (Hébreux 5 :7).  Un ange lui a donc assuré que Dieu ne le laisserait pas mourir.  Le mot "exaucé" dans la Bible signifie qu’une prière est acceptée.

Dieu a entendu les prières de Jésus, c’est-à-dire qu’Il les a exaucées et qu’Il l’a SAUVE DE LA MORT.  « … car la prière du juste faite avec véhémence est de grande efficacité »   (Jacques 5 :16)  Jésus a lui-même dit : « Demandez, et il vous sera donné ; cherchez, et vous trouverez ; heurtez, et il vous sera ouvert. Car quiconque demande, reçoit ; et quiconque cherche, trouve ; et il sera ouvert à celui qui heurte.  Et qui sera l'homme d'entre vous qui donne une pierre à son fils, s'il lui demande du pain ?  Et s'il lui demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? » (Matthieu 7 :7-10)  QUESTION : Si comme l’affirme Jésus, Dieu accepte et exauce toute prière d’un homme droit, alors celles de Jésus ont assurément également été exaucées, y compris celle de ne pas mourir sur la croix.  N’était-il pas un élu de Dieu ? Comment Dieu aurait-il pu se détourner de ses supplications et le laisser mourir sur la croix malgré ses prières alors qu’un ange lui avait fait savoir qu’il avait été "entendu".  Cela n’a aucun sens.  Rappelez-vous l’exemple dont s’inspire Jésus (PSAL).  Si un fils demande à son père du pain, lui donnera-t-il une pierre ?  Bien sûr que non !  Il est donc absolument illogique que Dieu n’ait pas exaucé sa prière de le sauver de la mort alors que nous savons tous qu’il était innocent et qu’il avait été "entendu".

3. Ses jambes n’ont pas été brisées par les soldats romains: «Les soldats donc vinrent, et rompirent les jambes au premier, et de même à l'autre qui était crucifié avec lui.  Puis étant venus à Jésus, et voyant qu'il était déjà mort, ils ne lui rompirent point les jambes. »  (Jean 19 :32-33)  Ces soldats qui ont déclaré sa mort sont-ils une source fiable?

C. : Je l’ignore

M. : N’est-il pas possible qu’ils aient voulu sauver Jésus après avoir découvert son innocence ?  Pilate lui-même a dit qu’il ne voulait pas que ses mains soient tachées du sang d’un innocent.  Il a ensuite pris un bol d’eau puis s’est lavé les mains symboliquement "du sang de cet innocent" devant les juifs qui réclamaient sa mort.

4. Si Jésus était mort sur la croix, son sang aurait coagulé et n’aurait pas coulé lorsque son flanc a été percé.  Tout médecin le confirmera.  Or, l’Evangile relate clairement que du sang et de l’eau ont coulé: « Mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et d’abord il en sortit du sang et de l’eau. »  (Jean 19 :34)   Il est donc une réalité scientifique et médicale qu’il était vivant, y compris selon Jean.

5.  Lorsque les Pharisiens ont demandé à Jésus de leur faire voir un signe prouvant qu’il était bien un messager de Dieu, sa réponse a été la suivante : «Car comme Jonas fut dans le ventre de la baleine trois jours et trois nuits, ainsi le Fils de l’homme sera dans le sein de la terre trois jours et trois nuits. » (Matthieu 12 :40). Oubliez un instant le facteur temps qui n’était en réalité pas de trois jours et trois nuits mais un jour (la journée du samedi uniquement), et deux nuits (vendredi et samedi soirs).  L’élément à retenir du signe de Jonas est : CAR COMME JONAS FUT !  Jonas était vivant dans le ventre de la baleine, et de la même manière Jésus était VIVANT dans le ventre de la terre. 

M. : Etes-vous d’accord que Jonas était vivant lorsqu’il a été expulsé du ventre de la baleine ?

C. : Oui !   La Bible le confirme.

M. : Le signe s’est donc accompli, à savoir qu’il était vivant comme il l’avait prophétisé.  Jésus lui-même a dit qu’il n’est pas mort sur la croix.  Le dimanche tôt dans la matinée, Marie Madeleine se rend au sépulcre et découvre que celui-ci est vide.  Elle aperçoit quelqu’un qui se tient debout et pense d’abord qu’il s’agit d’un gardien.  Après une conversation avec lui, elle apprend que cet homme est Jésus et tente de le toucher.  « Jésus lui dit : « ne me touche point ; car je ne suis point encore monté vers mon père ; … »  (Jean 20 :17)  « Ne me touche pas », peut-être parce que les récentes blessures lui feraient mal.  « Car je ne suis point encore monté vers mon père » signifie qu’il n’était pas mort mais toujours vivant.   Ce n’est que lorsqu’une personne meurt qu’elle monte vers Dieu.  C’est Jésus lui-même qui a fourni la preuve la plus incontestable qu’il n’est pas mort sur la croix.  Après cette prétendue crucifixion, les disciples ont cru que Jésus ne possédait plus d’enveloppe corporelle et qu’il avait été spiritualisé, comme le sont les corps ressuscités.

C. : Un instant.  Comment savez-vous que les corps ressuscités sont spiritualisés ?

M. : C’est ce que Jésus lui-même a dit dans la Bible : qu’ils deviennent des anges

C. : Dans quel passage de la Bible ?

M. : Dans Luc 20 :34-36 : « Et Jésus répondant leur dit : les enfants de ce siècle prennent et sont pris en mariage.  Mais ceux qui seront faits dignes d’obtenir ce siècle-là et la résurrection des morts, ne prendront ni ne seront pris en mariage ; car ils ne pourront plus mourir, parce qu’ils seront semblables aux Anges, et qu’ils seront fils de Dieu, étant fils de la résurrection. »

Pour les convaincre qu’il était toujours vivant, Jésus les autorisa à lui toucher les mains et les pieds, mais ils ne le crurent pas.  Il demanda alors que lui soit apportée de la viande afin de leur prouver qu’il se nourrissait comme les vivants.  Lisez Luc 24 :36-43: « Et comme ils tenaient ces discours[2], Jésus se présenta lui-même au milieu d’eux, et leur dit : que la paix soit avec vous !  [Ce salut correspond exactement à celui des musulmans] « Mais eux tout troublés et épouvantés croyaient voir un esprit.  Et il leur dit : « pourquoi vous troublez-vous, et pourquoi monte-t-il des pensées dans vos cœurs ?  Voyez mes mains et mes pieds ; car c’est moi-même : touchez-moi, et me considérez bien ; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai.   Et en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds.  Mais comme encore de joie ils ne croyaient point, et qu’ils s‘étonnaient, il leur dit : avez-vous ici quelque chose à manger ?  Et ils lui présentèrent une pièce de poisson rôti, et d’un rayon de miel. Et l’ayant pris, il mangea devant eux»  Ce sont les vivants qui se nourrissent non les morts ou les ressuscités comme nous l’explique Jésus dans l’Evangile de Saint Luc.  Si vous persistez à croire qu’il est mort sur la croix, alors Jésus était un faux prophète et un homme maudit de Dieu au regard de ce qui figure dans le Deutéronome 13 :5 : «Mais on fera mourir ce prophète-là ou ce songeur des songes… »

«Quand un homme aura commis quelque péché, digne de mort, et qu’on le fera mourir, et que tu le pendras à un bois ; son corps mort ne demeurera point la nuit sur le bois, mais tu ne manqueras point de l’ensevelir, le même jour, car celui qui est pendu est malédiction de Dieu ; c’est pourquoi  tu ne souilleras point la terre que l’Eternel ton Dieu te donne en héritage. » (Deutéronome  21 :22-23)

Croire qu’il est mort sur la croix équivaut à jeter un discrédit sur sa mission de prophète.  Les juifs ont maintenu qu’ils avaient tué Jésus sur la croix et ce faisant, l’ont dépeint comme un faux prophète.  L’Eglise a imposé aux chrétiens la doctrine de la crucifixion à l’instigation de Paul et affirme qu’elle a été nécessaire pour la rédemption des péchés.  Elle doit par conséquent également accepter que Jésus ait été maudit.  Mais comme Jésus l’a précédemment expliqué: « le fils ne portera pas l’iniquité du père et le père ne portera point l’iniquité du fils» ; et il a ajouté :«Mais ils m'honorent en vain, enseignant des doctrines [qui ne sont que] des commandements d'hommes»

Cette doctrine va à l’encontre de celle enseignée par la Bible dans Osée 6 :6 : «car je prends plaisir à la miséricorde et non point aux sacrifices… » ; elle s’oppose également à l’enseignement de Jésus lui-même: « Mais allez, et apprenez ce que veulent dire ces paroles : je veux miséricorde, et non pas sacrifice… » (Matthieu 9 :13).  Jésus a également dit : «Mais si vous saviez ce que signifient ces paroles : je veux miséricorde, et non pas sacrifice, vous n’auriez pas condamné ceux qui ne sont point coupables.»  (Matthieu 12 :7)  Vous voyez ?  Jésus a dit à deux reprises que Dieu lui accorderait sa "miséricorde".  La Doctrine ou l’enseignement de l’Eglise condamne Jésus, un Prophète innocent, à une mort maudite sur la base des propos de Paul qui sont absolument sans fondement.  Nul doute que les chrétiens reconnaissent l’innocence de Jésus, n’est-il pas ?  Faites appel à votre intelligence pour jauger les paroles de Jésus (PSAL)

C. : Bien sûr qu’il était innocent !  Mais pour quelle raison alors l’Eglise nous force-t-elle à croire en la résurrection ?

M. : C’est Paul qui est l’instigateur de cette théorie de la résurrection: « … Et les uns[3]disaient : que veut dire ce discoureur ?  Et les autres disaient : il semble être annonciateur de dieux étrangers ; parce qu’il leur annonçait Jésus et la résurrection.»  (Actes 17:18)  Paul qui n’a jamais vu ni rencontré Jésus a également admis que la résurrection était de son instigation: «Souviens-toi que Jésus-Christ, qui est de la semence de David, est ressuscité des morts, selon mon Evangile.»  (II Timothée 2 :8)  Il est également le premier à avoir dit que Jésus était le Fils de Dieu: «Et il[4]prêcha incessamment dans les synagogues que Christ était le Fils de Dieu» (Actes 9:20)  Soyez très attentif aux mots utilisés.  Les juifs ont dit de Paul qu’il était un "discoureur" c’est-à-dire une personne mentalement atteinte.  Il était également annonciateur de "Dieux étranges".  Les juifs, qui n’adoraient qu’un Dieu unique, ont considéré que Paul était un "discoureur" et l’ont expulsé des synagogues car il était l’instigateur de la théorie de "fils de Dieu" qu’ils considéraient comme blasphématoire.  La Trinité dans le christianisme n’est donc pas un enseignement de Jésus mais de Paul.  Les soi-disant chrétiens ne sont en réalité pas les partisans de Jésus mais de Paul.

C. : Mais L’Evangile de Marc raconte que Jésus a été élevé au ciel et s’est assis à la droite de Dieu : « Or le Seigneur après leur avoir parlé [de la sorte] fut élevé en haut au ciel, et s’assit à la droite de Dieu.»  (Marc 16 :19)

M. : Comme je vous l’ai expliqué, les versets 9 à 20 du chapitre 16 de l’Evangile de Marc ont été supprimés dans certaines Bibles.  Lisez à ce propos le commentaire de la Revised Standard Version, la New American Standard Bible, et la New World Translation of the Holy Scriptures des Témoins de Jéhovah.  Si vous persistez à croire que Jésus est Dieu car il a été élevé au ciel, pourquoi ne reconnaissez-vous pas que d’autres prophètes le sont également parce qu’ils ont également été élevés au ciel?

C. : Je n’ai pas connaissance de ces prophètes ?  Qui étaient-ils ?

M. : Elie: « … Et Elie monta aux cieux par un tourbillon.  Et Elisée le regardant criait… et il ne le vit plus» (II Rois 2 :11-12)  Dieu éleva aussi Hénoc au ciel: « Hénoc marcha avec Dieu ; mais il ne [parut] plus, parce que Dieu le prit»  (Genèse 5 :24)  Dans les Hébreux 11:5, vous retrouverez ce même récit : « Par la foi Enoch fut enlevé pour ne point passer par la mort ; et il ne fut point trouvé ; parce que Dieu l’avait enlevé ; car avant qu’il fût enlevé il a obtenu le témoignage d’avoir été agréable à Dieu.»

 

--------------------------------------------------------------------------------

[1]À savoir les juifs

[2]À savoir les disciples

[3]À savoir les juifs

[4]À savoir Paul

Related Articles with REVENONS A PRESENT À CETTE QUESTION :JESUS (PSAL) A-T-IL ETE CRUCIFIE ?