TROISIEME PARTIE LA LEGISLATION

Site Team

 

Troisième partie
 
La législation
 
La législation est un droit d’Allah, le Très-Haut. Ce qui est entendu par législation : la ligne de conduite qu’Allah a fait descendre pour ses serviteurs, afin qu’ils se conforment à elle dans ce qui est en rapport à la croyance, aux relations humaines et autres. Et parmi cela, le fait de rendre licite ou illicite, il n’appartient donc à personne de rendre licite ou illicite excepté Allah. Allah dit:
 
)وَلا تَقُولُوا لِمَا تَصِفُ أَلْسِنَتُكُمْ الْكَذِبَ هَذَا حَلالٌ وَهَذَا حَرَامٌ لِتَفْتَرُوا عَلَى اللَّهِ الْكَذِبَ(
 
« Et ne dites pas, au gré du mensonge de vos langues : “Ceci est licite, et cela est illicite” blasphémant le mensonge contre Allah » Les abeilles - 116)
 
 
 
)قُلْ أَرَأَيْتُمْ مَا أَنْزَلَ اللَّهُ لَكُمْ مِنْ رِزْقٍ فَجَعَلْتُمْ مِنْهُ حَرَاماً وَحَلالاً قُلْ أَاللَّهُ أَذِنَ لَكُمْ أَمْ عَلَى اللَّهِ تَفْتَرُونَ(
 
« Dis : “Voyez-vous la substance qu’Allah a fait descendre pour vous? Et vous y désignez ensuite l’illicite et le licite!...” Dis : “ Est-ce Allah qui vous a autorisé  cela) ? Ou blasphémez-vous contre Allah »  younous - 59)
 
 
 
Allah a donc interdit de rendre les choses licites ou illicites sans une preuve du coran et de la sunna, et a informé que cela relate du mensonge sur Allah. De même, il a cité que celui qui rend une chose obligatoire ou l’a rend interdite, c’est comme s’il avait placé sa personne comme étant associé avec Allah dans ce qui est une de ses spécificités: la législation.
 
 
 
Allah dit:
 
)أَمْ لَهُمْ شُرَكَاءُ شَرَعُوا لَهُمْ مِنْ الدِّينِ مَا لَمْ يَأْذَنْ بِهِ اللَّهُ(
 
« Ou bien auraient-ils des associés  à Allah) qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allah n’a jamais permises ? »  La consultation - 21)
 
Celui qui obéit à ce législateur en dehors d’Allah tout en étant conscient et en accord avec son acte, alors il l’a associé à Allah. Allah dit:
 
)وَإِنْ أَطَعْتُمُوهُمْ إِنَّكُمْ لَمُشْرِكُونَ(
 
« Si vous leur obéissez, vous deviendrez certes des polythéistes »  Les bestiaux - 121)
 
C’est à dire : ceux qui obéissent à ceux qui ont rendu la viande des animaux morts licite alors qu’Allah l’a interdit sont alors des polythéistes. Comme Allah a informé que celui qui obéit aux rabbins et aux moines dans les choses qu’ils déclarent licites alors qu’Allah les a interdites, et ceux qu’ils les interdisent alors qu’Allah les a autorisées, dans ce cas, ils les ont pris comme des seigneurs en dehors d’Allah. Allah dit:
 
)اتَّخَذُوا أَحْبَارَهُمْ وَرُهْبَانَهُمْ أَرْبَاباً مِنْ دُونِ اللَّهِ وَالْمَسِيحَ ابْنَ مَرْيَمَ وَمَا أُمِرُوا إِلاَّ لِيَعْبُدُوا إِلَهاً وَاحِداً لا إِلَهَ إِلاَّ هُوَ سُبْحَانَهُ عَمَّا يُشْرِكُونَ(
 
 
« Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le christ fils de Marie comme seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part lui ! Gloire à lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils  lui) associent »  Le repentir - 31)
 
Lorsque ‘Adi ibn hatim yentendu ce verset, il dit au prophète  : "Nous ne les adorions pas". Le prophète   lui dit alors : "Ne rendaient-ils pas licite ce qu’Allah a interdit, alors vous le considériez licite? Ne déclaraient-ils pas illicite ce qu’Allah a autorisé alors vous l’interdisiez" il dit: "certes", alors il   répliqua: "Ainsi étaient l’adoration que vous leur consacriez"[1].
 
Le cheikh Abdel Rahman ibn Hassan, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit: "Dans ce hadith, il y a la preuve que l’obéissance aux rabbins et aux moines dans ce qu’Allah a interdit, est en fait une adoration consacrée à ces derniers, vouée à un autre qu’Allah et que cela fait parti du grand associationnisme qu’Allah ne pardonne. Également  comme preuve) le verset suivant:
 
)وَمَا أُمِرُوا إِلاَّ لِيَعْبُدُوا إِلَهاً وَاحِداً لا إِلَهَ إِلاَّ هُوَ سُبْحَانَهُ عَمَّا يُشْرِكُونَ(
 
« Alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité  méritant l’adoration) à part lui ! Gloire à lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils  lui) associent »  Le repentir - 31)
 
)وَلا تَأْكُلُوا مِمَّا لَمْ يُذْكَرْ اسْمُ اللَّهِ عَلَيْهِ وَإِنَّهُ لَفِسْقٌ وَإِنَّ الشَّيَاطِينَ لَيُوحُونَ إِلَى أَوْلِيَائِهِمْ لِيُجَادِلُوكُمْ وَإِنْ أَطَعْتُمُوهُمْ إِنَّكُمْ لَمُشْرِكُونَ(
 
« Et ne mangez pas de ce sur quoi le nom d’Allah n’a pas été prononcé, car ce serait une transgression. Les diables inspirent à leurs alliés de polémiquer avec vous. Si vous leur obéissez, vous deviendrez certes des polythéistes »  Les bestiaux - 121)
 
Et ceci est le cas actuel de beaucoup de gens qui suivent d’autres aveuglements, car ils ne prennent pas en compte les preuves juridiques lorsqu’elles contredisent ces derniers, et ceci fait partie de l’associationnisme".
 
Alors, accroche-toi à la loi d’Allah et délaisse la loi d’un autre que lui. Ceci fait partie des implications de "Il n’y a pas de divinité  méritant l’adoration)sinon Allah". Nous demandons à Allah de nous
 
---------------------------------
 
[1]Ce hadith est rapporté par l’iman Tirmidhi et sa chaîne de transmission est bonne (hassan). (NDT) 

Related Articles with TROISIEME PARTIE LA LEGISLATION