Une jeune femme juive d'Eilat rend publique sa conversion à l'Islam

Site Team
Une jeune femme juive originaire de la ville d'Eilat, au sud d'Israël, et vivant dans la ville de Baitah Takfa, dans le centre du pays, a rendu publique sa conversion à l'Islam. Cela s'est fait au sein du Tribunal islamique de la ville de Tayba devant le juge et cheikh Hamza Hamza. La jeune convertie, qui a pris comme nom d'emprunt Helen, a été accompagnée par le travailleur social et maître-assistant spécialiste des affaires arabes Amîr 'Âsî du village de Kafar Bara. Il est à noter que ce dernier a déjà assisté par le passé à la déclaration publique de conversion à l'Islam d'autres personnes.

Dans le message qu'Helen a adressé à ses coreligionnaires, elle a dit notamment : "Je leur conseille de s'accrocher de toutes leurs forces au Coran et de le lire le plus souvent possible, car depuis le moment où j'ai commencé à le lire ma vie ne cesse de s'améliorer".

Helen a bien insisté sur le fait qu'elle a pris cette décision en toute connaissance de cause, sans pression aucune et sans y être contrainte, elle est le résultat d'une conviction personnelle. Elle ajoute qu'elle n'a trouvé aucune autre religion qui l'a attirée autant que l'Islam et qui lui a apportée une paix de l'âme aussi grande.
La jeune femme poursuit : "Mon amie Yasmine, qui est une juive convertie à l'Islam, m'a encouragée à embrasser cette belle religion, elle m'a lu quelques versets du Coran, j'ai tout de suite senti que cette religion, qui remplit mon cœur et mon esprit de joie, était pour moi. J'ai donc décidé de me convertir et de mettre le hijab comme le préconise la Charia. J'ai découvert les cinq piliers de l'Islam, j'ai commencé à faire ma prière et je lis le Coran avec assiduité, ce qui n'est pas nouveau pour moi, car j'en ai commencé la lecture au début du mois de Ramadan. Par ailleurs, j'ai bien assimilé les six piliers de la foi auxquels je crois fermement, de même que je jeûne depuis le début du mois de Ramadan".
De son côté, Amîr 'Âsî affirme : "Je pense qu'en aidant cette jeune femme je ne fais que mon devoir de musulman. Helen est venue vers moi me disant qu'elle voulait rendre publique sa conversion à l'Islam, je l'ai donc aidée en cela en ayant à l'esprit la parole prophétique qui dit : "Si Allah guide grâce à toi une seule personne, c'est meilleur pour toi que de posséder tous les trésors du monde". A travers cette action je ne vise que les récompenses et rétributions divines, d'autant plus que nous sommes en plein Ramadan". Amîr 'Âsî a ajouté pour finir : "Je fus étonné au plus haut point, lorsque je lui ai tendu la main pour serrer la sienne afin de la félicité pour sa conversion à l'Islam, qu'elle me dise : "Je suis désolée mais je suis musulmane et je ne serre pas la main aux hommes". Je précise pour finir que sa famille s'est détournée d'elle à cause de sa conversion à l'Islam"

Related Articles with Une jeune femme juive d'Eilat rend publique sa conversion à l'Islam