La deuxième branche : l’unicité de l’adoration

Site Team

 

Elle consiste à vouer l’adoration à Allah Seul. Pour cela, l’homme n’adore aucune autre entité avec Allah et ne doit pas accomplir des actes le rapprochant à d’autres qu’Allah comme il le ferait à l’égard d’Allah.

C’est au sujet de ce type d’unicité que se sont égarés les polythéistes que combattit le Prophète r et dont il rendit licite les femmes, les enfants, les biens, les terres et les demeures. Et c’est pour ce type d’unicité que furent envoyés les Prophètes et révélés les Livres en toute corrélation avec l’unicité de la Seigneurie et l’unicité des Noms et Attributs. Cependant, les Messagers se sont le plus souvent appliqués à traiter l’unicité de l’adoration de leur peuple. De telle sorte que l’homme ne voue aucune adoration à autres qu’Allah, pour autant qu’il soit un ange rapproché, un prophète envoyé, un saint vertueux ou quoi que ce soit d'autres parmi les créatures ; car l’adoration n’est valable que lorsqu’elle est vouée à Allah.

Quiconque manque à cette unicité n’est qu’un polythéiste mécréant, même s’il reconnaît l’unicité de la Seigneurie et celle des Noms et Attributs.

Par exemple, si un homme croit qu’Allah est le Créateur, le Roi, le Dirigeant de toute chose et qu’à Lui Seul revient de droit Ses Noms et Attributs, mais qu’il adore en dehors d’Allah autre que Lui, alors sa croyance en l’unicité de la Seigneurie et des Noms et Attributs ne lui sera pas bénéfique.

De plus, si nous supposons qu’un homme admet, totalement, l’unicité de la Seigneurie et des Noms et Attributs, mais qu’il se dirige auprès d’une tombe pour adorer celui qui s’y repose ou pour lui formuler un vœu afin qu’il s’en approche, sache que cet homme est un polythéiste mécréant destiné éternellement a l’enfer. En effet, Allah (qu’Il soit exalté) dit :

 

 

[ Quiconque associe à Allah (d’autres divinités,) Allah lui interdit le Paradis et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs !] (Sourate Al-Mâidah verset 72).

        

Parmi les évidences, pour tous ceux qui ont lu le Coran, est le fait que les polythéistes qui ont été combattus par le Prophète r, dont le sang et les biens ont été rendus licites, dont les femmes et enfants ont été capturés et dont les terres ont été confisquées, admettaient, sans le moindre doute, qu’Allah Seul est le Seigneur et le Créateur. Mais, comme ils adoraient d’autres divinités avec Allah, ils devinrent, dès lors, des polythéistes dont le sang et les biens furent rendus licites.

 

 

Related Articles with La deuxième branche : l’unicité de l’adoration