NOE (NOUH)

Site Team

NOE (NOUH)

Le temps écoulé entre Adam et Noé reste un mystère. La Bible mentionne une généalogie de dix générations s'étendant sur 1056 ans. Toutefois, ces données sont à prendre non seulement avec précaution, mais aussi  avec circonspection. Parce que d’autres sources religieuses ne donnent pas la même liste généalogique. Ainsi, Luc l’évangéliste, qui confirme les 10 générations, en ajoute une onzième de son cru et qui n’est pas du goût des Juifs,  puisqu’il fait descendre Adam, du Fils de Dieu ! (Luc. 3. 38) Cependant, il est avéré que l’authenticité des filiations, reste une gageure, car du point de vue historique, aucune information exacte n’existe, c’est la bouteille à encre. D’ailleurs, c’est à partir de  ce décompte biblique, que les religieux ont établi l’âge de la terre, aurait été créée, il y a un peu plus de 6 700 ans ! Seulement à cette époque, la civilisation égyptienne existait déjà et ce pays était partagé en deux royaumes, celui de Bouto au nord et celui de Nekhen, au sud !

 Le Coran ne fait pas cas de ces estimations, pour le moins fantaisistes, qui ne reposent  sur aucune source fiable. Tout n’est que spéculation et supputation. Toutefois, comme les fidèles avaient besoin de repères pour se situer, les spécialistes en la matière leur ont donné tellement de preuves contradictoires, qu’ils sont maintenant plus désorientés qu’auparavant. Ainsi, selon la Bible,  la durée moyenne des générations était de 105 ans,  tandis qu’elle n’est plus que de 30 ans actuellement. Cette évaluation est remise en cause par les scientifiques, qui ont entrepris des recherches sur le terrain et professent exactement la tendance inverse ; les générations actuelles seraient moins rapprochées que celles du passé.

Noé fut envoyé comme avertisseur auprès de son peuple qui adorait des divinités nommées : Wadd, Souwa, Yaghout, Ya'ouq et Nasr. (Coran 71. 23-24). Seules, quelques personnes de condition modeste prêtèrent attention à ses paroles. Les notables eux, furent exaspérés et se rebellèrent contre lui. II lui demandèrent de chasser les croyants et le défièrent de faire tomber sur eux le châtiment dont il les menaçait. En désespoir de cause et après avoir vainement essayé de les amener à résipiscence, Noé implora Dieu de l'assister dans son destin. Sous son inspiration, il construisit une embarcation, pour échapper au déluge que  le Seigneur  allait provoquer et l’exhorta  d'embarquer sa famille, les croyants et un couple de chaque espèce (animale).

Le déluge eut lieu conformément au Décret divin, noyant le peuple idolâtre, tandis que Noé et les siens survécurent à la catastrophe. Le Coran s'écarte de la Bible sur plusieurs points. Dans le récit de la Genèse biblique, Noé construit un immense bateau, sur les indications très détaillées, du Seigneur. Ainsi, Il lui ordonna de construire une arche, un grand bateau en bois de cyprès, dont les dimensions sont les suivantes d’après la Genèse : «Elle (l’arche) aura cent cinquante mètres de long, vingt-cinq de large et quinze mètres de haut ; elle comportera trois étages et sera enduite de poix à l’extérieur et l’intérieur. » (Genèse 6. 14 à 16). A titre de comparaison, un bateau de cette taille, jaugerait au moins 20 000 tonnes et nécessiterait le concours de 250 ouvriers durant deux ans en moyenne. Mais, Noé réussit le tour de force de tout bâcler en un tour de main.

 Le Seigneur ordonna à Noé d’embarquer  sa famille, ainsi que des animaux parmi lesquels sept couples de chaque sorte d'animaux purs et un couple seulement de chaque sorte d'animaux impurs. Tous les animaux existant sur terre, ce qui représente plusieurs millions d’espèces différentes, avaient été réunis à bord de l'arche et le déluge se serait étendu à l'ensemble du globe. Le Seigneur en effet était attristé par le comportement malfaisant des hommes ; il regretta de les avoir créés (!) et dit : « Il faut que je balaye la terre les hommes que j’ai créés et même les animaux grands et petits. Je regrette vivement de les avoir faits. Mais Noé bénéficiait de  la bienveillance du Seigneur. » (Genèse 6. 5 à 8)

Le Coran ne confirme pas cetteversion, qui est d’ailleurs aussi réfutée par les sources historiques et géologiques. Il est invraisemblable de penser que de tous les habitants du monde, seuls Noé et sa famille avaient été fidèles à Dieu. Il est vrai que la Bible précise que ces hommes étaient nés de l’union des habitants du ciel avec les filles des hommes. Aussi, forcément les enfants qui naissaient de ces unions, n’étaient pas conformes au catalogue ; ils échappaient à tout contrôle et étaient portés à faire le mal. Alors Dieu décida de les éliminer. Puis c’est à partir des enfants Noé, que l’espèce humaine  fut reconstituée. La précédente qui, compte tenu de sa longévité, ne devait pas comprendre plus d’un millier de membres aurait été définitivement balayée de la scène terrestre. Contrairement à la Bible, le Coran ne précise pas que l’ensemble de l’humanité fut anéantie, ni que tout le règne animal fut embarqué pour échapper au désastre, pas plus que celui-ci n’avait une portée planétaire. Car ce serait contrevenir aux lois de la création initiale, que d’y ajouter une  création de substitution, comme si le modèle initial avait échoué. Depuis son origine l'humanité n'a jamais été décimée par un cataclysme quelconque, au point de se reconstituer, à partir d’un nouveau couple unique. Ces contradictions ont  fait l'objet de recherches scientifiques qui sont venues conforter les données coraniques et sont développées dans  l’article consacré au déluge.

Related Articles with NOE (NOUH)